Opportunisme au rendez-vous du côté de Gatineau

Alex Dostie (13) et ses coéquipiers des Olympiques... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Alex Dostie (13) et ses coéquipiers des Olympiques ont ébranlé les Remparts dès les premiers instants de la rencontre.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'opportunisme. C'est ce qui manquait aux Olympiques dans les deux matchs remportés à Gatineau. C'est ce qu'ils ont trouvé dès les premiers instants de la troisième rencontre de leur série contre les Remparts, mardi soir, au Centre Vidéotron.

Le début de match a particulièrement ravi l'entraîneur-chef des gagnants, Benoît Groulx. «On n'était pas sur les talons. On était vraiment sur le bout des orteils. On était prêts pour ce départ-là. [...] En deuxième, avec l'écart de pointage, je pense qu'on a manqué de sérieux dans notre jeu. En troisième période, on a fait les choses proprement. Je suis très content», a indiqué le coach, dont l'équipe menait 3-0 après 5 minutes et 5-1 après 20.

Groulx s'est par ailleurs fait laconique sur la rude présence de Yanick Turcotte avec une trentaine de secondes à faire au match. À sa manière habituelle, l'homme fort des Remparts a brassé la cage d'une couple d'adversaires derrière le filet adverse. «Aucune interprétation à faire de ça», a lancé l'entraîneur des visiteurs.

Il ne s'agissait pas de préparer le match du lendemain, a assuré son vis-à-vis Philippe Boucher. «On jouait à quatre trios et c'était à son tour», a expliqué l'entraîneur-chef des Diables rouges.

Paquin-Boudreau brille

Avec trois filets, Gabryel Paquin-Boudreau a été le meilleur des vainqueurs dans cette pétarade. L'attaquant de 20 ans estime que la bonne vieille recette du trafic deant le filet, déjà utilisée dans les deux premiers duels, a finalement porté ses fruits.

«On a continué à utiliser la même stratégie», a analysé Paquin-Boudreau, qui a récolté quatre points. «C'est là-dessus qu'on a mis l'emphase. On a rendu la vie du gardien difficile. On va essayer de continuer dans cette ligne-là.» 

Quant à son tour du chapeau, la première étoile de la rencontre ne semblait pas trop en faire de cas. «À minuit ce soir, c'est fini, et on se concentre sur demain.»

Groulx s'attend à affronter une formation qui jouera avec l'énergie du désespoir, mercredi soir. «Ils ne voudront pas partir en vacances demain. [...] Notre but, c'est de jouer de la bonne façon, et on verra comment ça va aller», a dit celui qui considère comme un «luxe intéressant» la possibilité de terminer sa série de première ronde en quatre matchs et d'ainsi profiter d'un peu de repos.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer