Boucher se doute bien que les experts vont prédire Gatineau en quatre

Philippe Boucher n'a qu'un seul désir en tête... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Philippe Boucher n'a qu'un seul désir en tête : que ses joueurs se présentent gonflés à bloc pour la série les opposant aux Olympiques de Gatineau.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À la même période, l'an passé, les Remparts de Québec n'avaient pas le droit à l'erreur, participation assurée à la Coupe Memorial oblige. À quelques jours de l'ouverture des présentes séries de la LHJMQ, la pression ne repose pas sur leurs épaules.

«C'est le fun d'avoir de la pression, on fait du hockey pour ça, mais à l'aube des séries, c'est sûr qu'on n'a pas la même que celle sur Gatineau, Rouyn-Noranda ou peu importe», a admis Philippe Boucher, rencontré à son bureau au niveau de la patinoire du Centre Vidéotron.

Pour une deuxième journée de suite, il n'y avait pas d'entraînement à l'horaire, les joueurs profitant d'un congé, histoire de faire le plein - ou le vide - avant le début de la série entre les Remparts de Québec et les Olympiques de Gatineau.

«Les gars devaient se reposer, mais on voulait aussi en profiter pour faire une coupure avec la saison et permettre aux joueurs de revenir plus énergiques et positifs qu'on ne l'a été dans les dernières semaines», a expliqué l'entraîneur-chef.

Les neuf défaites de suite pour conclure le calendrier pèsent lourd sur les Remparts. Et le prochain adversaire n'a rien pour semer l'espoir. «Ça va être Gatineau en quatre pas mal partout [dans les prédictions]. Nous sommes les négligés, c'est un rôle qui nous va bien cette année, et on va prendre les matchs un à la fois, car ça ne donne rien de voir trop loin. Sauf qu'on ne sait jamais ce qui peut arriver, alors pourquoi ne pas causer une surprise? Espérons que les gars se présentent, on verra ce qui va arriver», a-t-il lancé sous forme de défi à ses joueurs.

Boucher a aimé lire les propos de Bronson Beaton et d'Alexandre Sills dans les journaux, lundi. Ceux-ci demandaient à leurs coéquipiers de se regarder dans le miroir, de faire un examen de conscience et de revenir au boulot avec de bonnes intentions pour la nouvelle saison qui s'amorce. D'où la pause de deux jours entre le dernier match, samedi contre Rimouski, et le prochain, vendredi à Gatineau.

Une seule demande : l'effort

«Peu importe l'équipe qu'on a depuis que je suis ici, et c'était la même chose avec tous les entraîneurs, on demande une chose : de l'effort. Et avec de l'effort, tu ne sais pas ce qui peut arriver. Tant que ce n'est pas fini, tu es en droit d'y croire. On parle un peu des séries depuis un petit bout de temps, et même si on n'a pas le même club, on a jasé de ce qui est arrivé l'an passé. Ça n'avait pas été facile en première ronde [victoire en sept matchs contre Cap-Breton], alors qu'on a gagné deux autres séries en quatre, alors qu'on pensait que ce serait plus difficile. Il y a des exemples d'équipes ayant déjà causé des surprises.»

Lorsqu'on regarde la qualité de l'adversaire en première ronde, on comprend bien pourquoi les attentes ne sont pas les mêmes à Québec qu'à Gatineau.

«Gatineau est l'une des équipes les plus solides de la Ligue. Ils ont deux jeunes gardiens qui ont fait le travail devant le filet, la meilleure défensive du circuit, de gros bonshommes à la ligne bleue, une offensive bien répartie et ils sont bien dirigés avec Ben [Groulx]», a énuméré Boucher.

Lorsqu'il regarde son club, l'entraîneur-chef des Remparts espère que certains sauront relever la qualité de leur jeu, comme le gardien Evgeny Kiselev, comme les joueurs à caractère offensif, comme la brigade défensive «qui peut mieux jouer que dernièrement».

Booth loin d'un retour

Le gardien Callum Booth... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 3.0

Agrandir

Le gardien Callum Booth

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Le gardien Callum Booth était le seul joueur sur la patinoire, lundi, mais à l'évidence, il est encore loin d'un retour au jeu puisqu'il se déplaçait avec beaucoup de prudence dans les exercices dirigés par l'entraîneur des gardiens, Maxime Ouellet. La semaine dernière, Philippe Boucher a déclaré qu'il serait très surpris que Booth soit disponible en séries et n'a pas changé d'avis depuis. «C'est sûr qu'on aimerait avoir Callum, il est quand même notre joueur de premier plan, mais on va faire avec la situation. On avait misé beaucoup sur lui toute la saison, on ne se le cachera pas», a raconté l'entraîneur-chef à propos de celui qui n'a pas joué depuis le 28 février.

Pas de bouleversements à l'alignement

Les Remparts ont encore quelques jours pour décider qui complétera la quatrième ligne et quel sera le sixième défenseur pour le début des séries, mais il n'y aura pas de surprise. «Adam Erne voulait revenir comme 20 ans... Chaque fois qu'on le voyait, il nous le demandait à la blague, mais on n'a pas le droit», a indiqué Boucher avec humour. Les décisions tourneront autour de l'utilisation, ou non, de jeunes joueurs de 16 ans. Comme le défenseur Christian Huntley et l'ailier droit Mikaël Robidoux. Par ailleurs, Boucher ne s'attend pas à une suite aux hostilités du dernier match Gatineau-Québec alors que Yanick Turcotte et Alexandre Alain avaient été suspendus. «Je ne pense pas que ç'a laissé des traces. Je connais Alexandre Alain depuis longtemps, je ne l'avais jamais vu poser un tel geste et je serais surpris qu'il le fasse encore. Pour Yanick, c'est dans sa nature d'être physique et on veut qu'il le soit, surtout que le jeu physique augmente d'une coche en séries.» 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer