Océanic 5/Remparts 1: laborieux jusqu'à la fin

Raphaël Maheux et les Remparts n'ont rien pu... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Raphaël Maheux et les Remparts n'ont rien pu faire contre l'Océanic et Tyler Boland, auteur d'un tour du chapeau, samedi.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Contrairement à l'Océanic, qui amorcera les séries de la LHJMQ sur une note victorieuse, les Remparts de Québec devront faire abstraction d'une fin de saison laborieuse où ils ont perdu leurs neuf derniers matchs.

«Avec les mouvements de joueurs, on savait que ça pouvait être difficile après les Fêtes, mais on ne s'attendait pas à ce que ça le soit comme ça», admettait leur entraîneur-chef Philippe Boucher au terme d'un revers de 5-1 contre Rimouski, samedi après-midi au Centre Vidéotron, à l'occasion du dernier programme de la campagne.

S'il y avait eu un peu de positif dans la défaite de la veille, il y en avait encore moins pour ce 33e revers. «L'hommage aux 20 ans, le record de foule, le moitié/moitié très élevé et l'année qui est finie, ça c'est positif! Blague à part, on a un meilleur club que ce qu'on a montré dans les dernières semaines», estimait Boucher, dont la troupe n'a gagné que cinq fois depuis la fin de la période des transactions, le 6 janvier.

Québec n'a pas été dans le coup bien longtemps dans ce 68e et dernier match de la saison régulière. Rimouski a pris les devants dès la 23e seconde et menait 2-0 après 3:48 de jeu. «Il y a une raison pour laquelle on répète les mêmes choses, c'est qu'on fait des erreurs majeures coûteuses. L'exécution vient souvent avec l'effort, il faut mieux jouer collectivement.

«Le positif, c'est qu'on peut passer à autre chose à partir d'aujourd'hui. On va se reposer, dimanche et lundi, et j'espère qu'on sera motivé et énergique pour une série qui ne s'annonce pas facile. Mais on ne sait jamais ce qui peut se passer», ajoutait Boucher à propos de la série contre Gatineau.

Suggestion de Boucher

Boucher invitait ses joueurs ayant connu de bons moments à se les remémorer. Il avait aussi une suggestion pour ceux dont la saison fut plus difficile. «Il n'y a pas meilleur moyen de se reprendre ou de se faire pardonner qu'en ayant de bonnes séries.»

Zachery Moody (10e) a inscrit l'unique but des Remparts. Tyler Boland (24e, 25e et 26e) a mené la barque de l'Océanic avec un tour du chapeau, Deven St-Hilaire (8e) et Dylan Montcalm (23e) ajoutant les deux autres. Rimouski s'assurait ainsi de l'avantage de la glace pour la première ronde contre les Islanders de Charlottetown.

«C'était un objectif énoncé et très clair, les gars ont joué avec aplomb et hargne, on est très satisfait dans l'ensemble. On connaît peu de choses de Charlottetown, on sait qu'ils ont l'une des meilleures fiches depuis les Fêtes. Ils ont une défensive avec de gros gabarits et un joueur de la LNH [Daniel Sprong] dans leur alignement, il faudra s'atteler et être prêt», disait Serge Beausoleil.

Il considérait de bon augure les quatre buts de Boland, en fin de semaine, contre les Remparts. «On peut parler un peu de chance [pour quelques buts], mais ça permet d'entrer dans les séries avec confiance. On a sept joueurs ayant gagné la Coupe du président, c'est un atout que les autres équipes n'ont pas», précisait Boland, coiffé du chapeau du combattant du match.

Un père soulagé

Pierre-Luc Dubois est passé, en l'espace de quelques... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 3.0

Agrandir

Pierre-Luc Dubois est passé, en l'espace de quelques mois, du septième au premier rang du classement des meilleurs espoirs nord-américains.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Éric Dubois était un père soulagé, cette fin de semaine, car les résultats des différents matchs ont empêché la tenue d'une série entre l'Océanic et les Screaming Eagles de Cap-Breton, où s'aligne son fils, Pierre-Luc. «Ça aurait été déchirant pour "Dubi". Tu veux toujours que ton équipe gagne, mais en même temps, ton sang joue de l'autre bord. Comme père, ça m'arracherait les tripes. Je suis content de ne pas aller au Cap-Breton, ça n'aurait pas été le fun», avouait l'entraîneur-chef Serge Beausoleil, en référence à la situation familiale de son adjoint. Samedi, Pierre-Luc Dubois était suspendu dans l'attente d'une décision à la suite d'une mise en échec portée à Luke Green (Saint-Jean). Il a bouclé la saison régulière avec une récolte de 99 points, dont 42 buts.  

En vitesse...

En jouant devant 15 125 spectateurs, samedi, les Remparts ont porté leur record d'assistance de la Ligue canadienne de hockey à 470 384, soit une moyenne de 13 835 par match. Ils ont attiré 140 637 amateurs de plus au Centre Vidéotron que l'an dernier au Colisée Pepsi... Signe de la satisfaction de l'entraîneur-chef envers le défenseur Étienne Verrette, les noms d'Alexandre Drapeau et d'Austin McEneny avaient été rayés de l'alignement... Comme prévu, les Remparts ont souligné le dernier match en saison régulière de leurs trois joueurs de 20 ans, soit Bronson Beaton, Anthony Gingras et Alexandre Sills, qui étaient accompagnés de leurs parents pour l'occasion.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer