Prestation «inacceptable» des Remparts

La lumière rouge a scintillé sept fois derrière... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La lumière rouge a scintillé sept fois derrière le but des Remparts.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Remparts ont offert une performance «inacceptable» et «inexpliquable», dimanche, aux amateurs qui se sont déplacés au Centre Vidéotron par ce bel après-midi. Contre la pire formation de la LHJMQ, la troupe de Philippe Boucher s'est inclinée 7-4. Un long enfer pour les Diables rouges...

Les qualificatifs entre guillemets viennent de Matthew Boucher, mais son entraîneur-chef ne pouvait qu'approuver : «Entièrement d'accord», a réagi le patron.

On a pu comprendre que Philippe Boucher s'est fait entendre après la première période difficile des siens. «J'ai dit toutes sortes de choses après la première... Il y avait combien de monde aujourd'hui? 17 000? Je ne pense pas qu'il y a beaucoup de gars qui ont joué devant 17 000 personnes avant d'arriver ici, et il n'y en a pas beaucoup qui vont jouer devant 17 000 après être partis. Alors, joue avec de la fierté, travaille fort, amuse-toi et profites-en», a dit Boucher, qui se demande si ses joueurs ne sont pas tombés dans une zone de confort... «Il y avait beaucoup plus d'enthousiasme et de dynamisme dans les estrades que sur la glace aujourd'hui.»

Pour la petite histoire, il y avait officiellement 17 625 spectateurs au Centre Vidéotron. Mais beaucoup de sièges vides malgré tout...

Tout ce beau monde n'a sans doute pas été impressionné par le spectacle, malgré les 11 buts marqués. Les Remparts avaient toutes les misères du monde à effectuer leurs sorties de zone. Plusieurs passes manquaient de précision ou étaient échappées par le destinataire.

Selon Matthew Boucher, les locaux ont pris les visiteurs à la légère, même si ceux-ci les avaient battus au Centre Vidéotron, plus tôt cette saison. «Il va falloir trouver un moyen de s'en sortir avant les séries, parce que c'est pas comme ça qu'on va gagner des matchs. Ça prend un meilleur effort», a dit Boucher fils.

Pourtant en avant 2-0

Les Remparts ont pourtant pris les devants 2-0 en première, mais ce n'était qu'illusion. Le Drakkar avait dominé jusque-là et les Diables rouges ont été «chanceux», selon Philippe Boucher. Le jeune gardien Mathieu Paradis a été la victime de ces deux filets, marqués par Bronson Beaton et Alexandre Sills. Bo Taylor est venu prendre le relais pour le Drakkar.

Ceux-ci ont ensuite marqué quatre buts sans réplique, dont deux en troisième. Evgeny Kiselev a alors dû céder sa place à Samuel Cardinal.

Au rayon des bonnes nouvelles, Matthew Boucher a enfin débloqué avec deux buts en troisième, ses 29et 30e de la saison. Chacun de ces filets a ramené l'écart à un but. Mais chaque fois, le Drakkar a répliqué. Leurs deux derniers buts ont été marqués dans un filet désert.

Boucher n'avait pas touché la cible lors des 12 rencontres précédentes. «Une petite pression enlevée de mes épaules», a-t-il laissé tomber, sans enthousiasme.

Vincent Deslauriers, Samuel Thibault, Matthieu Desautels, Fabrizio Ricci, Raphaël Santerre et Antoine Girard ont marqué les buts du Drakkar. La formation nord-côtière a ainsi savouré sa 11e victoire de la saison en 65 matchs.

«On n'a pas à sauter au plafond», a réagi l'entraîneur et directeur général Steve Ahern. «Tout le monde pense qu'ils vont nous battre, que ça va être une game facile. Je pense que les gars des Remparts, les plus vieux, nous ont laissé de l'espace sur la glace. On a travaillé fort, on va prendre le crédit.»

Après le match, les Diables rouges ont payé pour leur manque d'ardeur. L'entraîneur leur a fait subir un entraînement punitif. «On appelle ça un cool down. Mais il va être un peu plus difficile que d'habitude», a lancé Philippe Boucher.

Turcotte suspendu deux matchs

La suspension de Yanick Turcotte durera deux matchs. Le préfet de discipline de la LHJMQ, Raymond Bolduc, a rendu sa décision avant la rencontre, dimanche. «L'important pour moi, c'est que Yanick participe aux séries», a réagi Philippe Boucher, qui s'est dit d'accord avec le jugement. «Yanick est un joueur très important pour nous. Surtout pour l'aspect physique dans les séries. Et il a un effet d'entraînement sur les autres.» Vendredi, Turcotte a asséné une mise en échec à la tête d'Alexandre Alain, des Olympiques de Gatineau. Absent dimanche, il ratera aussi le match à Rimouski, vendredi. 

Les «remplaçants» déçoivent Boucher

Ethan Crossman... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 4.0

Agrandir

Ethan Crossman

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Le travail des joueurs insérés dans l'alignement des Remparts pour remplacer les absents n'a pas plu à Philippe Boucher, dimanche. «On a donné une chance à plusieurs joueurs. On a parlé d'opportunité... Je ne sais pas qui l'a saisie aujourd'hui», a souligné l'entraîneur-chef lors de son point de presse, après la défaite de 7-4. Boucher a fait jouer tout son monde en santé contre le Drakkar. Il n'avait pas vraiment le choix. Yanick Turcotte est suspendu, Bryce O'Brien a une mononucléose, tandis que Derek Gentile et Mikaël Robidoux soignent des blessures mineures. Ethan Crossman, Dakotah Woods, Alexandre Drapeau et Colby Tower ont donc revu de l'action. Ils avaient été laissés de côté jeudi et vendredi. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer