Yanick Turcotte suspendu «jusqu' à nouvel ordre»

L'entraîneur-chef Philippe Boucher serait étonné de ne pas... (Phototèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'entraîneur-chef Philippe Boucher serait étonné de ne pas pouvoir miser sur Yanick Turcotte en séries éliminatoires.

Phototèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Yanick Turcotte a été suspendu «jusqu'à nouvel ordre» pour sa mise en échec à la tête d'Alexandre Alain lors du duel contre les Olympiques de Gatineau, vendredi.

Ça regarde mal pour le dur à cuire des Remparts, puisque ce type de suspension temporaire mène généralement à des sanctions de plus de trois matchs, a expliqué samedi le directeur des communications de la LHJMQ, Photi Sotiropoulos. Ce dernier estime qu'une décision finale devrait être prise dimanche, puisque les Remparts affrontent le Drakkar de Baie-Comeau en après-midi.

«Je serais surpris que Yanick ne soit pas là pour les séries», a toutefois indiqué l'entraîneur-chef Philippe Boucher après avoir pris connaissance de la position de la ligue. Ne reste que trois rencontres au calendrier régulier.

Le directeur du département de sécurité des joueurs, Raymond Bolduc, «sera en mesure de prendre sa décision lorsqu'il aura visionné les vidéos de l'incident, pris connaissance du rapport médical, parlé aux joueurs et aux organisations impliquées et après avoir consulté le comité consultatif en matière de sanctions disciplinaires», explique un communiqué diffusé par la ligue samedi.

«J'ai toujours respecté les décisions de Raymond Bolduc», a dit Boucher. Plus tôt dans la journée, l'entraîneur-chef se doutait déjà que son joueur allait être suspendu. Turcotte avait écopé d'un cinq minutes pour assaut et d'une extrême inconduite de match.

Boucher espérait aussi une sanction pour Alain, qui a asséné un violent double-échec près du visage de Derek Gentile plus tôt dans le match. Le Diable rouge en chef a eu raison : Alain a reçu une suspension d'un match.

Et comme la veille après la rencontre, Boucher continuait de plaider que le coup de bâton du joueur des Olympiques était nettement plus dangereux que l'assaut de Turcotte. «Je ne change pas d'idée là-dessus. Les coups de bâton dans le visage d'un joueur de 16 ans, je ne suis pas un grand fan de ça...»

Turcotte sera donc absent pour le duel qui opposera les Remparts au Drakkar de Baie-Comeau, dimanche après-midi, au Centre Vidéotron. Evgeny Kiselev retrouvera le devant du filet des Remparts. La visite de son ancienne équipe n'a pas vraiment pesé dans la balance pour cette décision, selon Philippe Boucher.

«Même si ce n'était pas son ancien club, même si sa famille n'était pas en ville, il serait notre gardien de but. Si c'est lui qui doit jouer dans les séries, je pense qu'il doit voir de l'action», a affirmé Boucher, signe que le retour pour le début des éliminatoires du portier numéro un, Callum Booth, n'est pas encore assuré.

Un peu plus de muscle

Samedi, Boucher laissait entrevoir la possibilité d'ajouter un peu de muscle à son alignement. «Si on joue contre Gatineau [en séries], il va falloir se grossir. On a des gros bonshommes qui n'ont pas joué hier et qu'on va faire jouer pour voir où ils peuvent amener leur jeu avant les séries.»

Boucher n'est pas rentré dans les détails, mais Alexandre Drapeau (5'11'', 223 livres) et Dakotah Woods (6'5'', 200 livres) font partie des joueurs laissés de côté vendredi.

«Une grosse commande»

Le match de vendredi entre les Olympiques de Gatineau et les Remparts était une sorte de test pour les deux formations, qui risquent de s'affronter en première ronde des séries éliminatoires. Philippe Boucher en a d'ailleurs parlé à ses joueurs. «Tu réalises que c'est une grosse commande pour nous autres quand tu regardes le match d'hier», a admis l'ancien défenseur de la LNH. «Mais tu réalises que quand on laisse tout sur la glace, on est capable de compétitionner avec eux. Mais ça va prendre tout ce qu'on a», a affirmé le coach, conscient que sa jeune équipe ne peut pas rivaliser avec les puissants Olympiques si elle fait les choses à moitié.

En vitesse..

Matthew Boucher se déplaçait en béquilles, samedi matin. L'attaquant de 18 ans a bloqué un tir avec son pied pendant le match contre les Olympiques, vendredi. Il est sorti de la patinoire en sautillant, mais a complété le match. Il pourrait malgré tout jouer dimanche, les examens médicaux n'ayant rien révélé de sérieux... D'ici la fin de la saison, le 20 mars, Philippe Boucher veut voir ses hommes soigner leurs petits bobos. L'entraînement sur glace était d'ailleurs optionnel, samedi matin, mais plus d'une quinzaine de joueurs ont enfilé leur équipement... Même si ses joueurs peinent à marquer des buts depuis les Fêtes, Boucher se dit rassuré par les occasions de marquer, encore assez nombreuses à son goût. «Tu t'inquiètes quand tu n'as pas de chances. En tant qu'équipe, on en a eu. Un moment donné, on va la mettre dedans.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer