Un premier blanchissage pour Kiselev contre l'Océanic

Evgeny Kiselev a stoppé 25 tirs lors de... (Collaboration spéciale, Rémi Sénéchal)

Agrandir

Evgeny Kiselev a stoppé 25 tirs lors de la victoire des Remparts 1-0.

Collaboration spéciale, Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Rimouski) Enlisés dans une mauvaise séquence pendant plus d'un mois, les Remparts de Québec ont repris goût à la victoire depuis une semaine.

La troupe de Philippe Boucher a signé un troisième succès d'affilée, samedi après-midi au Colisée Financière Sun Life, en l'emportant 1-0 contre l'Océanic de Rimouski. Encore une fois, Evgeny Kiselev a eu son mot à dire. Il a bloqué 25 lancers pour récolter son premier blanchissage dans la LHJMQ.

Le Russe n'a donné qu'un but à ses huit dernières périodes de jeu, en plus de deux minutes et une seconde en prolongation à Sherbrooke. «Depuis ce temps-là, on joue du bon hockey, il y une stabilité, on a plus l'air d'un club de hockey et on récolte des victoires. Les gars ont retrouvé leurs habitudes de travail, et c'est difficile de ne pas travailler devant un gardien qui se donne comme ça», a noté Boucher.

«Ce fut un bon duel de gardiens, mais certainement pas un [duel] d'avantages numériques», a-t-il ajouté pendant que Kiselev remerciait encore ses coéquipiers et ne cachait pas sa joie à l'idée d'avoir signé son premier jeu blanc. «C'est incroyable.»

Pour un deuxième match de suite, Olivier Garneau (8e) a été l'auteur du but décisif en fin de première période aux dépens d'Alexandre Lagacé. «C'est toujours le fun de marquer le but vainqueur, mais comme je l'ai dit mardi, ça l'est encore plus d'ajouter deux points au classement. On joue pour le logo devant et non pas pour les résultats personnels.

«Tout le monde a contribué. Même si on n'a pas marqué, le jeu de puissance a donné du rythme, le désavantage aussi, ainsi qu'Evgeny, comme à tous les matchs où il a goalé», résumait le numéro 14.

Mine de rien, les Remparts ont remporté trois victoires en succession après 12 défaites en 13 matchs. «Ça fait du bien au moral de l'équipe, et si on pouvait en coller une autre dimanche, ça finirait bien la semaine», ajoutait Garneau.

La réponse de Booth

Les Remparts complètent ce court voyage dans l'Est, dimanche à Bathurst, en y affrontant le Titan pour la première fois de la saison. Callum Booth sera le gardien partant, lui qui n'a pas joué lors des deux derniers matchs et qui avait été évincé de l'entraînement avant la fin de celui-ci, vendredi.

«J'ai hâte de voir la performance de Callum, comme tout le monde. Nous n'avons pas vu Bathurst de l'année, encore, c'est un club qui joue du bon hockey. On va aller voir ce qu'on peut faire», indiquait Boucher,qui avait laissé de côté les défenseurs Bryce O'Brien et Dakotah Woods, ainsi que l'attaquant Ethan Crossman. Du côté de Rimouski, Beau Rusk et Evan Scott étaient blessés.

Boucher louange Beausoleil

Les retrouvailles entre les Remparts et l'Océanic ont permis à Philippe Boucher de souligner la récente 200e victoire de Serge Beausoleil à la barre de l'équipe du Bas-Saint-Laurent, le 12 février. L'un de ses premiers gestes à titre de directeur général, à Rimouski, avait été d'embaucher Beausoleil au poste d'entraîneur-chef. «Je n'ai pas peur de dire que c'est l'un de mes bons coups comme dg. Ça prouve que j'avais fait le bon choix, que je ne m'étais pas trompé avec ma première décision. Je suis content pour Serge, il fait un bon job depuis qu'il est coach de l'Océanic. Il a gagné à sa première saison, il a tout remporté [saison régulière et séries éliminatoires] l'an passé, et encore cette année, avec une équipe différente, il trouve le moyen de le faire», confiait Boucher avant le match.

Trop de punitions au goût de Beausoleil

Malgré la défaite de 1-0, l'entraîneur-chef Serge Beausoleil était satisfait de la performance des siens, particulièrement celle de son jeune gardien Alexandre Lagacé. Seule ombre au tableau : les punitions. Les Remparts ont bénéficié de sept avantages numériques, contre cinq pour l'Océanic.

«On les méritait pratiquement toutes», reconnaît Beausoleil. «On a joué avec robustesse, mais il faut jouer dans les limites du possible! C'était à nous de se tenir loin du banc des pénalités!» La majorité des infractions ont été commises en zone adverse. «C'est plus qu'agaçant.»

En revanche, Beausoleil a souligné la solidité de Lagacé, auteur de 28 arrêts. «Le gardien a bien fait les choses. Il faut lui donner le crédit.» «Ça a bien été», a reconnu le cerbère auxiliaire. S'il ne pouvait  cacher sa fierté, Lagacé avait toutefois la défaite un peu de travers dans la gorge. «C'est frustrant. Je trouve qu'on n'a pas été chanceux! On a eu deux poteaux. On a été moins opportunistes que les autres. Mais, on a bien joué aussi. Les gars ont travaillé fort, quand même.»

Son entraîneur faisait la même lecture. «Les Remparts ont travaillé très fort, mais je trouve qu'on a travaillé aussi. On n'a pas marqué de but, mais on a eu une tige horizontale et un autre poteau de Boland en désavantage numérique. Il est difficile de marquer des buts quand tu accordes sept ou huit avantages numériques à l'adversaire! Notre désavantage a très bien fait. On utilise les éléments qui sont communs aux deux unités spéciales. Un bon moment donné, ça surtaxe les gars!» Par ailleurs, il était un peu déçu de ses jeunes joueurs à qui il a donné une chance de se faire valoir, mais qui n'ont pas saisi les opportunités. «Demain, ça va être d'autres», a-t-il prévenu au sujet du match contre Victoriaville, dimanche à Rimouski. Johanne Fournier (collaboration spéciale)

 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer