Boucher en appelle à la fierté des Remparts

Philippe Boucher incite ses joueurs à se regrouper... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Philippe Boucher incite ses joueurs à se regrouper pour mettre fin à la mauvaise passe des Remparts.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quand une équipe se retrouve en chute libre comme les Remparts avec 12 défaites à leurs 13 derniers matchs, il n'y a pas grand-chose qui puisse la ramener dans le droit chemin. À part l'effort et la fierté, estime l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

L'ancien défenseur de la LNH n'en est pas à sa première passe difficile dans le hockey. À sa saison recrue chez les Bisons de Granby, la défunte formation de la LHJMQ avait terminé au cinquième et avant-dernier rang de la Division Lebel. Puis à ses deux premières saisons à Los Angeles, les Kings avaient bouclé une demi-saison de 41 points en 1994-1995, suivie d'une campagne de 66 points en 1995-1996, terminant respectivement aux quatrième et sixième rangs de la Division Patrick.

«Ce n'est pas compliqué. Pour se sortir de ça, ça prend du travail, de l'effort et de la fierté. [...] Il faut que les gars se regroupent. Tu ne peux pas le faire individuellement. Souvent, tu veux trop en faire toi-même. On a certains joueurs coupables de ne pas en faire assez, mais certains autres coupables de prendre ça à coeur et de vouloir en faire trop. C'est vraiment de se regrouper en tant qu'équipe. C'est la fierté qui va faire la différence», a soutenu Boucher samedi, au lendemain d'un autre cuisant revers de 6-1, celui-là aux mains des Olympiques à Gatineau.

Malgré la tempête, le pilote tente de tirer du positif des performances des siens. Il constate toutefois que ce sont toujours les mêmes erreurs qui coulent les Remparts. Une tendance qui remonte à bien avant la grande liquidation des Fêtes.

«C'est la même chanson qu'en début d'année. Quand on faisait des erreurs, c'était des erreurs majeures. La différence, c'est qu'on avait la force de frappe pour être capable de les couvrir, ces erreurs-là, mais là, on ne l'a plus. Il faut vraiment revenir à la base. Il faut essayer de gagner des games 2-1 et 3-2, et ne pas donner de but inutilement. C'est ça qu'il va falloir faire», a indiqué l'entraîneur, à la veille d'affronter le Phoenix, à Sherbrooke.

Tout laisser sur la glace

Il devient donc impératif pour les Remparts de limiter leurs erreurs de concentration et l'indiscipline, question de ne pas ouvrir la porte aux adversaires. Et surtout, ils doivent demeurer acharnés.

«On aime dire que les bonnes équipes trouvent des moyens de gagner. On l'a fait avant Noël. Mais présentement, on est à l'opposé de ça. Pour retrouver le chemin de la victoire, il va falloir tout laisser sur la glace. [...] Parce que l'effort, on l'a, mais il va falloir avoir plus de constance. Après ça, trouver un moyen de rester dans les matchs. Et finalement, trouver un moyen de les gagner...»

À la recherche de solutions, le personnel d'entraîneurs ne croit pas qu'il faille réinventer le hockey pour autant. «On se questionne beaucoup nous aussi. C'est normal, il faut qu'on se replace. Mais on n'a pas changé notre manière de jouer depuis les Fêtes, juste quelques joueurs.

«Et de toute façon, tout le monde joue un peu de la même façon, en zone défensive. Présentement, il y a des jeux de base qu'on ne fait pas. Et ça, ça ne prend pas un talent extraordinaire pour réussir ça. Ça prend juste du focus. C'est tout», a jugé Boucher, dont les hommes passaient la journée de samedi en banlieue de Montréal, avant de mettre le cap sur Sherbrooke en matinée, dimanche.

Entre les deux, ils participaient à un souper d'équipe. Une bonne façon de se regrouper ? «Je le souhaite!» a lancé Boucher, qui réintégrera Aaron Dutra et Callum Booth à son alignement, dimanche.

Daniel Audette... (Photothèque Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Daniel Audette

Photothèque Le Soleil

Un calendrier qui ne pardonne pas

Depuis leur victoire de 3-2 face au Phoenix le 29 janvier - seulement leur deuxième de 2016 -, les Remparts (24-24-5-0, 12es LHJMQ) se trouvent dans une portion du calendrier particulièrement relevée. Après avoir affronté deux solides formations en Victoriaville et Gatineau cette semaine, ils retrouvent le Phoenix (20-25-6-22, 14es) dimanche, au Palais des Sports Léopold-Drolet. Un match qui pourrait être à leur portée vu l'inconstance des Sherbrookois, une formation pourtant bien nantie à l'attaque.

«On s'attend à leur meilleur visage. Eux aussi sont dans une situation où ils veulent monter au classement et ils veulent probablement prouver à leurs amateurs que c'est une bonne équipe. Parce qu'il y a de bons éléments dans cette équipe-là...» a laissé entendre l'entraîneur-chef Philippe Boucher au sujet des Gauthier, Audette, Neill et Roy.

C'est mardi, à l'occasion du traditionnel match du Tournoi international  pee-wee de Québec, que les choses risquent de se corser contre les puissants Cataractes de Shawinigan (34-14-4-0, 2es). La rencontre est habituellement présentée devant un amphithéâtre rempli à pleine capacité. Les hommes de Boucher voudront éviter l'humiliation. «Il n'y en aura pas de facile! C'est pour ça que, de notre côté, il ne faut pas regarder trop loin en avant. On va d'abord se concentrer sur le match de dimanche.» La séquence se poursuivra à Rimouski (30-18-4-1, 7es) samedi, puis à Bathurst (20-17-3-2, 16es) dimanche, deux matchs qui seront disputés en moins de 48 heures.

Partis du milieu de classement aux Fêtes, les Remparts ont chuté au 12e rang à la suite d'une séquence peu glorieuse de 12 défaites en 13 matchs. Visant toujours une place en séries, ils doivent arriver, avec 15 matchs à jouer, à se maintenir parmi les 16 premières positions. 

Partager

À lire aussi

  • Un ancien des Remparts dans la cour du Phoenix

    Phoenix

    Un ancien des Remparts dans la cour du Phoenix

    Parmi les milliers de spectateurs au match du Phoenix dimanche, on retrouvait Denis Hallé, fièrement vêtu du chandail bleu et beige de la formation... »

  • Booth fait face à la musique

    Remparts

    Booth fait face à la musique

    Criblé de six buts en une période à Victoriaville, mercredi, et chassé de son filet après 20 minutes de jeu à Sherbrooke, dimanche, Callum Booth doit... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer