Raphaël Maheux de retour en terre inconnue

Le vétéran Raphaël Maheux effectuera un retour au... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le vétéran Raphaël Maheux effectuera un retour au jeu face aux Tigres de Victoriaville mercredi. Une présence à la ligne bleue qui fait plaisir à Philippe Boucher, qui entend l'utiliser à outrance.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À son dernier match, Raphaël Maheux faisait partie d'une brigade défensive solide et expérimentée. Voilà qu'il revient au jeu avec des Remparts transformés, rajeunis et qui ont plus que jamais besoin de lui.

L'arrière de 19 ans originaire de Québec s'est déchiré les ligaments collatéral interne et croisé postérieur au troisième degré, le 22 novembre. Deux mois et demi ont passé. Vingt-quatre matchs ratés. Plusieurs gros joueurs transigés.

«Ça fait un petit bout, mais je me rappelle pas mal comment ça se joue», a blagué le numéro 5, à l'avant-veille de reprendre l'action contre les Tigres à Victoriaville, mercredi. «Les visages ont changé, on est plus jeunes, mais on a des gars travaillant et du talent pour réussir à se sortir de ça», croit celui qui ne retrouvera plus les Nikolas Brouillard et Matt Murphy à ses côtés.

Les Remparts vivent une terrible séquence de 10 défaites à leurs 11 derniers matchs. Le manque d'expérience est criant. À la ligne bleue, Maheux et Anthony Gingras sont dorénavant seuls à revendiquer plus de 100 matchs réguliers dans le junior majeur. Maheux atteindra les 200, vendredi, à Gatineau, tandis que Gingras a joué son 250e, vendredi dernier, contre Val-d'Or.

«Un retour bienvenu», reconnaît l'entraîneur-chef Philippe Boucher, qui compte donner amplement de temps de glace à Maheux une fois la forme retrouvée. Pas de doute, il gagnera en responsabilités.

«Au début, ça va être un peu rapide et je devrai retrouver mes repères, confie-t-il. Mais je vais vite m'adapter. Il ne faut pas que je me mette trop de pression sur les épaules», assure celui qui écoule sa quatrième campagne dans le circuit, sa troisième avec les Remparts.

Lundi matin, Maheux portait encore un sac de glace enrubanné autour du genou droit après l'entraînement. «Aujourd'hui, ç'a été un peu plus dur parce que je n'ai pas eu le temps de bien m'échauffer avant, mais je me sens bien sur la patinoire», explique-t-il, évoquant une simple précaution pour éviter le retour de l'enflure. Il aurait voulu jouer vendredi dernier, mais deux jours de repos complet de plus ne pouvaient qu'être bénéfiques.

Dakotah Woods a mal

Un entraînement où l'on a vu le défenseur Dakotah Woods et l'attaquant Sean O'Brien se blesser aussi au genou, mais semble-t-il sans trop de gravité. L'arrière a reçu un tir de Yanick Turcotte sur le côté du genou droit et a pris de longues minutes avant de se relever. Puis a dû être soutenu par deux coéquipiers pour rentrer au banc.

«Ça fait vraiment très mal», a confirmé le grand Woods, tout en regagnant le vestiaire par ses propres moyens. On suspecte qu'un nerf a été touché. Un peu comme lorsqu'on se cogne le coude et que tout le bras devient engourdi, mais dans la jambe. De la glace et du repos permettront au thérapeute athlétique des Remparts Steve Bélanger d'y voir plus clair mardi.

Ces voyages qui forment la jeunesse

Le défenseur Alexandre Drapeau sera converti en attaquant à... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Le défenseur Alexandre Drapeau sera converti en attaquant à compter de mercredi.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Les Remparts se sont entraînés au Pavillon de la jeunesse, lundi, alors que le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec prend possession du Centre Vidéotron pour deux semaines. Les hommes de Philippe Boucher disputeront ainsi leurs trois prochains matchs et cinq de leurs six prochains sur la route.

Mauvais synchronisme quand ton équipe n'a gagné qu'un seul match depuis un mois ? «Pas nécessairement. Parfois, c'est bon de se retrouver ensemble. Faire face à l'adversité, ça peut aider», estime l'entraîneur-chef et directeur général du club de Québec. Boucher donne en exemple le voyage d'octobre en Abitibi après lequel sa troupe avait enfilé cinq gains en six rencontres.

Mercredi, les Remparts (24-22-5) font l'aller-retour à Victoriaville (25-19-7), puis prendront la route jeudi pour l'Outaouais. Ils assisteront au match des Sénateurs contre l'Avalanche de Patrick Roy, jeudi soir, à Ottawa, avant d'affronter Gatineau (34-15-3), vendredi. Dodo à Montréal, samedi, en route pour Sherbrooke (20-25-7) pour le match de dimanche après-midi.

Un rare voyage de plusieurs jours durant la saison outre les virées en Abitibi et dans les Maritimes. Boucher espère que ses joueurs y trouveront une nouvelle cohésion d'équipe. Et idéalement une façon de marquer, puisque les Remparts n'ont inscrit que neuf buts à leurs sept dernières sorties. Il faut dire que quatre des cinq meilleurs pointeurs de l'équipe n'y sont pas ou plus. Dmytro Timashov, Massimo Carozza et Nikolas Brouillard ont été échangés, tandis que Matthew Boucher est blessé.

Boucher père tentera de revamper son attaque en convertissant les défenseurs Austin McEneny et Alexandre Drapeau en attaquant, à compter de mercredi. Du haut de ses 5' 11'' et 223 lb, «Drapeau va nous apporter un élément physique qu'on n'a pas présentement», espère le coach

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer