• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Remparts 
  • > Philippe Boucher transforme le défenseur Austin McEneny en ailier droit 

Philippe Boucher transforme le défenseur Austin McEneny en ailier droit

Le défenseur Austin McEneny se dit prêt à... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le défenseur Austin McEneny se dit prêt à tout pour aider l'équipe. Mais avant le match de vendredi, la dernière fois qu'il avait joué à l'attaque remontait à ses 8 ans...

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un surplus de défenseurs et une profonde léthargie de quelques attaquants expliquent le transfert de l'arrière Austin McEneny au poste d'ailier droit avec les Remparts de Québec. «Il ne s'agit pas d'un désaveu», tenait à préciser l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Il avait invité les siens au Centre Vidéotron, samedi, pour s'y entraîner à la veille du congé du Super Bowl. Sur la glace, il n'y avait aucune couleur de chandails pour les trios, mais lundi, McEneny n'enfilera plus le gilet noir des défenseurs.

«Son niveau de talent, son coup de patin naturel, son lancer et son implication physique font en sorte qu'il pourrait être un bon attaquant. Ce n'est pas la première fois que ça arrive, certains ont déjà fait la transition avec succès. Il est trop tôt pour dire que c'en sera un, mais il va avoir une sérieuse chance de se faire valoir. Il n'aura pas une présence ici et là. On va être patient», expliquait Boucher.

Le retour au jeu de Raphaël Maheux, le rendement de Christian Huntley, de Ross MacDougall et d'Aaron Dutra, ainsi que le développement de Bryce O'Brien et de Dakotah Woods ont poussé McEneny - et fort probablement Alexandre Drapeau lorsqu'il recevra le feu vert - dans le groupe des attaquants.

Le principal intéressé se disait prêt à tout pour aider l'équipe, même à changer de position. «La dernière fois que je suis retrouvé à l'avant, je devais avoir huit ans. Honnêtement, je ne me souvenais pas trop comment faire... Je me suis aperçu que c'est physiquement plus exigeant, ça demande un meilleur cardio. Tout se passe aussi plus vite, on a moins de temps pour réagir», confiait l'Ontarien de 18 ans.

McEneny n'avait pas eu le temps de se préparer à jouer à l'avant, la décision n'ayant été prise qu'avant le match de vendredi. «J'ai demandé quelques trucs à mes coéquipiers. Si mon instinct offensif peut aider à notre attaque, tant mieux», ajoutait le patineur de 5'9" et de 160 livres.

Certains se cherchent

Toute production offensive sera d'ailleurs bienvenue parce que les Remparts ont de la misère à trouver le fond du filet depuis la fin de la période des transactions. Une situation qui agace l'entraîneur-chef.

«Je regardais Côté, Huntley et Gentile, vendredi et dans les pratiques, ils seront des joueurs importants. Ils commencent à prendre leur place. J'aime l'apport de Sills et Beaton. Et je vais me répéter, mais ils y en a qui se cherchent et ils devront se trouver. Ce ne sont pas des Timashov, Graaskamp et Carozza, mais ils sont dans des rôles offensifs et ont une certaine expérience. Quand tu passes une dizaine de matchs sans but et sans passe, ça veut dire que tu te cherches. Et sans les nommer, ils sont dans le junior majeur depuis longtemps.»

Un coup d'oeil aux statistiques montre que Zachary Moody n'a qu'une passe à ses 13 derniers matchs tandis que Jesse Sutton (11), Yanick Turcotte (10) et Colby Tower (9) montrent une longue série de matchs sans aucun point.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer