Les Remparts sans réponse face aux Voltigeurs

Même si elle a tiré 44 fois vers... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Même si elle a tiré 44 fois vers Anthony Dumont-Bouchard, la bande du capitaine Bronson Beaton n'a pu le déjouer qu'une fois.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il n'y avait pas foule au Centre Vidéotron mercredi soir. Tant mieux. Parce que la défaite de 5-1 des Remparts contre Drummondville n'était pas belle à voir.

Auguste Impose l'avait dit à la blague en matinée. Mais les protégés de l'entraîneur Philippe Boucher ont bel et bien besoin d'un coup de main, serait-ce de joueurs pee-wee! Les Remparts subissaient un neuvième revers à leurs 10 dernières rencontres.

«Les réponses sont dans la chambre», a insisté Boucher, après ce nouvel échec. «On a demandé [aux joueurs] de se regarder dans le miroir et de ne pas toujours nous regarder pour avoir les réponses. C'est eux qui ont les réponses.»

Le patron vise ses éléments de 18 et 19 ans. Impose, Turcotte, Moody, Dutra, McEneny, MacDougall, Tower. «Nos 20 ans nous donnent ce qu'ils peuvent. Ils nous donnent du leadership, on les entend sur le banc parce qu'ils savent que leur carrière achève, c'est comme ça. Nos 16 et 17 ans ont bien joué. Mais c'est la couche du milieu présentement qui m'inquiète», a dit Boucher.

Jouant mercredi avec les 20 patineurs disponibles, parce que privé de cinq blessés, Boucher indique que Bryce O'Brien est «prêt à revenir et on peut rappeler Lucas Thierus. Mais Mikaël Robidoux et Matthew Boucher ne reviendront pas demain matin et Raphaël Maheux n'est pas prêt encore. Les réponses sont ici», a-t-il tranché. Alexandre Drapeau manque aussi à l'appel.

Au plan statistique, les Remparts ont paru avoir le dessus sur les Voltigeurs en début de rencontre. Mais il y a quantité et qualité. «On a eu beaucoup de lancers en début de match, pas assez de lancers dangereux j'en conviens. Mais on menait 25-11 pour les tirs en milieu de deuxième [retard de 1-0 au pointage] et juste après, c'est 25-15 et 2-0 pour l'autre bord. C'est démoralisant», a analysé Boucher, répétant que «marquer des buts, c'est un défi ces temps-ci».

Michael Carcone a marqué les deux premiers buts des visiteurs, puis Philippe Pelletier-Leblanc pour faire 3-0 après deux périodes. Impose a resserré l'écart en début de troisième, mais Gabriel Slight et Mathieu Sévigny ont fini le boulot pour Drummondville.

Enfin un but

Impose est devenu le premier attaquant des Remparts à marquer en 181 minutes de jeu, soit plus de neuf périodes ou trois matchs complets. «Quand tu as la chance, il faut que tu la mettes dedans», a insisté Boucher.

«Demain, on va encore lancer des rondelles et on va leur montrer comment faire», a ajouté  l'entraîneur-chef. «S'ils veulent continuer à tirer sur le bout de la palette, ils vont pogner des baies vitrées. Elles sont solides [au Centre Vidéotron]. On n'en a pas encore cassé une cette année, mais on les a testées souvent.»

Boucher a retiré son gardien numéro un Callum Booth après le troisième but des Voltigeurs. «Je sais ce que je dois faire pour qu'on gagne et ça doit être meilleur que ça», a commenté l'homme masqué de peu de mots. «C'est vrai, mais va falloir lui donner des buts à un moment donné aussi», a rappelé son supérieur.

Malgré les 10 105 spectateurs inscrits au sommaire officiel du match, nombre qui n'a pas été annoncé sur place, le mauvais temps a épargné ce malheureux spectacle à plusieurs détenteurs de billet restés chez eux. Et ça pourrait être pire vendredi avec la visite de la meilleure équipe de la ligue, les Foreurs de Val-d'Or, forts de sept victoires consécutives.

Le Drakkar forcé de reporter un second match

En raison d'un bris électrique majeur au Centre Henry-Leonard, le Drakkar de Baie-Comeau se voit dans l'obligation de reporter un second match, soit celui du samedi 6 février contre les Huskies de Rouyn-Noranda. La rencontre de mercredi contre le Phoenix de Sherbrooke avait déjà été reportée, puisque l'aréna n'est pas disponible depuis lundi dernier.

La Ligue de hockey junior majeur du Québec va tenter de trouver de nouvelles dates pour disputer ces rencontres. Pour ce qui est des Huskies, la chose ne sera sûrement pas facile à faire, car d'ici la fin du calendrier régulier, la destination la plus à l'est dans leur horaire est Victoriaville. Selon la Ville de Baie-Comeau, les nouveaux équipements pour réparer cet important bris devraient arriver vendredi et les travaux de réparation auront lieu en fin de semaine.  

Avec Steeve Paradis (collaboration spéciale)

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer