Au tour de Robidoux de tomber au combat

La blessure à une cheville subie par le... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

La blessure à une cheville subie par le jeune attaquant Mikaël Robidoux pourrait permettre à Lucas Thierus de réintégrer l'alignement des Remparts.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un autre jeune Remparts est tombé au combat. Victime d'une entorse à la cheville, samedi à Victoriaville, l'attaquant Mikaël Robidoux ratera de trois à quatre semaines. À la recherche de renfort - et de buts -, l'entraîneur-chef Philippe Boucher a révélé lundi qu'il songeait à rappeler l'ailier Lucas Thierus.

La perte de Robidoux, 16 ans, s'ajoute à celle, plus lourde encore, de Matthew Boucher, blessé à l'épaule vendredi.

Thierus a été rétrogradé dans la Ligue de hockey collégiale, il y a trois semaines. «On l'a retourné là-bas pour qu'il retrouve sa touche, a rappelé Boucher. On aimerait peut-être ça le faire jouer en fin de semaine prochaine. [...] C'est un joueur important pour le futur de l'organisation. On veut voir où il est rendu et lui donner la chance de jouer dans un rôle qui est plus le sien.» 

Reconnu comme un habile marqueur, le Montréalais de 18 ans a inscrit quatre buts en 23 matchs cette saison. Il en a ajouté trois - et cinq points - en quatre rencontres avec les Nordiques du Collège Lionel-Groulx, en janvier. «Il est possible que vous voyiez des joueurs monter dans les prochaines semaines», a aussi ajouté Boucher, laissant entendre que le rappel de Thierus ne serait pas le dernier.

Tous devront en donner plus

Mais pour le match de mercredi contre les Voltigeurs de Drummondville, Boucher fera jouer les hommes qu'il a sous la main. Même s'ils sont jeunes, ils devront tous en donner davantage en qualité et en quantité. «Je m'attends à plus de tout le monde», a lancé le Diable rouge en chef, avant de nommer Zachery Moody et Colby Tower. «On met des gars dans des situations où ils n'étaient pas avant.»

Avec sa jeune équipe, l'entraîneur et ses adjoints deviennent plus que jamais enseignants. Un nouveau défi. Leurs protégés ont beaucoup de talent, mais ils doivent apprendre à bien faire les choses afin de devenir les joueurs d'impact espérés.

Une nouvelle réalité

Et aussi pour que les Remparts engrangent quelques victoires d'ici la fin de la saison. Plus que jamais, la formation québécoise gagnera en équipe, rappelle constamment le grand patron. Plutôt habitué à des formations talentueuses, Boucher doit s'ajuster à une nouvelle réalité qu'il s'est lui-même imposée... comme dg.

«Il faut faire plus preuve de patience», a-t-il souligné après l'entraînement des siens, lundi. «De rappeler les mêmes choses, et de rappeler les mêmes choses. [...] Avec les jeunes, on doit beaucoup travailler sur l'aspect mental, on ne se le cachera pas.»

Le mot reconstruction n'est pas banni dans le bureau du coach, même si les dirigeants des formations sportives l'ont souvent en horreur. Boucher se fait réaliste sur sa situation : «Il ne faut pas que tu te valorises juste avec les victoires», dit-il.

Une identité personnalisée

«Je veux que les Remparts aient une identité bien à eux, ajoute-t-il. On va continuer d'aller chercher des joueurs de talent, mais des gens travaillants. C'est là qu'on ne veut pas avoir de passe-droit. On aimerait ça avoir des résultats, on veut gagner. Mais le manque d'effort n'est pas acceptable.»

Là-dessus, il donne du crédit à ses hommes. Les Remparts ont perdu huit de leurs neuf dernières rencontres, mais ils ne se sont pas traîné les pieds. Lors de la dernière fin de semaine, par exemple, Boucher était fier de cinq des six périodes disputées. Seule la troisième du match contre Victoriaville lui a déplu.

Maheux se porte de mieux en mieux

Le défenseur Raphaël Maheux... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Le défenseur Raphaël Maheux

Le Soleil, Patrice Laroche

Raphaël Maheux continue de bien se remettre de sa blessure à un genou, même s'il portait encore lundi un gilet vert lui interdisant les contacts à l'entraînement. «Je ne vous cacherai pas qu'on a hâte d'avoir Raph dans le lineup», a laissé tomber Boucher. «L'important, c'est vraiment qu'il soit à 100 % à son retour.» Trop tôt pour préciser une date, toutefois... Boucher n'a pas apprécié les premières minutes de l'entraînement de lundi. «Mais une fois qu'on a ramené les joueurs à l'ordre, ç'a bien été.» Ce qu'il a beaucoup apprécié, c'est la nouvelle formule du Match des étoiles de la LNH. Le trois contre trois «permet aux joueurs de se donner avec beaucoup moins de risques de blessures», a noté l'entraîneur, qui a participé une fois à l'événement pendant sa carrière de 16 saisons. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer