Troisième période fatale pour les Remparts

Après Matthew Boucher vendredi, Mikaël Robidoux est tombé... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Après Matthew Boucher vendredi, Mikaël Robidoux est tombé à son tour au combat. Il se déplaçait en béquilles après la rencontre, mais sa blessure ne serait pas sérieuse.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Les Remparts se sont bien battus pendant deux périodes, samedi, mais ils ont vu le ciel leur tomber sur la tête en troisième, en route vers une défaite de 4-0 contre les Tigres à Victoriaville.

«On a joué cinq bonnes périodes en fin de semaine», a affirmé l'entraîneur-chef des Diables Rouges, Philippe Boucher, parlant de la victoire de 3-2 de vendredi contre Sherbrooke et des deux premiers tiers du match contre les Tigres. «La troisième période, je peux pas vous l'expliquer. [...] On a arrêté de payer le prix, on a arrêté de travailler. Punition d'indiscipline de [Ethan] Crossman... On voulait jouer à cinq contre cinq en troisième pour se donner une chance et on ne l'a pas fait.»

Contrairement à leurs adversaires de samedi, inactifs depuis une semaine, les Remparts avaient joué la veille. Mais la fatigue n'est pas une excuse, a tranché Boucher, donnant le crédit aux Tigres du même souffle.

Québec devait par ailleurs se passer de son meilleur marqueur, Matthew Boucher, blessé vendredi (voir encadré). Un autre attaquant, Mikaël Robidoux, a été mis hors de combat en première période.

«Quand on n'est pas beaucoup de joueurs et qu'on joue souvent à quatre contre cinq, trois contre cinq, il y en a beaucoup qui sont surutilisés. Et à la fin, physiquement, ça devient un peu plus difficile», a analysé l'attaquant Auguste Imposte, l'un des meilleurs des siens, samedi. «Peut-être que si on avait marqué, il y aurait eu une énergie positive.»

Les Remparts tiraient de l'arrière 1-0 après 40 minutes de jeu. En fin de deuxième, Vincent Lanoue a complété un bel échange entre Kyle Tibbo et Marc Beckstead. Et dès la 50e seconde du troisième tiers, Alexandre Goulet, laissé seul dans l'enclave, doublait l'avance des siens. Félix Lauzon a marqué dans un filet désert avec 2:23 à faire, puis Goulet en a remis avec une belle pièce de jeu individuel 29 secondes plus tard.

Pendant qu'Olivier Tremblay des Tigres était parfait sur 20 lancers, Callum Booth bloquait 35 des 38 tirs dirigés vers lui.

Plusieurs prises de bec

Le duel a été ponctué de plusieurs prises de bec après le sifflet. Une sorte de tradition contre Victoriaville, a expliqué l'entraîneur-chef des Remparts.

La jeune vedette des Tigres Maxime Comtois a d'ailleurs subi les foudres de son coach. Il a été laissé de côté en troisième période. Lors du deuxième engagement, le joueur de 16 ans, meilleur marqueur des siens, avait écopé d'un 10 minutes de mauvaise conduite pour avoir adressé de vilains mots à l'arbitre.

«Il y a des choses qu'on ne peut pas accepter dans notre équipe. C'est la seule raison pour laquelle il n'a pas joué en troisième», a expliqué l'entraîneur-chef des gagnants, Bruce Richardson, dans son point de presse d'après-rencontre.

Comtois avait marqué quatre buts dans le dernier duel entre les deux formations, une victoire de 5-3 des Tigres à Québec, le 8 janvier.

Quant à Robidoux, il se déplaçait en béquilles après la rencontre. «On ne pense pas que ce soit sérieux», a simplement dit Philippe Boucher, se contentant de parler d'une blessure au «bas du corps».

Matthew Boucher... (Photothèque Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Matthew Boucher

Photothèque Le Soleil

Boucher évite le pire, mais il ratera un mois

Matthew Boucher sera absent quatre semaines, mais il a évité le pire. L'attaquant des Remparts a subi une séparation de l'épaule droite lors du match de vendredi, contre le Phoenix de Sherbrooke. L'état-major des Remparts et le principal intéressé craignaient une fracture de la clavicule. Une radiographie a permis de constater qu'il n'en était rien.

Contacté samedi, Boucher a admis naviguer entre soulagement et déception. «C'est difficile à prendre», a lancé le joueur de 18 ans. «Après le temps des Fêtes, j'avais un plus grand rôle dans l'équipe. Ça n'allait pas très bien dernièrement, mais on voulait augmenter la cadence pour grimper au classement en vue des séries. Les gars devront malgré tout sortir avec des victoires», a affirmé Boucher, qui compte être un coéquipier présent dans le vestiaire d'ici son retour.

Si tout va bien, il ne raterait donc qu'une douzaine de rencontres et serait en uniforme bien avant le début des séries éliminatoires. «Une bonne nouvelle», a résumé l'entraîneur-chef des Diables rouges et papa de Matthew, Philippe Boucher. Ce dernier avait le visage long, après le match de vendredi, lorsqu'il a commenté le cas de son fils. «Je ne m'attends pas à une bonne nouvelle», avait-il lancé. Boucher fils s'est blessé lorsque Carl Neill lui a fait perdre pied en deuxième période, vendredi. Après un dur contact avec la bande, il est resté étendu sur la glace plusieurs secondes avant de retraiter au vestiaire, en douleur. «Ça n'a vraiment pas fait du bien», a-t-il commenté, samedi.

Ses 28 buts et 52 points le placent au premier rang des marqueurs des joueurs toujours avec l'équipe. Malgré son départ à Shawinigan il y a près d'un mois, Dmytro Timsahov trône toujours au sommet des pointeurs des Remparts avec 53 points. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer