5e défaite des Remparts: Boucher pointe le manque d'opportunisme

Le gardien des Cataractes, Philippe Cadorette, est venu... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le gardien des Cataractes, Philippe Cadorette, est venu à 7,1 secondes d'établir le record pour le plus grand nombre de jeux blancs par un gardien dans la LHJMQ.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À l'occasion du retour au Centre Vidéotron de Dmytro Timashov, c'est le manque d'opportunisme des Remparts de Québec qui était à l'avant-plan, jeudi soir, à l'occasion d'un revers de 3-1 encaissé aux dépens des Cataractes de Shawinigan devant 11 416 spectateurs.

Les Remparts, qui s'inclinaient pour une cinquième fois de suite depuis la fin de la période des transactions, ont patienté au-delà de 59 minutes pour marquer leur unique but de la rencontre au moment où le gardien Philippe Cadorette n'était qu'à 7,1 secondes d'établir le record pour le plus grand nombre de blanchissages par un gardien dans la LHJMQ.

«L'effort était là, on n'a pas à être gêné. On demande certaines choses, on les a respectées et plus souvent qu'autrement, on va gagner si on joue comme ça. L'opportunisme n'était pas au rendez-vous. En deuxième, nous n'avons donné aucune chance de marquer. On savait que marquer des buts serait un challenge et si on avait réussi à trouver le fond du filet [en deuxième], ça aurait été un match différent. Le but de [Ross] MacDougall, je l'aurais pris en deuxième», affirmait l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Il venait de voir Timashov disputer un premier match contre son ancienne équipe. Le numéro 88 n'a pas volé le spectacle comme on pouvait s'y attendre. Il n'a pas multiplié les montées flamboyantes, préparant malgré tout le premier but de Cavan Fitzgerald en fin de première période. Après avoir effectué la mise au jeu protocolaire devant les duchesses et Bonhomme Carnaval, il a été applaudi lors de sa nomination comme troisième étoile.

D'autres joueurs récemment acquis ont joué un rôle dans la 29e victoire de la saison des Cataractes, qui dominent le classement de la division Est avec 61 points devant Rimouski (54) et Québec (50). Pour un, Cadorette a repoussé 30 des 31 lancers dirigés vers lui, ne pouvant stopper le tout dernier, ce qui l'a privé de son 17jeu blanc en carrière. Danny Moynihan a inscrit le but d'assurance en milieu de troisième, tandis que Gabriel Gagné a complété dans un filet désert.

Un record à baie-Comeau?

«Je l'ai vu partir, mais après, je l'ai perdu de vue. J'ai pensé au record, surtout lorsqu'on a fait 3-0. Je me suis dit : "Ouais, ça peut arriver. C'est décevant, mais il reste encore des matchs pour l'avoir», confiait Cadorette.

Après Timashov, ce sera à son tour de jouer devant ses anciens partisans, samedi, à Baie-Comeau. Pourquoi pas y réussir son record?

«Ce serait l'idéal de l'établir devant mes anciens partisans. Ce sera un match spécial pour moi pour tout ce que j'ai vécu à Baie-Comeau», ajoutait-il.

Matthew Boucher et Yanick Turcotte ont obtenu leurs meilleures chances de marquer pour les Remparts, dont le filet était défendu par Callum Booth. «On savait qu'on jouait contre l'une des bonnes équipes de la Ligue, on a fait ce qu'on pouvait, on a joué un bon match, mais il aurait fallu profiter plus de nos chances», convenait le meilleur buteur de l'équipe.

Comme les Remparts disputent un programme triple en trois jours, ils prennent la route vers Drummondville, vendredi, pour y affronter les Voltigeurs, et compléteront leur fin de semaine à Gatineau, samedi, contre les Olympiques.

Dmytro Timashov... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Dmytro Timashov

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Timashov a apprécié ses retrouvailles

«On aurait eu plus d'opportunisme avec lui dans l'alignement», constatait Philippe Boucher à la fin d'un éloge à l'endroit de Dmytro Timashov après le match contre son ancien protégé.

Timashov n'a pas été un facteur dans la défaite de 3-1 des Remparts, mais il aurait peut-être fait la différence s'il avait porté le chandail blanc, rouge et noir au lieu de celui des visiteurs... «On tisse des liens rapides avec les joueurs européens. Ils laissent beaucoup pour venir faire carrière, je l'ai vécu avec Jan Kostalek, c'est encore un bon ami et c'est la même chose avec "Dima". On aurait aimé le garder ici, qu'il donne un spectacle à nos fans...», ajoutait Boucher, qui a permis à Timashov de se pointer dans le vestiaire de son équipe après le match.

Le principal intéressé a eu du plaisir tout au long de la soirée, bien qu'il n'ait pas soulevé la foule avec ses prouesses offensives. «Ç'a été plaisant, les partisans ont été incroyables. J'ai aimé le fait qu'ils semblaient encore m'apprécier. Pour ce qui est de mon match, je peux jouer mieux que ça, tout comme l'équipe, mais on l'a tout de même emporté», résumait le Suédois.

Avant le match, l'entraîneur-chef Martin Bernard faisait l'éloge de Timashov «bien que vous le connaissez plus que moi», disait-il aux médias de Québec. «Il est un kid le fun à côtoyer, il est passionné et veut toujours être sur la glace. Il faut même lui dire de sortir. J'ai déjà dirigé des gars comme Antoine Vermette, Matthew Lombardi et Mathieu Perreault, tu n'avais pas besoin de leur dire de travailler, il fait partie de cette catégorie», ajoutait Bernard.

Déjà, l'ancien des Remparts a une influence positive dans l'équipe de la Mauricie. «Il a un impact sur Yan [Dennis], ils "connectent" bien ensemble et peuvent se parler en russe avec [Mikhail] Denisov. Pour vous dire, j'aime mieux le voir dans notre uniforme que dans un autre...»

En vitesse...

Tel que prévu, le nom de Jesse Sutton a été rayé de l'alignement. Parmi les autres absents, on retrouvait Alexandre Drapeau, Raphaël Maheux et les deux O'Brien (Sean et Bryce)... Comme les Remparts, plus tôt cette saison, les Cataractes ont éprouvé des ennuis mécaniques avec leur autocar pour se rendre à Québec, forçant leur chauffeur à aller changer de véhicule à son arrivée au Centre Vidéotron. Une bonne idée, surtout que l'équipe doit se rendre à Baie-Comeau et à Chicoutimi, en fin de semaine... Le directeur général Martin Mondou s'est déjà retrouvé dans les souliers de Philippe Boucher, forcé d'amorcer une reconstruction après une participation à la Coupe Memorial. «Il a fait un bon job. Il avait des 19 et 20 ans de qualité et il est allé chercher du bon stock qui va lui permettre d'avoir une bonne équipe rapidement», analysait le dg des Cataractes. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer