Le Drakkar coulé par ses erreurs

Les Remparts l'ont remporté 4-3 contre le Drakkar.... (Gérald Poirier)

Agrandir

Les Remparts l'ont remporté 4-3 contre le Drakkar.

Gérald Poirier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Avec une jeune équipe, il faut apprendre à vivre avec les erreurs et malheureusement pour le Drakkar, c'est ce genre d'erreur qui a coulé l'équipe dimanche. Baie-Comeau s'est incliné 4-3 devant les Remparts de Québec et prolonge ainsi à 13 sa séquence de revers consécutifs.

Le match mettait aux prises deux gardiens qui effectuaient un premier départ avec leur nouvelle formation, soit Sébastien Dupré pour les Remparts et Antoine Samuel pour le Drakkar. Les deux ont bien fait, mais le second a toutefois commis une bévue avec une mauvaise sortie de sa cage et Olivier Garneau (6e) l'a battu pour son premier but depuis le 20 novembre, à 7:36 de la troisième. Vingt secondes plus tôt, Bronson Beaton avait créé l'égalité 3-3.

«C'est un club qui travaille, Baie-Comeau, et on les a regardés jouer en première», a souligné l'entraîneur-chef des vainqueurs, Philippe Boucher. «Par la suite, on a mieux joué et dans ce temps-là, les rebonds vont de ton côté. C'est ce qui est arrivé sur le but gagnant», a ajouté le pilote, qui a vu les siens limités à 21 lancers dimanche. «Offensivement, c'est un challenge pour nous présentement, on ne se le cachera pas», a-t-il dit.

Samuel a été le premier des deux cerbères à céder lorsqu'Alexandre Sills l'a battu à la neuvième minute de jeu, après avoir vu une rondelle déviée atterrir sur son bâton pour son premier dans l'uniforme des Diables rouges. Tobie Paquette-Bisson (3e) a créé l'égalité avant la fin de la première, son beau tir des poignets en avantage numérique ayant raison de Dupré à sa droite.

«Dupré a été bon», a signalé Boucher à propos de son nouveau gardien, auteur de 27 arrêts, dont certains cruciaux en fin de match. «On aurait pu y aller avec [Callum] Booth pour ce match, mais on voulait le [Dupré] tester le plus tôt possible. On veut qu'il nous donne une chance de gagner et on a gagné. Donc, il a bien fait son boulot.»

Échange de buts

Les deux équipes se sont de nouveau échangé des buts dans un deuxième vingt dominé par les locaux. Fabrizio Ricci (12e) a lancé le Drakkar en avant à 12:20, mais cette priorité n'a duré que 77 secondes, soit jusqu'à ce que Matthew Boucher touche la cible à son tour avec son 23e de la campagne.

Fait rare dans le hockey d'aujourd'hui, trois combats ont pimenté l'engagement médian. Le premier a opposé Boucher à Samuel Thibault, qui venait de renverser la recrue Mikael Robidoux alors que les deux hommes luttaient pour rejoindre le disque. Boucher a voulu défendre son jeune coéquipier, mais il n'a pas eu le meilleur face au vétéran défenseur.

«Matt n'avait pas eu une grosse première période. Le premier but, c'était un peu de sa faute. Il faudrait lui demander, mais c'est peut-être un peu pour ça qu'il a jeté les gants», a affirmé le paternel.

***

NOTES : Matteo Pietroniro (4e) a inscrit l'autre but du Drakkar, qui a marqué une fois en trois avantages numériques. Québec est 1 en 4 à ce chapitre...Ils étaient 1923 spectateurs présents au Centre Henry-Leonard...Le Drakkar reprendra l'action jeudi en visitant les Saguenéens de Chicoutimi. Quant aux Remparts, ils reprendront le collier le lendemain en recevant les Tigres de Victoriaville

«Les gars sont tannés de perdre»

Marco Pietroniro ... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Marco Pietroniro 

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Plus loin dans le couloir menant aux vestiaires du Centre Henry-Leonard, Marco Pietroniro avait de nouveau l'impression de se répéter. Ses jeunes ouailles ont laissé suffisamment de sueur sur la glace pour espérer l'emporter, mais ils doivent encore se contenter de la défaite.

«L'effort a encore une fois été bon, mais il y a eu une couple de détails qui ont fait qu'on a perdu l'avance, a analysé l'entraîneur-chef du Drakkar. Je sais que je me répète : les gars sont tannés de perdre, comme tout le monde, mais on peut dire qu'on s'en va dans la bonne direction.»

Refusant évidemment de sortir le fouet pour ce 13e revers d'affilée des siens, Pietroniro a plutôt émis de bons mots pour les nouveaux venus de l'équipe, qui prennent tranquillement leur place à bord du navire.

«[Antoine] Samuel a bien fait, il nous a donné une chance de gagner, tout comme les autres nouveaux arrivés, qui sont tous venus ici avec une bonne attitude. Avec eux et les gars qui restent, c'est satisfaisant de voir qu'on a déjà une certaine cohésion. On va pouvoir travailler là-dessus», a-t-il mentionné.

Parmi les points à travailler, le pilote du Drakkar a évoqué les trop longues présences de certains de ses vétérans, notamment Matt Jones, qui n'en finit plus d'étirer ses passages sur la glace. «J'ai justement parlé de ce point après le match, a déclaré Pietroniro. Tout le monde a bien vu que le 19 [Jones] reste assez longtemps sur la glace. Il veut sauver lui-même le sort de notre équipe. Ceci dit, c'est quelque chose qui va être facile à régler.»

***

NOTES : Signe qui ne ment pas que le Drakkar en arrache cette saison, il a récolté seulement 13 points en 36 matchs jusqu'ici cette saison, soit le plus faible total dans ses 19 ans d'histoire après le même nombre de matchs...Il est aussi à une défaite de son pire total à vie après 36 matchs (31 revers).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer