Impose sort de sa torpeur

Fabrizio Ricci a ouvert la marque pour le... (Collaboration spéciale Gérald Poirier)

Agrandir

Fabrizio Ricci a ouvert la marque pour le Drakkar en deuxième période, mais par la suite ce sont les Remparts qui ont pris le contrôle de la rencontre, remportant un gain de 6-2. Il s'agit d'un cinquième revers de suite pour Baie-Comeau.

Collaboration spéciale Gérald Poirier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Un tour du chapeau du Suisse Auguste Impose, qui n'avait pas touché la cible depuis cinq matchs, et trois mentions d'aide de Nikolas Brouillard ont conduit mardi soir les Remparts de Québec à un gain de 6-2 aux dépens du Drakkar de Baie-Comeau, qui encaissait un cinquième échec consécutif.

Côté effort, le Drakkar n'a pas démérité, loin de là, mais les buts ne sont toujours pas au rendez-vous. «C'est un club qui travaille fort, de manière acharnée, mais on est parvenus à trouver une meilleure cohésion en deuxième et en troisième périodes», a lancé l'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher.

Le pilote des visiteurs a profité de cette rencontre pour regarder, pour une des dernières fois peut-être, les habiletés de Brouillard et apprécier encore longtemps celles d'Impose. «C'est un peu inhabituel de voir un défenseur se rapprocher du but adverse et faire autant de beaux jeux, a-t-il lancé. Aujourd'hui [mardi], Auguste en a profité. Il manquait ces occasions avant. Là, le vrai Auguste Impose est arrivé à Québec.»

Dans l'autre vestiaire, Marco Pietroniro tentait tant bien que mal de garder le moral malgré ce 23erevers des siens en 28 sorties. «Je pense qu'on a bien travaillé, on a eu les occasions nécessaires pour gagner ce match, mais il y a une couple de buts où on s'est demandé ce qui se passait», a analysé le timonier du Drakkar. «Je suis tanné de perdre, mais les gars ont tout donné ce qu'ils avaient à donner.»

Premier point de Kabanov

Après un premier tiers sans but, le Drakkar a ouvert la marque en deuxième avec le septième filet de Fabrizio Ricci, qui a concrétisé la belle remise d'Igor Kabanov. Pour le Russe, qui a encore des croûtes à manger avant de s'imposer comme régulier, il s'agissait d'un premier point en carrière dans la LHJMQ, à son 17e match.

«Kabanov a bien fait, c'est une des premières fois qu'on l'utilisait un peu plus qu'à l'habitude, a signalé Pietroniro. S'il continue à jouer de la même façon, il n'aura pas moins de glace.»

Après le filet des locaux, les Remparts ont répliqué avec trois buts. Dmytro Timashov (18e) a lancé le bal en battant Evgeny Kiselev d'un long tir des poignets qui a dévié. Impose (6e et 7e) a enchaîné avec un doublé en l'espace de 2:10. Sur son deuxième, inscrit en avantage numérique, Brouillard et Bronson Beaton ont récolté leur deuxième mention d'aide de la soirée.

Avant la fin de l'engagement, le Drakkar a resserré l'écart à un but grâce à Nicolas Meloche. Son puissant tir frappé en supériorité numérique a eu raison de Callum Booth, auteur de 20 arrêts.

En fin de troisième, Charley Graaskamp a scellé l'issue en marquant avec moins de quatre minutes à faire au match, durant une autre attaque à cinq des siens. Zachery Moody et Impose, ce dernier avec 19,3 secondes à faire, ont tous deux complété la marque dans un filet désert.

NOTES : Vaclav Karabacek n'était pas en uniforme, lui qui s'envolera jeudi vers la République tchèque afin de prendre part au camp de l'équipe nationale junior tchèque... Seulement 1552 spectateurs ont assisté à cette rencontre.

Ahern quitte le comité hockey de la LHJMQ

Steve Ahern n'a pas prisé que le Bureau des gouverneurs de la LHJMQ renverse une décision prise l'an dernier à propos des suspensions automatiques après un certain nombre de bagarres. En guise de réplique, le directeur général du Drakkar a démissionné du comité hockey du circuit.

Le comité hockey est un comité de travail formé pour orienter les décisions des gouverneurs sur un certain nombre de dossiers. L'une de leurs recommandations de l'an dernier était d'imposer des suspensions automatiques après 10 bagarres en saison. Le règlement a été modifié en conséquence.

Toutefois, le Bureau des gouverneurs est revenu sur cette décision cette semaine. Après 10 bagarres, le fautif sera maintenant rencontré par le commissaire Gilles Courteau au lieu d'être automatiquement suspendu.

«Je n'ai pas beaucoup de temps pour aller à ces meetings, mais je l'ai pris quand même, ce temps, pour essayer d'améliorer certaines choses. Si les décisions sont changées, je m'attendais à ce que le comité hockey soit informé, mais j'ai appris la modification par les médias et Twitter», a lancé Ahern, au tout début de la rencontre Drakkar-­Remparts de mardi. «Ce n'est rien contre personne, le Bureau ou la Ligue. Je démissionne parce que j'ai autre chose à faire. C'est simplement une décision personnelle.»

Celui qui est également directeur d'école, outre son boulot de directeur général du Drakkar, estime qu'un règlement ne devrait pas être modifié en cours de campagne. «S'il y a des changements à faire, ça devrait être fait en fin de saison», a-t-il ajouté.

Sans le dire de cette façon, Steve Ahern ne serait probablement pas contre l'abolition pure et simple des bagarres. «Pour moi, ce qui est important, c'est de prendre des décisions pour offrir la meilleure qualité de spectacle possible et pour assurer un environnement favorable à la progression des jeunes», a-t-il conclu. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer