Nikolas Brouillard en mission

Les 8 buts et 17 points amassés par... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les 8 buts et 17 points amassés par Nikolas Brouillard (à droite) en seulement neuf matchs cette saison ne sont pas passés sous le radar des recruteurs de la LNH.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Nikolas Brouillard souhaite obtenir un contrat professionnel et il prend les grands moyens pour y arriver. À preuve, l'habile défenseur des Remparts a été nommé joueur de la semaine dans la Ligue canadienne de hockey, jeudi.

Le hockeyeur de 20 ans n'a jamais été repêché, mais il a participé à trois camps d'entraînement d'équipes de la Ligue nationale dans les trois dernières années, dont celui des Maple Leafs de Toronto cet automne. Ses 8 buts et 17 points amassés en seulement neuf matchs cette saison font écarquiller des yeux dans la LNH.

«Il y a des clubs qui s'en viennent le voir», a révélé l'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, sans vouloir nommer lesquels. «Je ne suis pas un gars de prédiction, mais je pense que d'ici la fin de l'année, Nikolas Brouillard va avoir un contrat dans ses poches. Je lui souhaite. Ce serait amplement mérité.»

En quatre rencontres, du 2 au 8 novembre, Brouillard a récolté 12 points, dont 7 buts. Dimanche, il a battu un record d'équipe pour un défenseur, en obtenant six points (3-3) dans la victoire de 10-6 des Diables rouges sur les Screaming Eagles du Cap-Breton. Il avait déjà inscrit un autre tour du chapeau quelques jours plus tôt, contre les Tigres de Victoriaville.

«Je veux prouver plusieurs choses cette année», a souligné le principal intéressé après l'entraînement, jeudi. «C'est certain que je suis un peu en mission pour me décrocher un contrat.» Tous ses succès surviennent alors qu'il a été cinq semaines sur la touche en raison d'une blessure au genou subie lors d'un match opposant les espoirs des Leafs et ceux des Penguins de Pittsburgh, à la mi-septembre. 

Talent offensif évident

Le talent offensif de Brouillard a toujours été évident. Au cours de ses trois dernières saisons complètes dans la LHJMQ, le défenseur a accumulé 175 points en 197 matchs. Il avait toutefois des choses à améliorer, ce qui a été fait, certifie Boucher.

«Défensivement, il avait peut-être des lacunes, mais il a été très bon l'an passé. Et cette année, il est dominant dans toutes les facettes du jeu. C'est pas dur de penser que c'est un des meilleurs, sinon le meilleur joueur de la ligue», l'a vanté l'entraîneur.

L'autre élément qui a peut-être refroidi les recruteurs, c'est son gabarit. Brouillard mesure 5'10'' et ne pèse que 160 livres, selon les données de la LHJMQ. Mais le hockey change, et les colosses qui patinent au ralenti n'ont plus la cote.

«Des petits joueurs, il y en a de plus en plus», a constaté Boucher. «Si un gars comme Torey Krug peut jouer à Boston, pourquoi Nikolas Brouillard, avec un peu d'expérience dans la Ligue américaine, ne pourrait pas jouer un jour» dans la LNH.

La comparaison avec Krug, Brouillard la fait sienne. Le défenseur des Bruins (5'9'') n'a jamais été repêché et il en est à sa troisième saison dans la LNH. Il a déjà récolté 91 points en 174 rencontres.

Brouillard est conscient que ses adversaires ne le voient sans doute plus de la même façon depuis le début de la saison. «C'est sûr que moi, quand je joue contre des joueurs qui sont renommés, c'est quelque chose qui me passe par l'esprit. Peut-être que je me fais craindre un peu des autres joueurs quand j'ai la rondelle, je ne sais pas...»

Johnson a ranimé les Saguenéens

Vendredi soir à Chicoutimi, les Remparts n'affronteront pas les mêmes Saguenéens qu'ils ont vaincu deux fois (4-3 et 5-2) en début de saison. Après avoir perdu ses neuf premiers matchs, l'équipe de Yanick Jean a conservé un dossier de 8-3-1. L'arrivée du défenseur Garrett Johnson, des Wildcats de Moncton, a «remis tout le monde dans la bonne chaise», a analysé l'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher. «Un peu comme Nikolas Brouillard l'a fait pour nous.» En 12 rencontres avec sa nouvelle équipe, Johnson a récolté 11 points et affiche un différenciel de + 15. Les Remparts se rendront ensuite à Baie-Comeau pour y affronter le Drakkar, samedi après-midi. La formation de Marco Pietroniro n'a que trois victoires en 19 sorties cette saison, dont une contre les Diables rouges (3-2), le 27 septembre.

Julian Galloway... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Julian Galloway

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Labrecque prêt pour le Drakkar

Julian Galloway sera devant le filet des Remparts vendredi soir à Chicoutimi, tandis que le nouveau venu Brady Labrecque devrait voir de l'action samedi, à Baie-Comeau. Philippe Boucher veut tester le meilleur gardien du junior AAA (LHJQ), une occasion que le principal intéressé compte saisir. «J'ai travaillé très fort pour avoir ma chance. Je suis prêt. Je suis très confiant. [...] Je suis vraiment un gamer. Je pense que j'ai ma place dans cette ligue-là», a affirmé Labrecque, à la porte du vestiaire de l'équipe, jeudi. Le cerbère de 18 ans a remporté 12 matchs depuis le début de la campagne avec les Mustangs de Vaudreuil-Dorion. Quant à Callum Booth, il est encore au repos. «On me dit que ça va bien», a indiqué Boucher, qui semble avoir hâte au retour de son gardien numéro un. Celui-ci a dû subir une appendicectomie la semaine dernière. Encore trop tôt pour dire combien de temps il sera sur la touche.  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer