Philippe Boucher convoqué en audience

Philippe Boucher doit attendre jusqu'au 23 novembre pour... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Philippe Boucher doit attendre jusqu'au 23 novembre pour connaître les intentions de Gilles Courteau à son sujet.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La LHJMQ ne sanctionnera pas pour l'instant Philippe Boucher pour ses propos controversés tenus samedi. À la place, le directeur général et entraîneur-chef des Remparts est convoqué en audience par le commissaire Gilles Courteau, le 23 novembre. Une rencontre qui permettra peut-être aux deux hommes de rétablir un canal de communication.

Au lendemain de sa sortie explosive sur l'arbitrage et la robustesse, samedi, Philippe Boucher avait dit espérer pouvoir s'entretenir avec le commissaire de la LHJMQ. Ce dernier lui en donnera donc l'occasion dans une douzaine de jours.

«On a eu une discussion très cordiale au téléphone. J'ai toujours des discussions très cordiales avec lui. On s'est entendus pour se rencontrer le 23 novembre. On va en profiter pour faire le tour de certaines choses, dont la soirée de samedi», a indiqué Boucher, joint quelques minutes après que la nouvelle fut tombée, en début de soirée, mardi.

Entre-temps, la «vie continue» pour le pilote des Remparts, qui est conscient d'avoir, sans trop le vouloir, lancé un débat parmi les amateurs, ses pairs et certains observateurs, sur la nature du hockey qui devrait se jouer dans la LHJMQ. Ce n'était toutefois pas son but.

«Si ç'a lancé un débat, tant mieux. Mais ce n'est pas un débat sur les combats. J'ai toujours parlé de robustesse. Si le monde pense que j'ai lancé un débat sur les combats, ce n'est pas ça du tout», a-t-il soutenu.

À cet égard, certains commentateurs ont pris ses propos au pied de la lettre et l'ont vertement critiqué sur la place publique, depuis samedi. Une situation qu'il accepte sans broncher.

«J'en mange une bonne depuis une couple de jours et c'est correct. Ça vient avec le territoire de la job que j'ai et de mes mots qui ont été mal choisis. [...] Si certains veulent faire du sensationnalisme avec ça, allez-y! Gâtez-vous! Pour le reste, si ce qui est arrivé lance un débat d'idées... Beaucoup d'entraîneurs et de directeurs généraux m'ont appelé à ce sujet. Il va peut-être en sortir quelque chose de bon», a-t-il laissé entendre.

Responsable

Philippe Boucher se dit totalement responsable de sa sortie de la fin de semaine et est prêt à accepter les conséquences de ses actes, si la LHJMQ devait éventuellement sévir.

«Je n'en veux pas à personne. Je me suis exposé moi-même. C'est juste de valeur que c'est 15 secondes d'une affaire de 11 minutes qui ait pris de l'ampleur. Il faut qu'on ait été sur le Comité orientation hockey ou qu'on me connaisse depuis longtemps pour savoir que je n'ai jamais été un fervent des batailles. J'ai toutefois toujours dit que ce serait dur si on les enrayait complètement, parce que ça va amener d'autre chose...»

Philippe Boucher ne croit d'ailleurs pas avoir une vision dépassée du hockey. Au contraire. Ce qu'il aime cependant voir, c'est du hockey relevé en intensité.

«Je ne suis pas un fervent de revenir en arrière», a expliqué celui qui dirige le département de hockey des Remparts. «Y a-t-il eu une bagarre dans la finale, l'année dernière? Je ne pense pas et ç'a été du hockey extraordinaire. Je ne sais même pas s'il y en a une dans les séries, l'année passée. Ç'a été du hockey extraordinaire et c'est ça qu'on veut voir.»

Le gardien Brady Labrecque rappelé

En l'absence de Callum Booth, les gardiens auxiliaires des Remparts, Julian Galloway et Samuel Cardinal, ont connu leur part d'ennuis, au cours de la dernière fin de semaine. Tant et si bien que l'entraîneur-chef Philippe Boucher a décidé de rappeler un autre portier affilié, Brady Labrecque (Mustangs de Vaudreuil-Dorion), en vue des affrontements à venir à Chicoutimi, vendredi, et à Baie-Comeau, samedi.

Le natif de Blainville, un jeune homme de 5'11" et 176 livres, trône présentement au sommet du classement des gardiens de la LHJMQ, avec 12 victoires. Il a également maintenu une moyenne de buts alloués de 2,90 et un pourcentage d'arrêts de ,901.

«On va espérer que Julian puisse jouer comme un vétéran, même s'il n'a pas joué beaucoup de matchs dans notre ligue. À 18 ans, tu es un vétéran. Et on a rappelé Brady Labrecque, qui va rejoindre l'équipe en fin de semaine. Il joue très bien dans le junior AAA. Il a toujours voulu une chance. On va lui donner un départ», a laissé entendre Boucher. 

Impose de retour sur la glace

L'attaquant européen des Remparts, Auguste Impose, qui soigne toujours une fracture de l'omoplate, n'a pas choisi sa journée pour reprendre l'entraînement sur glace, au Centre Vidéotron, mardi! L'entraîneur-chef Philippe Boucher avait convié ses joueurs à une exigeante séance de conditionnement, avant le congé de mercredi. Se rapprochant tranquillement d'un retour au jeu, Impose a donc pu mettre à profit les récentes heures passées en gymnase sur la bicyclette stationnaire, lui qui s'est entraîné sans contact. «Ça s'est très bien passé, même si c'était un entraînement très difficile. Ça faisait longtemps que je n'étais pas allé sur la glace. Ça m'a fait bizarre. Mais ça m'a aussi fait du bien. Il y a mon épaule, qui me fait toujours mal, mais le fait que je puisse aller sur la glace aujourd'hui [mardi], ça prouve qu'on a avancé. Alors, encore un peu de patience et je pourrai revenir au jeu», a indiqué le Suisse, qui a jusqu'à maintenant marqué trois buts et amassé six mentions d'aide en 16 matchs, cette saison. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer