Cap-Breton 6/Québec 10: au diable le jeu défensif!

Les célébrations offensives ont été nombreuses, dimanche. Nikolas Brouillard... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les célébrations offensives ont été nombreuses, dimanche. Nikolas Brouillard a été le héros du match avec un tour du chapeau et une récolte de six points.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La fin de semaine s'annonçait désastreuse. Les Remparts auront finalement sauvé les meubles, remportant un match de fou par le pointage de 10-6, face aux Screaming Eagles, au Centre Vidéotron, dimanche. Une rencontre sans grand lustre, où les gardiens de part et d'autre n'auront pas fait le boulot, et dont le fait saillant aura été la récolte de six points, dont un tour du chapeau, du défenseur Nikolas Brouillard.

Les Remparts bouclaient une portion particulièrement intraitable de leur calendrier avec trois rencontres en trois jours, dimanche. Deux cuisants revers face aux Cataractes (8-2) à Shawinigan, vendredi, et aux Sea Dogs (7-3) à Québec, samedi, laissaient présager un balayage complet, en l'absence de Callum Booth. Le gardien se remet toujours d'une appendicectomie. L'attaque des Remparts a toutefois pris les choses en mains tôt dans la rencontre pour permettre aux Remparts de filer avec la victoire.

«Si Callum Booth joue en fin de semaine, on a entre quatre et six points. Je ne lance pas la pierre à nos jeunes. À Shawinigan, on a très bien joué. Samedi, on a mal commencé. Marc-André [Dumont], son goaltending, il doit avoir de la misère à le digérer lui aussi, aujourd'hui. Ça n'a pas été une game de gardiens de but. Et pour nous autres, ça n'a pas été une fin de semaine de gardiens de but», a admis l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Poursuivant sur sa lancée, Matthew Boucher a ouvert la marque, avec son 12e de la saison, d'un bon tir de l'enclave, qui n'a laissé aucune chance à Alexandre Bélanger. La réplique des visiteurs est venue en milieu de première, lorsque Pierre-Luc Dubois, utilisant le défenseur Matt Murphy comme écran, a trompé Samuel Cardinal, à son premier départ officiel dans la LHJMQ.

Les Diables rouges ont repris les devants 49 secondes plus tard, après que Massimo Carozza eut récupéré un retour de lancer de Raphaël Maheux. En avance 2-1, les Remparts n'allaient plus regarder en arrière.

Une avalanche de buts en deuxième a vu les Nikolas Brouillard (6e, 7e), Dmytro Timashov et Carozza, avec son deuxième du match, s'inscrire à la marque pour les Remparts. Du côté des visiteurs, Maxim Lazarev, Olivier Leblanc et Dubois leur ont rendu la pareille. Après deux périodes, les Remparts menaient 6-4.

«À chaque fois qu'on scorait, eux autres, ils revenaient. C'était vraiment bizarre comme match. Il y a des points où ça allait vraiment bien offensivement, mais défensivement, ça n'a pas très bien été», a constaté le héros du match, Nikolas Brouillard, qui signait un premier match de six points en carrière, dimanche.

Les partants aux douches

L'engagement a également vu les deux gardiens partants, Cardinal (3 buts sur 16 tirs) et Bélanger (6 buts sur 26 tirs), être remplacés par leur auxiliaire du jour, soit Julian Galloway (3 buts sur 13 tirs) pour Québec et Vincent Dubuc (4 buts sur 10 tirs) pour Cap-Breton. Ces derniers ont eux aussi connu leur part d'ennuis devant le filet.

Charley Graaskamp, Bronson Beaton, Timashov et Brouillard, à une seconde de la fin de la rencontre, ont continué à raffermir l'avance des Remparts en troisième, tandis que Lazarev et Loïk Léveillé complétaient la marque pour les Screaming Eagles, dans une cause perdante.

Les Remparts ont congé lundi et mardi. Quant à l'entraîneur-chef Philippe Boucher, il est en attente de la sanction du commissaire Gilles Courteau. «Aucune idée de ce que ce sera. J'espère juste qu'on va se parler un moment donné...»

Screaming Eagles : artisans de leur propre malheur

Mettant un terme à un long voyage de plusieurs jours au Québec, les Screaming Eagles du Cap-Breton n'ont pas été victimes de la fatigue, face aux Remparts, dimanche. L'entraîneur-chef Marc-André Dumont croit plutôt qu'une mauvaise performance défensive des siens est à l'origine de la défaite de 10-6.

«Ce n'est pas une question de fatigue», a-t-il rapidement tranché. «Ça ne peut pas être la fatigue, parce que notre adversaire jouait un troisième match en trois jours. Ce n'est donc pas une question de fatigue», a-t-il répété.

Le pilote en avait plutôt contre le manque de concentration de toute son équipe qui, selon lui, a été l'artisane de son propre malheur.

«On n'a pas pris les bonnes décisions sur des jeux. On a donné des chances de marquer de grande qualité, tôt dans le match. Quand on donne autant de buts sur autant de lancers, ce n'est pas une question de gardien de but. C'est une question d'accorder des chances de marquer de qualité, de commettre des erreurs mentales, de positionnement. Ça ne pardonne pas dans notre ligue», a-t-il affirmé.

Dumont ne jetait pas uniquement le blâme sur ses défenseurs. Selon lui, c'est collectivement que les Screaming Eagles n'ont pas fait le travail, dimanche.

«J'inclus les attaquants là-dedans. Ce n'est pas juste une question des défenseurs quand, défensivement, on perdait la rondelle. Ou de la manière qu'on perdait la rondelle. Notre prise en charge n'était pas adéquate», a-t-il soutenu.

L'entraîneur a par ailleurs rejeté l'idée que ses joueurs aient «amené» avec eux, au Centre Vidéotron, la déception de la défaite de la veille, à Rimouski.

«On avait mis ce match-là derrière nous. [...] Je ne pense pas que c'était un relent. On avait des bonnes intentions. On était prêts pour le match. On voulait compétitionner, mais on a fait des erreurs quand même importantes.» 

En vitesse...

Une page Facebook intitulée «Match sans fans en support à Philippe Boucher!» a vu le jour. Les initiateurs de la page invitent les partisans de l'équipe à boycotter la rencontre qui opposera les Remparts aux Huskies de Rouyn-Noranda, le 20 novembre, au Centre Vidéotron, en signe de solidarité. «Envoyons un message clair à la Ligue comme quoi nous supportons notre coach et que l'arbitrage de la LHJMQ nous écoeure! Profitons du match diffusé à la télé afin d'envoyer un message aux dirigeants de la Ligue, Courteau en particulier, afin que ça change!» peut-on y lire... En plus du gardien Callum Booth (appendicectomie), les attaquants Sean O'Brien (réserviste), Ryan McReynolds (réserviste) et Auguste Impose (omoplate), ainsi que les défenseurs Alexandre Drapeau (réserviste) et Dakotah Woods (réserviste) ont été laissés de côté chez les Diables Rouges... Maxim Baillargeon, Declan Smith, Peyton Hoyt et Kyle Jessiman n'ont pas revêtu l'uniforme pour les protégés de Marc-André Dumont. 

Partager

À lire aussi

  • Philippe Boucher convoqué en audience

    Remparts

    Philippe Boucher convoqué en audience

    La LHJMQ ne sanctionnera pas pour l'instant Philippe Boucher pour ses propos controversés tenus samedi. À la place, le directeur général et... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer