Callum Booth inspire confiance aux Remparts

Philippe Boucher ne tarit pas d'éloges envers son... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Philippe Boucher ne tarit pas d'éloges envers son gardien Callum Booth (devant le filet) qui fait la différence plus souvent qu'à son tour, cette saison.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au terme de la prochaine semaine, les Remparts de Québec auront disputé 13 matchs en 26 jours. Pas étonnant de débarquer au Centre Vidéotron au lendemain d'une quatrième victoire en cinq matchs et de constater que plusieurs joueurs réguliers bénéficiaient d'une journée de congé!

Les Remparts jouent souvent depuis quelque temps. Leur partie contre les Tigres de Victoriaville, mardi (19h), sera leur quatrième en l'espace de sept jours. Et à compter de vendredi, c'est un trois en trois qui les attend.

«C'est pour cela que nos vétérans ne sont pas ici, ce matin [lundi], on veut qu'ils se reposent. Les pratiques sont importantes dans une Ligue de développement comme la nôtre, mais présentement, le repos est tout aussi primordial pour nous. J'essaie de jouer à quatre lignes, mais on ne se le cachera pas, on surtaxe certains attaquants et défenseurs dans les matchs serrés comme dimanche», a raconté l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Celui qui en est à sa troisième saison à la barre des Remparts et qui avait été le directeur général de l'Océanic de Rimouski pendant deux ans, auparavant, n'avait pas souvenir d'une telle surcharge de travail depuis qu'il est impliqué dans le hockey junior.

«Nous l'avons voulu ainsi. C'est le fun de jouer du bon hockey à travers une telle séquence. On l'avait regardé en début de saison à la réception du calendrier et on n'envisageait pas cela comme étant un passage facile. Il ne l'est pas non plus, mais c'est plaisant d'avoir de bons résultats et de voir les jeunes se donner. Je ne suis pas un gars de classement, ni de statistiques, mais j'ai fait le saut lorsque vous m'avez fait remarquer qu'on avait amassé 9 points sur une possibilité de 10 à nos 5 derniers matchs, même si je savais qu'on en avait gagné quatre sur cinq», a-t-il ajouté.

Brouillard s'affirme

Les récents succès des Remparts ont coïncidé avec le retour au jeu de Nikolas Brouillard, qui avait raté le début de saison à la suite d'une blessure subie au camp des Maple Leafs de Toronto. Dimanche, le général de la ligne bleue a amassé deux passes et mérité la deuxième étoile dans une victoire de 4-3 contre Gatineau.

Le gardien Callum Booth est aussi responsable en grande partie de l'heureuse séquence des siens. «Il est confiant et il inspire confiance. Il ne donne pas beaucoup de mauvais buts et en désavantage numérique, il effectue des arrêts qui soulèvent l'équipe», a convenu Boucher à propos de celui qui s'avère l'un des bons portiers de la LHJMQ, cette saison.

«Callum a mangé son pain noir, l'an passé, alors qu'il s'agissait de son année de repêchage, qu'il voulait nous aider et être notre numéro 1, mais les circonstances ont fait qu'il ne l'a pas été. Lorsqu'on parlait de joueurs qu'il ne fallait pas céder dans nos transactions, il était la pièce maîtresse qu'on voulait garder pour les raisons évidentes que l'on voit, cette saison.»

Au terme d'un entraînement avec les réservistes, l'entraîneur des gardiens Maxime Ouellet devait s'entretenir avec le Diable rouge en chef sur la date du prochain congé à accorder à Booth, qui a joué 14 des 15 derniers matchs des siens.

«Lorsqu'il garde les buts comme ça, j'ai le goût de le faire jouer! Callum veut jouer. En fin de semaine, dans le trois en trois, c'est sûr qu'il obtiendra un congé», a noté l'entraîneur-chef.

Gare aux Tigres de Victoriaville et à Samuel Blais

Les Remparts ne s'attendent pas à un match facile, mardi au Centre Vidéotron, contre les Tigres de Victoriaville qui s'inscrivent «avec Chicoutimi parmi les équipes de l'heure dans la Ligue», par les temps qui courent, selon Philippe Boucher.

«Samuel Blais est l'un des joueurs les plus talentueux de la LHJMQ. Ils sont dominants en avantage numérique et on devra être discipliné, incluant moi...», a dit l'entraîneur-chef Philippe Boucher, qui a écopé d'une mineure d'inconduite, dimanche, sa deuxième punition du genre dernièrement.

«Depuis le début du mois d'octobre, j'ai écopé de six avertissements, deux minutes et une expulsion. Si ça avait coûté cher, dimanche, je m'en serais voulu longtemps et même si on a gagné, je ne suis pas fier du deux que j'ai écopé. À moi de faire attention», s'avertissait-il lui-même.

Boucher a souvent entendu des gens déplorer son allure calme derrière le banc, où il dirige parfois le trafic avec les mains dans les poches. Ce qui ne l'empêche pas d'être émotif, comme le prouve sa relation avec l'arbitrage, le point culminant ayant été son amende de 10 000 $ à la Coupe Memorial et sa sortie de l'autre jour, en Abitibi.

«Je ne vois pas cela comme étant un manque de respect envers les arbitres, je pense qu'on a le droit d'avoir notre personnalité. C'est un sport rapide, ça se fait dans le feu de l'action. Je demande aux gars d'être passionnés, et si ça ne peut pas paraître de la 25e rangée, je le suis derrière le banc, tout notre personnel l'est [passionné], vous n'avez qu'à demander aux joueurs.»

Les Remparts ont vaincu les Tigres 3-2 lors de leur premier affrontement, il y a un mois, à Victoriaville. Ceux-ci s'amènent en ville avec le jeu de puissance le plus productif de la Ligue, soit 24 buts en 78 chances pour un taux de réussite de 30,8%.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer