Les Remparts coulés en prolongation

Raphaël Maheux s'est assuré que Maxime Fortier, des... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Raphaël Maheux s'est assuré que Maxime Fortier, des Mooseheads, ne soit pas trop confortable devant le filet du gardien des Remparts, Callum Booth.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir gardé la tête hors de l'eau tout le match, les Remparts ont coulé en prolongation, vendredi soir, contre les Mooseheads de Halifax.

Défaite de 3-2 à la suite de laquelle l'entraîneur Philippe Boucher est tombé à bras raccourcis sur son vétéran défenseur Raphaël Maheux. «J'aimerais que quelqu'un dise à Raph que la saison est commencée!» a-t-il lancé en conférence d'après-match, au Centre Vidéotron de Québec. 

Boucher venait de blâmer «des vétérans qui ne sont pas arrivés». Maheux a pris part au camp d'entraînement de l'Avalanche, en septembre, au Colorado.

«Je ne sais pas ce qu'il y avait dans l'air là-bas, mais depuis qu'il est revenu, c'est ardu», a poursuivi le pilote. «On l'a vanté gros comme le bras l'an passé, que c'est un ailier gauche de troisième ligne devenu notre défenseur et joueur le plus constant l'année passée.

«On l'a dit en masse, alors je pense qu'on a aussi le droit de le dire quand c'est un petit peu plus dur. Si c'est à cause d'un retour de camp pro, le lendemain de veille commence à être long un peu.»

Maheux a entre autres écopé une pénalité «pas nécessaire» au dire de Boucher, alors que les Remparts venaient d'égaliser 2-2, en milieu de troisième période.

Les punitions ont coûté cher aux locaux. Les visiteurs ont marqué deux fois au premier tiers sur le jeu de puissance, deux buts en 42 secondes de Danny Moynihan. Ce qui mettait fin à une séquence de 21 infériorités numériques sans rien accorder pour les Remparts.

«On dirait que ça brise notre rythme quand on va sur l'avantage numérique aussi», a ensuite ironisé Boucher. Sa bande a été 0 en 5 avec au moins un patineur en plus, après le 0 en 7 de mercredi à Drummondville.

Booth garde le fort

Malgré le déficit de 2-0, la belle performance du gardien Callum Booth (35 arrêts) a permis à Québec de se maintenir à flot. Les prouesses offensives de Dmytro Timashov ont ensuite ramené tout le monde à la case départ.

L'Ukraino-Suédois a marqué le premier et a presque tout fait sur le deuxième inscrit par Charley Graaskamp. Timashov a de plus servi une retentissante mise en échec en début de troisième, secouant au passage ses propres troupes.

Auteur d'un but et une aide, Graaskamp a toutefois été pénalisé à son tour en toute fin de troisième vingt, un bâton élevé, freinant encore l'élan des Remparts. «J'ai laissé tomber l'équipe au moment où nous dictions le rythme après un but. Je me sens mal», a reconnu l'Américain, repentant, à la porte du vestiaire.

Après 2 min 04 supplémentaires, le but victorieux a été celui de Cody Donaghey, un ancien des Remparts qui revenait de blessure. «Je suis content pour lui, surtout à Québec. Il le méritait», a commenté l'entraîneur-chef de Halifax. «Et pas juste son but, mais aussi la passe sur notre deuxième but. C'était un bon retour», a conclu Dominique Ducharme, estimant que son équipe avait eu ce qu'elle méritait, c'est-à-dire une victoire. Et il avait bien raison.

«Avec des demi-efforts, on ne gagnera pas beaucoup de parties», a confirmé son vis-à-vis Boucher. Les Remparts ont dirigé 25 tirs sur Éric Brassard. Les Olympiques de Gatineau sont à Québec dimanche après-midi (15h).

Cody Donaghey... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Cody Donaghey

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Donaghey de retour

Le hasard a bien fait les choses pour le défenseur des Mooseheads Cody Donaghey, qui a effectué un retour au jeu contre son ancienne équipe. Il n'a pas craint que sa blessure au genou ne soit aussi grave que celle de la saison dernière. «Dès que j'ai été frappé [le 4 octobre], je savais que ce n'était pas aussi sérieux. L'an passé, c'était clair que quelque chose n'allait pas. Il s'agissait du même genou, mais ce n'était pas relié. Je me sentais très bien avant d'être blessé, j'étais rassuré de pouvoir jouer sans problème malgré le port d'une orthèse», expliquait celui qui a participé au camp principal des Maple Leafs de Toronto. Il disait aussi se plaire à Halifax. «Les gars et les coachs [de Québec] me manquent un peu, mais j'adore ça avec les Mooseheads. J'avais appris aux Fêtes que j'étais échangé, et même si je ne jouais pas, j'ai vécu les séries et la Coupe Memorial avec eux», ajoutait celui dont la saison avait pris fin le 10 décembre.  Carl Tardif

Une transaction payante

Quand les Mooseheads repêcheront un espoir de premier plan avec le choix de première ronde des Remparts, en 2016, tout comme en 2018, il s'agira d'un rappel de l'importante transaction ayant amené le gardien Zachary Fucale et le défenseur Matt Murphy à Québec, la saison dernière. «À long terme, c'est bon pour nous, mais il [Philippe Boucher] devait tout faire pour avoir la meilleure équipe possible pour la Coupe Memorial», expliquait l'entraîneur-chef des Mooseheads Dominique Ducharme, qui mise encore sur Cody Donaghey et le gardien Éric Brassard. «Il a été extraordinaire avec nous dans les séries. Il a été sous-estimé, mais c'est l'un des bons gardiens de la Ligue», notait celui qui sera l'entraîneur adjoint de l'équipe canadienne au Mondial junior, en décembre.  Carl Tardif

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer