Remparts: un vrai jeu blanc en équipe

Callum Booth a repoussé les 30 rondelles dirigées... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Callum Booth a repoussé les 30 rondelles dirigées sur son but, récoltant par le fait même son premier jeu blanc de la saison

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Au fil des ans, les Remparts de Québec ont souvent eu la vie difficile au Centre Marcel-Dionne. Ce fut tout le contraire, mercredi, à l'occasion d'un jeu blanc de 4-0 soutiré aux Voltigeurs de Drummondville.

Les Remparts, qui l'emportaient une troisième fois de suite, avaient pris les devants 2-0 en première période et ils ont marqué deux buts en l'espace de 25 secondes en fin de deuxième pour porter leur avance à 4-0. Étrangement, leur jeu de puissance a été blanchi en sept tentatives, seule note discordante d'une soirée fort positive où l'unité en désavantage numérique s'est signalée avec sept défenses en autant de missions.

«J'avais des doutes en arrivant ici parce qu'il y avait une drôle d'ambiance avant le match. J'ai dit aux gars de me prouver le contraire et on a bien sorti, on a mieux joué. Notre jeu de puissance est à travailler, mais depuis trois matchs, Garneau et Turcotte se sacrifient et donnent le ton en désavantage. C'est le jour et la nuit avec ce qu'on faisait plus tôt cette saison», expliquait l'entraîneur-chef Philippe Boucher, dont la troupe signait une neuvième victoire.

Garneau (4e), Matthew Boucher (8e), Aaron Dutra (2e) et Nikolas Brouillard (1er) ont touché la cible pour les Remparts. Devant le filet, Callum Booth a bloqué les 30 lancers dirigés en sa direction par les Voltigeurs, qui s'inclinaient dans un sixième match d'affilée après un début de saison du tonnerre. Il y a eu deux opposants devant le but adverse, Anthony Dumont-Bouchard prenant la relève de Nicolas Lachance après 40 minutes et un déficit de 4-0.

«Un blanchissage, c'est toujours plaisant, surtout quand l'équipe joue comme ça. As-tu vu notre désavantage? Il est à 100 % depuis trois matchs. J'ai beaucoup d'aide, vous savez que je vais toujours dire ça», confiait le gardien avec le sourire à la suite de ce premier blanchissage de la jeune campagne.

Retour payant

À son retour à Drummondville, fiston Boucher s'est offert un but en désavantage numérique contre son ancienne équipe. Et pendant que Bronson Beaton était tenu à l'écart de la feuille de pointage pour la première fois à ses 11 derniers matchs, Brouillard obtenait ses trois premiers points depuis son récent retour dans l'alignement.

«Ça avait bien été à mon premier match à Rimouski, mais le deuxième avait été un désastre. Phil m'avait dit de ne pas m'en faire, que ça arrivait que le deuxième soit plus difficile et je l'ai écouté, je me suis bien repris», soulignait celui que l'entraîneur-chef qualifiait encore de joueur dominant.

«Il est en contrôle, il a de l'expérience, il est calme, ça paraît», ajoutait Boucher, qui a trouvé que ses joueurs avaient écopé de trop de punitions. À l'inverse, le désavantage n'a pas donné de but aux 20 derniers jeux de puissance des adversaires.

Les Remparts disputeront leurs trois prochains matchs au Centre Vidéotron, dont celui de vendredi contre les Mooseheads d'Halifax.

Pas surpris de Matthew Boucher

Le rendement de Matthew Boucher avec les Remparts n'étonne pas du tout Martin Raymond, son ancien entraîneur-chef à Drummondville, qui lui donnait des missions plus défensives qu'offensives.

«On l'aimait beaucoup, l'an passé, il avait marqué près de 10 buts sans jouer sur le jeu de puissance et dans un rôle plus effacé. Je comprends Philippe [Boucher] d'avoir voulu l'obtenir parce que j'ai aussi eu la chance de diriger mon fils [Philippe], la saison dernière. Matthew possède de bonnes mains, il a un bon lancer, travaille fort et profite de l'utilisation», confiait-il à propos de celui qui menait la colonne des pointeurs des Remparts avec 20 points en 16 matchs avant le duel contre les Voltigeurs.

Boucher a déjà dépassé son total de points (16) amassés à Drummondville, l'an passé.

Les priorités de Martin Raymond

 

Martin Raymond... (Photothèque Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Martin Raymond

Photothèque Le Soleil

Même s'il a adoré son expérience au Championnat mondial de hockey junior, l'hiver dernier, Martin Raymond a récemment remis sa démission au poste d'entraîneur adjoint de l'équipe canadienne. «La charge de travail est énorme et j'étais rendu à un point où mes priorités étaient les Voltigeurs de Drummondville et ma famille. L'an passé, j'avais trouvé cela extrêmement difficile et j'étais revenu fatigué, j'en avais subi les contrecoups. Je préférais donner la chance à quelqu'un de frais et dispos», expliquait celui qui était l'un des adjoints de Benoît Groulx lors de la dernière conquête de la médaille d'or à Toronto. Cette année, le Mondial junior aura lieu en Finlande. «J'aimais mieux être présent avec les Voltigeurs et près de ma famille qu'être parti un mois et demi», ajoutait Raymond. Dominique Ducharme (Halifax) est toujours l'un des adjoints d'ECJ pour le prochain tournoi. 

Remparts et Voltigeurs en vitesse

Jesse Sutton, qui remplaçait Auguste Impose (blessé) dans l'alignement, s'implique dans la communauté en s'associant avec Leucan, les Remparts et Levy Restaurants pour inviter un enfant atteint du cancer à chacun des matchs de l'équipe au Centre Vidéotron. Le jeune invité et son accompagnateur auront aussi droit à une visite privée des installations... Outre Impose, Ryan McReynolds, Lucas Thierus, Austin McEneny, Christian Huntley et Dakotah Woods n'ont pas joué pour les Remparts... Meilleur buteur de la LHJMQ, Michael Carcone s'avère une belle prise ontarienne pour les Voltigeurs. «Il a réussi des jeux spectaculaires, on est content lorsqu'on découvre de bons agents libres», disait Martin Raymond à propos de l'ailier gauche débarqué à Drummondville l'an passé... L'entraîneur-chef des Voltigeurs ne s'inquiète pas du rendement offensif de Mathieu Sévigny, qui n'avait qu'un but en 15 matchs avant celui de mercredi. «Je le serais s'il n'avait pas de chances de marquer, mais il en a un paquet», précisait-il à propos du fils de Pierre Sévigny. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer