Dmytro Timashov ciblé

Dmytro Timashov a reçu sa part de coups... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Dmytro Timashov a reçu sa part de coups contre l'Océanic, vendredi, ce qui ne l'a pas empêché de récolter un but et quatre aides.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À voir comment l'Océanic s'est acharné sur Dmytro Timashov et Matthew Boucher, les Rimouskois avaient clairement décidé de ralentir les deux petits attaquants des Remparts, vendredi. Dans le cas de Timashov, il s'agit d'une nouvelle réalité avec laquelle le Suédois devra, à titre de joueur vedette, désormais composer.

La rivalité était à son meilleur, sur la glace du Colisée Financière Sun Life, et la soirée a laissé des traces, chez les Remparts. Se remettant des coups reçus la veille, Boucher a été exempté d'entraînement samedi matin, visitant plutôt la clinique du thérapeute sportif Steve Bélanger. Il sera de retour dans l'alignement dimanche.

Quant à Timashov, il a cherché à minimiser les méthodes employées contre lui par les adversaires Andrew Picco et Beau Rusk, dans le premier volet de cette série aller-retour contre l'Océanic, présentée à l'occasion de la Semaine de la rivalité dans la LHJMQ.

«Ces gars-là étaient après moi. Il y en a quelques-uns qui m'ont donné des coups de bâton, mais c'est tout. Je dois les prendre. Ça ne me dérange pas. On a gagné le match. C'est tout ce qui compte», a affirmé samedi l'espoir des Maple Leafs, qui a malgré tout terminé la soirée avec un but et trois passes.

Auteur de 17 points en 11 matchs cette saison, Timashov se situe au troisième rang chez les marqueurs des Remparts, après Boucher(18 points) et Massimo Carozza (17 points), tout en ayant disputé quatre matchs de moins. Il détient toutefois la meilleure moyenne de points par match au sein de la formation avec 1,55. Un palmarès qui en fait une cible de choix pour les adversaires de l'équipe, convient l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

«Un truck»

«Il va falloir qu'il s'habitue à ça. En Abitibi, ça avait été pareil. Le hockey a changé aussi. Il y a moins de combats, il y a moins de manières de régler ça», note Boucher. «Moi, ce que j'ai aimé de Timashov en Abitibi, c'est qu'il ne s'est pas frustré. Le comparatif que je peux trouver, c'est Adam [Erne]. Des fois, il se frustrait, l'année passée. Ç'a été notre joueur dominant, mais à cause de ça, on le perdait, des bouts.

«"Dima", c'est un truck. Il peut frapper le plus fort des deux équipes, s'il le veut. C'est un peu sa façon de rester discipliné et d'envoyer son message», a raconté le pilote.

Le principal intéressé admet avoir changé son attitude. «L'année dernière, c'était difficile de ne pas sauter les plombs quand ça arrivait, mais cette année, ça m'amuse. Je trouve ça drôle de jouer avec ça. Je leur rends la monnaie de leur pièce.»

L'une de ces répliques l'a toutefois amené au cachot, vendredi. Un endroit où il ne souhaite pas se retrouver trop souvent. Il ne regrette toutefois pas de s'être fait justice. «C'était une mauvaise décision de l'arbitre, parce que quatre gars m'avaient donné des doubles-échecs auparavant!» a-t-il lancé en riant.

Timashov prédit un match encore plus robuste au Centre Vidéotron dimanche, où les hommes de Serge Beausoleil voudront sûrement venger leur défaite à domicile. Son entraîneur, lui, s'attend à ce que ses petits attaquants reçoivent le même traitement-choc de la part de leurs éternels rivaux du Bas-Saint-Laurent.

«"Dima" et Matt, c'était les deux cibles vendredi, mais "Dima", c'est du quatre pour un, les coups qu'il mange, par rapport aux autres joueurs de notre équipe. On va s'attendre à la même affaire dimanche. Et "Dima", il faut qu'il s'attende à ça, qu'il vive avec ça.»

Philippe Boucher... (Photothèque Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Philippe Boucher

Photothèque Le Soleil

Meilleurs sur la route

S'il y a une réalité que la rencontre entre les Remparts et l'Océanic a une fois de plus mise en lumière vendredi, c'est la qualité du jeu de la troupe de Philippe Boucher (photo) sur les patinoires adverses (5-4-0-0), par rapport à ses performances à domicile (2-3-1-0). Une situation «difficile à expliquer», selon l'entraîneur.

N'ayant eu que très peu accès au Centre Vidéotron depuis le début de la saison, les Remparts ne semblent pas encore s'être appropriés leur patinoire. «Au début de la saison, on était partout. On a pratiqué à trois ou quatre arénas différents. Sans compter que le début de saison est dur pour tout le monde, avec les gars qui sont dans les camps pros et les distractions. J'espère que d'être ici plus souvent - on va pratiquer au Centre Vidéotron presque tout le mois de novembre -, ça va faire du bien.»

Il est le premier à s'étonner que le bilan de son équipe soit à l'opposé de l'année dernière, alors que ses hommes étaient quasi imbattables à la maison. «Les saisons se suivent et ne se ressemblent jamais. Même dans le pro. Tu changes un ou deux joueurs pendant l'été et, une année, tu as de la misère sur la route et, l'autre année, tu es la meilleure équipe de la ligue. C'est vraiment dur à expliquer. Des fois, ce sont des tendances qui partent en début de saison. On va espérer de rester bons sur la route et de s'améliorer à la maison.»

En préparation pour le deuxième match de la série aller-retour face à l'Océanic dimanche, Boucher a soumis ses hommes, qui «ont payé le prix» vendredi, à des exercices légers, en milieu de journée, samedi. «Je pense que l'énergie va être bonne, dimanche. On a hâte. C'est notre rivalité. Je pense que les jeunes qui viennent d'arriver dans l'équipe le réalisent enfin. Ils l'ont vu vendredi. C'est différent des autres games qu'on a eues en Abitibi. Là-bas, on s'était donnés, mais il n'y avait pas la même animosité...»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer