Rimouski 4/Québec 2: les Remparts battus par Montcalm

Le gardien de l'Océanic Louis-Philip Guindon tente de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le gardien de l'Océanic Louis-Philip Guindon tente de récupérer la rondelle pendant qu'Anthony Chapados neutralise l'attaquant des Remparts, Yanick Turcotte.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Remparts ont appris à leurs dépens qu'il ne suffit pas de menacer pendant une période pour remporter un match, jeudi au Centre Vidéotron.

En avance 1-0 après la première, les hommes de Philippe Boucher ont laissé l'Océanic - et leur attaquant Dylan Montcalm, auteur d'un tour du chapeau -revenir de l'arrière pour l'emporter 4-2, devant 11 843 amateurs.

Les Remparts venaient de disputer une première période sans bavure, bombardant le filet adverse de 13 lancers et menant 1-0 grâce à un but de Timashov, lorsqu'ils ont cessé d'inquiéter leurs éternels rivaux, au deuxième vingt. L'Océanic en a profité pour niveler la marque, grâce au premier de la soirée de Montcalm, laissé seul dans l'enclave.

Les hommes de Serge Beausoleil ont ensuite rapidement pris les devants 2-1 en début de troisième, lorsque Montcalm, d'un angle quasi fermé, a trompé Callum Booth. En milieu d'engagement l'attaquant de 19 ans en a rajouté, complétant son tour du chapeau en marquant du patin. La séquence est allée à la reprise vidéo, mais la décision sur la glace a été maintenue.

«Je freinais au but sur un deux contre un et la rondelle m'a frappé. Ce n'était pas voulu. Dans le feu de l'action, ça arrive tellement vite. Et moi, je freinais. Je vais le prendre», a indiqué le héros du match pour l'Océanic.

L'entraîneur-chef des Remparts, lui, a fait une autre lecture de situation qu'il a jugée pourtant claire. «L'arbitre était parti pour dire qu'il n'y avait pas de but, mais il a changé d'idée. Et une fois que tu donnes ou ne donnes pas un but, ça prend un vidéo assez concluant pour changer la décision. Il faudrait que je relise le règlement, mais d'après moi, ce n'était pas un but», a affirmé Philippe Boucher, évoquant la controverse d'arbitrage survenue entre les deux équipes, au printemps dernier.

En fin de période, Bronson Beaton, avec son premier but de la saison, a réduit l'écart 3-2 pour les Remparts, redonnant vie à un avantage numérique anémique (1/21) en l'absence de Nikolas Brouillard. Dans les dernières secondes de la rencontre, Tyler Boland a scellé l'issue du match avec un but dans un filet désert.

«Impressionnés par les duchesses»

Dans la défaite, Boucher préférait relever les aspects positifs de la performance de sa troupe. «On n'a rien donné. Défensivement, on a bien fait ça. [...] Le challenge de marquer des buts, ça reste. En deuxième, ç'a été un petit peu plus difficile. L'avantage numérique, c'est plus difficile. Trouver le fond du filet, c'est plus difficile. Pour le reste, on ne veut pas être un club défensif, mais il va falloir donner le moins de buts possible», a laissé entendre le pilote, qui aimerait voir de meilleures prestations de ses vétérans Maheux et Murphy.

Dans le vestiaire de l'Océanic, Beausoleil était loin de pavoiser après la septième victoire consécutive des siens. «On ne joue pas pour la victoire, mais pour le processus à long terme et ce soir, c'est totalement inacceptable comment on a joué. [...] Ça manquait de conviction. On a été impressionnés par les duchesses. Je ne sais pas... On ne peut pas empêcher un coeur d'aimer», a insinué le pilote, sourire en coin, faisant référence à la présentation des porte-parole du Carnaval, avant la rencontre.

NOTE : L'attaquant Justin Samson a décidé de quitter les Remparts pour aller évoluer dans le junior AAA et entreprendre un programme de formation professionnelle.

Demers fait sa marque à Rimouski

Échangé des Remparts à l'Océanic pendant le camp, le défenseur lévisien Pierre-Olivier Demers n'a pas mis de temps à faire sa marque après le choc initial de la transaction. «Quand il est arrivé, il était un petit peu déboussolé. On le serait à moins. Tu rêves de jouer dans une organisation qui est dans ton patelin, et au moment où tu y arrives, tu es transigé. [...] Chez nous, il y a un rôle qui est très bien établi. Il a un lancer très puissant. Il faut qu'il apprenne à gérer son intensité, mais tu vois qu'il aime ça, jouer au hockey. C'est des gars comme ça qu'on veut», a indiqué l'entraîneur-chef Serge Beausoleil, au sujet du joueur de 17 ans, obtenu en retour d'Alexandre Drapeau et de Justin Samson.

Utilisé en rotation avec Charles-Édouard D'Astous et Dominic Cormier, Demers est heureux de la confiance placée en lui. «Depuis le début de l'année, je progresse. C'est le but», a affirmé le numéro 11, qui se dit maintenant fier d'être «dans le bon camp».

Note

L'attaquant Justin Samson a décidé de quitter les Remparts pour aller évoluer dans le junior AAA et entreprendre un programme de formation professionnelle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer