Attaque massive à simplifier pour les Remparts

Philippe Boucher veut voir ses jeunes «faire les... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Philippe Boucher veut voir ses jeunes «faire les choses simples» lors des attaques massives. Les Remparts en arrachent lorsqu'ils bénéficient de l'avantage numérique, occupant le 15e rang de la LHJMQ.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré une équipe en reconstruction où l'on trouve neuf joueurs de première année junior majeur, les Remparts de Québec présentent une fiche positive de 4-3-1-0 après huit matchs. Et ce, même si leur jeu de puissance tarde à s'imposer depuis le début de la saison.

Les Remparts, qui reçoivent l'Océanic de Rimouski et le gardien de la semaine au Canada, Louis-Philip Guindon, jeudi au Centre Vidéotron, occupent le 15e rang sur 18 en avantage numérique avec un taux de réussite d'à peine 15,1 %. L'unité spéciale n'a pas touché la cible à ses 16 dernières tentatives étendues sur quatre matchs. D'où l'idée de l'entraîneur-chef de s'inspirer des tendances qui sont mises de l'avant dans la LNH et qui consistent à lancer d'en haut et s'imposer devant le filet.

«À Montréal, on fait les choses simples: ils trouvent [P.K.] Subban et la rondelle part de la ligne bleue. À Nashville, par exemple, je suis persuadé que [Mike] Ribeiro refile la rondelle à [Shea] Weber, qui se sert de son lancer. Une fois qu'on aura fait ça, que les joueurs adverses auront reçu des rondelles sur les lacets, qu'ils ne seront plus dans les lignes de tir, on n'empêchera jamais Timashov ou Impose de faire des jeux. Mais avant, tout commence par les choses simples», a rappelé Philippe Boucher, mardi matin.

À cinq contre cinq, les Remparts se débrouillent assez bien depuis le début de la jeune campagne de la LHJMQ. Mais comme le succès d'une équipe dépend souvent des unités spéciales, l'entraîneur-chef fait tout en son pouvoir pour trouver les combinaisons gagnantes.

«Lorsque [Nikolas] Brouillard va revenir, ça aidera. La grande différence avec la LNH, c'est au niveau de la sortie de zone, où nous essayons de limiter le nombre de passes comparé à eux. Mais pour le reste, ce qu'ils font dans la LNH est moins complexe que nous, dans le junior», a noté Boucher.

On mise sur Maheux

Le défenseur Raphaël Maheux est l'un de ceux sur qui l'on mise pour sonner le réveil en avantage numérique puisqu'il possède un puissant lancer. «Nous avons eu des chances de marquer, il faudrait s'inquiéter si on n'en avait pas. On ne se le cachera pas, on n'a pas le même alignement que l'an passé, Erne et Duclair ne sont plus là, alors il faut garder les choses simples et lancer au filet. Il n'y a pas de potion magique, on connaît les jeux, il faut bien les exécuter et avoir faim», a dit l'arrière de 19 ans.

L'absence du quart-arrière n'aide pas la cause des Remparts, mais il y a un moyen de réussir à renverser la tendance. «Présentement, on est deux à faire quelque chose pendant que deux autres font autre chose, on n'est pas sur la même page, il faut travailler ensemble», a ajouté Maheux.

Malgré tout, les Remparts progressent aux yeux de Boucher. Ils ont amassé sept points sur une possibilité de 10 à leurs cinq derniers matchs.

«Je pense qu'on progresse, c'est ça le but. On n'a pas lâché, dimanche. Est-on déçu de notre groupe de défenseurs? Oui, mais a-t-on le droit de s'accrocher un sourire? Oui, parce qu'on a fait de bonnes choses. Nous voulons des jeunes qui travaillent et avec tout ça, on va arriver à quelque chose. On est en reconstruction, il faut être patient. Il y a deux semaines, on était déçu du résultat, mais ce week-end dernier, on a aimé la réponse des gars», a ajouté le directeur général et entraîneur-chef, qui fait beaucoup d'enseignement depuis le début de la saison.

McReynolds plus à l'aise

Du haut de ses six pieds et cinq pouces, Ryan McReynolds peut avoir l'air d'un grand timide, mais il semble se sentir plus à l'aise qu'à son arrivée à Québec, au mois d'août. «Après huit matchs, je m'adapte à la Ligue. Je dirais que le jeu est plus intense que ce que j'ai connu, le calibre est plus relevé. Il y a une période d'adaptation à faire, mais ça va bien, je me sens plus à l'aise. Je ne suis pas l'un des plus jeunes, et à 18 ans, plus vite je deviendrai un leader, plus l'équipe en bénéficiera. Je dois être un joueur physique, qui est dans la face de l'adversaire», a confié le natif de Barrie, en Ontario, quand on lui a demandé quel genre de joueur il doit être. McReynolds a été présenté à Philippe Boucher comme étant un joueur qui patinait, frappait et parlait, et ce dernier s'attend à ce qu'il le fasse.

Derek Gentile : un ailier apprécié

Efficace en leur compagnie depuis deux matchs, Derek Gentile a mérité la chance de prolonger son séjour à la droite de Dmytro Timashov et de Massimo Carozza, un duo qui semble inséparable chez les Remparts. «Il est bon avec la rondelle, fait de belles passes. Il joue bien ces temps-ci, il est encore jeune et a encore beaucoup à apprendre de plus vieux et Dima et moi, on peut l'aider. Il sera un joueur dangereux dans l'avenir», a fait remarquer Carozza, le pivot de cette ligne offensive. À 16 ans, Gentile a marqué une fois à chacun des deux derniers matchs. «Derek a un flair offensif, et même s'il n'a que 16 ans, il peut faire des passes que peu de joueurs peuvent réussir. On aimerait que "Dima" lance un peu plus, et on aime ce que Gentile nous amène. Il faut être réaliste, il s'agit d'une longue saison, la constance sera un défi et il y aura des hauts et des bas, mais on a un très bon jeune de 16 ans entre les mains et il n'a rien à envier à plusieurs joueurs de son âge de la Ligue», a ajouté Philippe Boucher. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer