Booth et Maheux de retour avec les Remparts

Dmytro Timashov a fait connaissance avec l'arrière Jeff... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

Dmytro Timashov a fait connaissance avec l'arrière Jeff Petry du Canadien lors d'une poussée dans le territoire du Tricolore au Centre Bell, mardi soir.

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Ça va faire du bien», disait l'entraîneur-chef Philippe Boucher à propos des retours de Callum Booth et de Raphaël Maheux chez les Remparts de Québec. Les deux joueurs qui reviennent d'une participation à des camps de la LNH devraient être en uniforme, jeudi, à l'occasion de la visite des Huskies de Rouyn-Noranda au Centre Vidéotron.

Les deux joueurs n'étaient pas à l'entraînement avec leurs coéquipiers, mardi matin, au Pavillon de la jeunesse, profitant d'un petit congé après une journée passée dans les aéroports. Maheux devait aussi rencontrer le thérapeute sportif Steve Bélanger afin d'évaluer une légère blessure subie au Colorado.

«On a vu ce que [Matt] Murphy a amené depuis qu'il est revenu, maintenant il s'agit de faire preuve d'un peu de patience. Je pense que la majorité a laissé une bonne impression. À moins de bobos inconnus de notre part, ils vont jouer jeudi», a dit Boucher à propos de Booth et Maheux.

Outre le blessé Nikolas Brouillard, le seul qui manque encore à l'appel est Dmytro Timashov, qui s'alignait avec les Maple Leafs, mardi soir au Centre Bell, contre le Canadien. La veille, l'attaquant des Remparts avait amassé deux passes contre Ottawa. «Une bonne vision, d'excellentes mains, je ne suis pas certain qu'il s'agissait ou non de son premier match hors concours dans la LNH», lui a d'ailleurs rendu hommage le vétéran Nazem Kadri.

Si le retour de Maheux ajoutera un autre morceau d'expérience à la défensive, la présence de Booth devant le filet sera rassurante. Et il faudra s'y habituer, car l'homme masqué sera utilisé très souvent cette saison.

«On sait ce que Callum représente pour notre équipe, c'est à son tour de prendre la pôle. Il a joué du bon hockey, l'an passé, et on pense qu'il peut être un gardien dominant et nous voler des matchs de temps en temps. Ce sera nouveau pour lui de jouer autant, il faudra bien doser ses pratiques. Ce qu'on veut faire avec lui, c'est ce qu'on a vu de [Philippe] Cadorette, [Marvin] Cüpper et [Sébastien] Auger au cours des dernières années», a dit Boucher en parlant de ces gardiens utilisés dans plus de 50 matchs la saison passée.

Les jeunes se dévoilent

À la ligne bleue, Maheux se joindra à un groupe qui se dévoile petit à petit. En l'absence du trio de vétérans, en début de saison, des nouveaux venus sont parvenus à se démarquer, comme le 16 ans néo-écossais Christian Huntley et l'invité ontarien de 18 ans, Austin McEneney.

Les Remparts ont besoin de ces joueurs dont on ne connaissait pas la réelle valeur jusqu'à tout récemment. Pour un, McEneney fait partie d'un contingent de joueurs invités de l'Ontario, auquel s'est ajouté le défenseur Dakotah Woods, mardi matin.

«McEneney est très bon depuis sa première présence sur la glace et Huntley joue du très bon hockey pour un jeune de 16 ans. Lorsqu'on ne repêche pas beaucoup, il faut trouver des agents libres en mesure de nous aider. On veut reconstruire le plus vite possible, c'est une façon d'accélérer le processus de transition. Blainville-Boisbriand et Saint-Jean l'ont fait, on n'a pas le choix d'essayer toutes sortes de choses pour améliorer notre club», a précisé Boucher.

Un duo de la première heure devant le filet

En l'absence de Callum Booth, l'ancien gardien des Remparts Patrick Couture a repris du service devant le filet, le temps d'une séance d'entraînement. Il s'est retrouvé sur la même patinoire que Maxime Ouellet, son ancien partenaire de la première heure en 1996-1997 et aujourd'hui entraîneur des gardiens de l'équipe. «L'élève a dépassé le maître», a blagué celui qui était le vétéran de ce premier duo. Couture joue encore une fois par semaine avec d'anciens joueurs de la LHJMQ et de la LNH. Il est aussi à la tête des Glaces CT en compagnie de Yannick Tremblay, un ancien défenseur des Harfangs de Beauport, des Maple Leafs de Toronto et des Thrashers d'Atlanta. En novembre, ils seront à l'oeuvre pour préparer la glace du Red Bull Crashed Ice. «Ça fait cinq ans qu'on la fait. Il ne devrait pas y avoir de problème [parce que c'est en novembre], même que ça ira mieux qu'en janvier, où il fait trop froid pour avoir le contrôle sur la fabrication de la glace», a expliqué celui dont la compagnie est aussi mandatée pour l'anneau de glace sur les plaines d'Abraham.

Dakotah Woods à Québec pour y rester

Dakotah Woods n'est pas un joueur à l'essai avec les Remparts, mais bien un nouveau membre de la brigade défensive. «Nous avons l'intention de le garder avec nous», a confirmé l'entraîneur-chef Philippe Boucher au terme de l'entraînement quotidien.

Originaire de Chapleau, l'arrière ontarien de 17 ans de 6 pieds et 4 pouces s'est exercé pour la première fois avec les Remparts, mardi matin. La formation québécoise avait l'oeil sur ce joueur depuis le début de l'été, mais ses droits appartenaient aux Generals d'Oshawa (OHL)...

«On avait essayé de l'amener ici, mais Oshawa l'avait réclamé. Lorsqu'il a été retranché à leur camp, j'ai parlé avec leur directeur général de la possibilité qu'il puisse jouer ici et j'ai apprécié qu'il le laisse partir. Des défenseurs format géant, il n'y en a pas trop dans notre ligue, reste à voir s'il peut s'établir comme joueur de premier plan», a expliqué Boucher, qui songeait à l'utiliser dès jeudi.

À première vue, Woods semble être un bon patineur et il dit se servir de son gabarit. Muté à l'avant par les Generals pendant le camp, il aurait eu l'occasion de tenter sa chance à nouveau l'an prochain avec les champions de la Coupe Memorial, mais il tenait à jouer au niveau junior majeur dès cette saison.

«Les Remparts m'avaient suivi, cet été, et même si j'ai été retranché à Oshawa, ils tenaient à moi et j'ai sauté sur l'occasion qu'ils m'offraient, même si c'est loin de la maison. C'est un honneur pour moi de me joindre à l'une des plus prestigieuses organisations de la LCH», a confié le natif de la réserve Brunswick House.

Woods a joué dans la Ligue junior du Nord-Ouest de l'Ontario, la saison dernière. Il a aussi participé deux fois à l'émission Hit the Ice, une téléréalité réalisée à Sainte-Agathe-des-Monts par la chaîne spécialisée APTN qui permet à des joueurs autochtones de 16, 17 et 18 ans de vivre un camp de deux semaines sous la supervision de l'entraîneur John Chabot et de joueurs de la LNH.

Débarqué à Québec depuis trois jours, il n'avait pas patiné depuis près de deux semaines. «Ç'a été une bonne pratique, mais je n'ai pas aimé la manière dont j'ai joué. Les jambes ne suivaient pas, mais ça va revenir assez vite», a dit à sa sortie de la patinoire celui qui a vécu dans une municipalité ontarienne francophone et qui pense retrouver assez rapidement sa maîtrise de la langue française «que je comprends bien». 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer