Capitaine Murphy rentre tôt (test)

L'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, était heureux de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, était heureux de pouvoir compter sur le retour de Matt Murphy en vue du match d'aujourd'hui à Shawinigan contre les puissants Cataractes.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Matt Murphy est rentré tôt du camp d'entraînement des Penguins de Pittsburgh. Trop tôt à son goût. «Mais je ne suis pas déçu de revenir jouer ici. J'ai eu un autre avant-goût de ce que c'est que d'être professionnel, et il me reste une saison complète dans le junior pour me faire valoir», affirme le défenseur de 20 ans et nouveau capitaine des Remparts de Québec.

Celui qui n'a jamais été repêché par la LNH voulait participer au vrai camp présaison, qui s'ouvre aujourd'hui au complexe d'entraînement tout neuf des Penguins situé au nord de Pittsburgh, sur un campus de médecine sportive. Au lieu de quoi il a été retourné à Québec sans contrat, après le camp des recrues. Hier matin, il a patiné au Pavillon de la jeunesse d'ExpoCité, à la veille du match à Shawinigan.

«Ç'a été une bonne expérience et j'ai appris beaucoup. Entre autres en regardant aller Derrick Pouliot, comment il joue et se comporte», affirme le Néo-Brunswickois, à propos du premier choix des Penguins en 2012, lui aussi un arrière.

Murphy s'est retrouvé à London, en Ontario, où les Penguins, le Canadien, les Maple Leafs et les Sénateurs ont tenu un tournoi des recrues. «On a joué trois matchs en trois jours, gagne ou perd, alors c'était une bonne occasion de démontrer mes capacités. Tu deviens très fatigué vers la fin, car il y a beaucoup de gros gars et c'est du hockey rapide», explique celui qui disait s'être présenté là-bas plus sûr de lui que l'an dernier, quand il a vécu ce genre expérience avec les Sénateurs.

Son patron chez les Remparts, Philippe Boucher connaît bien l'adjoint au directeur général Jim Rutherford, un certain Bill Guerin. Boucher et Guerin ont joué trois ans ensemble dans la LNH à Dallas avant de se retrouver à Pittsburgh pour une fin de saison, la dernière de 18 pour Boucher, en 2009. Ils ont alors gagné la Coupe Stanley.

«J'ai parlé avec Bill dimanche et ils ont aimé ce qu'ils ont vu. Ils pensaient le signer, mais s'il est ici, c'est évidemment parce qu'il n'a pas encore signé. Mais il y a aussi d'autres équipes intéressées», révèle le directeur général et entraîneur-chef du club junior majeur de Québec, pas inquiet pour son numéro 55.

Dont il attendait le retour en ville pour le nommer au titre de 19e capitaine des Remparts depuis la renaissance de l'équipe en 1997. Ses assistants seront deux autres défenseurs de 20 ans, Nikolas Brouillard et Raphaël Maheux, tandis que l'ailier gauche de 19 ans Yanick Turcotte complète le quatuor autoritaire du vestiaire. Murphy succède à Kurt Etchegary.

Un des rares piliers

Arrière de 6' 2" et de 204 lb, Murphy s'avère l'un des rares piliers d'un édifice en reconstruction cette année. Meneur d'hommes sur et hors de la patinoire, bilingue, déjà fort de quatre saisons juniors complètes et de deux participations au tournoi de la Coupe Memorial, «il a un peu tout vu dans le hockey junior. Et tout le monde l'aime dans l'équipe», dit Boucher.

«Il lui reste juste à avoir une autre bonne saison et il va être capable de se dénicher un contrat quelque part», croit le pilote, quand même heureux de retrouver un si gros morceau de son casse-tête défensif à la veille d'affronter les puissants Cataractes chez eux.

La machine des Cataractes

Même sans Anthony Beauvillier, Dennis Yan et Alexander Dergachyov, les Cataractes de Shawinigan sont déjà une puissance. «J'en ai parlé à Serge [Beausoleil]. Ils sont très rapides et n'ont pas beaucoup de trous», affirme Philippe Boucher, pilote des Remparts. Homologue et ex-acolyte de Boucher à Rimouski, Beausoleil a vu son Océanic piétiné 7-2 par les Cataractes la semaine passée. «Quand Beauvillier va être là, ça va être LA machine dans notre ligue, atteste Boucher. Même s'il n'a que 18 ans, il sera l'un des meilleurs, sinon le meilleur attaquant de notre ligue.» Auteur de 94 points à 17 ans, Beauvillier prend part au camp des Islanders, qui en ont fait un choix de première ronde (28e) en juin dernier. L'Américain Yan, choix de troisième tour (64e) cette année, est au camp du Lightning. Le Russe Dergachyov, aussi réclamé en troisième ronde (74e) par les Kings, boude en KHL. Sa venue à Shawinigan reste très incertaine. «Ils ont vidé leur club pour pouvoir repêcher après. Ils ont accepté la reconstruction», constate Boucher, qui préfère parler de «transition» pour ses Remparts plutôt que de reconstruction. Champions de la Coupe Memorial en 2012, les Cataractes ont gagné 35 matchs au total des deux saisons suivantes.

Renfort à la ligne bleue

Avec l'arrière de 20 ans Nikolas Brouillard blessé pour au moins un mois, les Remparts ont cueilli du renfort en Ontario. Dakotah Woods venait d'être libéré par Oshawa et retourné au junior A. Le défenseur gaucher avait été ciblé cet été par le directeur général adjoint Christian Vermette. «À 6' 3'', 200 lb et 17 ans, on n'en a pas des tonnes de même. Trouver un joueur comme lui peut accélérer le processus.» Il cite en exemple Austin McEneny, autre acquisition ontarienne à la ligne bleue dont il remarque la belle progression. Woods arrive aujourd'hui, mais ne jouera pas ce soir à Shawinigan.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer