Les Remparts à l'ère du Centre Vidéotron

«Tout le monde a vu l'intérêt porté par... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

«Tout le monde a vu l'intérêt porté par les gens de Québec pour voir le building et notre club de hockey. Ça va mettre une petite pression additionnelle sur les jeunes. Il faut aimer ça. Pour certains, ça va être nouveau. Il y en a qui jouaient devant 200, 300, 400, 500, peut-être 1000 personnes s'ils étaient chanceux, l'année passée, dans leurs ligues respectives» - Philippe Boucher

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une nouvelle saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec se met en branle cette semaine. Le Soleil et les autres membres de Groupe Capitales Médias vous servent un avant-goût de ce qui attend les amateurs en 2015-2016. Au lendemain d'une conquête de la Coupe du président par l'Océanic de Rimouski et de la présentation de la Coupe Memorial en tombée de rideau du Colisée Pepsi, l'arrivée des Remparts au Centre Vidéotron ne laissera personne indifférent. Bonne saison!

Les défis se sont succédé sur la table de travail du directeur général et entraîneur-chef Philippe Boucher depuis le moment où il a pris la relève de Patrick Roy à la barre des Remparts, au début de la saison 2013-2014.

Et sa troisième campagne aux commandes de l'équipe ne s'annonce pas plus reposante! L'entraîneur-chef et directeur général doit mettre une équipe suffisamment compétitive sur la glace pour animer le tout nouveau Centre Vidéotron.

À chacune de ses deux premières saisons à la tête des Remparts de Québec, Philippe Boucher a dû vivre avec la pression. À la première année de son règne, il a remplacé un entraîneur plus grand que nature en Patrick Roy. À sa deuxième année, il a dû former une équipe représentative en vue de la Coupe Memorial, ce qu'il est parvenu à faire avec des moyens très limités.

L'an 3 de son mandat sera tout aussi exigeant, puisque Boucher doit, dans une année de reconstruction, offrir du hockey de qualité aux futurs visiteurs du Centre Vidéotron. 

«C'est une équipe qui est en transition, un mot que j'utilise pour éviter de dire reconstruction. Mais c'est difficile de le cacher. On est une équipe en transition, une équipe qui a beaucoup de nouveaux visages», a admis d'entrée de jeu l'homme de hockey, qui a recruté les Auguste Impose, Derek Gentile, Mikaël Robidoux, Christian Huntley et Austin McEneny pour combler les départs des Erne, Duclair, Etchegary, Verrier, Roy, Graves, etc.

Offrir un bon spectacle

Le soin d'offrir un spectacle de bonne qualité au Centre Vidéotron - un amphithéâtre ultra-moderne de 370 millions $ que les Remparts inaugureront contre l'Océanic de Rimouski le 12 septembre devant 18 259 amateurs - sera donc, soir après soir, confié à une équipe jeune et inexpérimentée à l'attaque.

«Tout le monde a vu l'intérêt porté par les gens de Québec pour voir le building et notre club de hockey. Ça va mettre une petite pression additionnelle sur les jeunes. Il faut aimer ça. Pour certains, ça va être nouveau. Il y en a qui jouaient devant 200, 300, 400, 500, peut-être 1000 personnes s'ils étaient chanceux, l'année passée, dans leurs ligues respectives», a constaté Boucher.

L'entraîneur-chef prend donc soin de tempérer les attentes quant aux performances de son équipe au cours de la prochaine saison.

«On n'est pas dans une année de performance comme l'année passée. Tu joues toujours pour gagner, tu veux toujours aller le plus loin possible. Est-ce qu'on aimerait gagner la Coupe du président, cette année? Oui. Est-ce que c'est réaliste? On va tout faire pour maximiser ce qu'on a de nos jeunes. Il y a beaucoup plus de parité dans la Ligue, année après année. On veut être une équipe compétitive, mais je pense qu'il faut être réaliste par rapport à l'endroit où les Remparts de Québec sont rendus et ce qu'on aura à faire pour assurer une qualité de hockey à long terme.»

Des vétérans partiront

Il faut comprendre, entre les lignes, que Boucher considère la possibilité d'échanger des vétérans d'expérience tels que les défenseurs Nikolas Brouillard et Matt Murphy contre des choix au repêchage aux Fêtes, et ainsi accélérer la reconstruction.

«En tant que directeur général, je vais faire ce que j'ai à faire pour assurer l'avenir à court, moyen et long terme. Mais il faut commencer à voir le long terme [...], ce qui signifie patience avec les Gentile, Robidoux et poser les gestes qu'on doit poser pendant la saison avec nos vétérans. Quand? Je ne le sais pas. On verra le genre d'équipe qu'on va avoir à Noël...»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer