Les leçons d'Olivier Garneau

Même s'il se décrit comme un attaquant «un... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Même s'il se décrit comme un attaquant «un peu plus défensif», Olivier Garneau entend contribuer davantage à l'offensive cette saison, lui qui a terminé la dernière campagne avec deux buts et cinq points en 51 matchs.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Comme toutes les équipes de la LHJMQ, les Remparts de Québec ferment boutique pour les quatre prochains jours. Mais foi d'Olivier Garneau, pas question d'oublier ce qui s'en vient.

«Je vais juste relaxer, mais il faut aussi garder la tête au hockey», racontait l'attaquant de 17 ans après s'être amusé pendant quelques minutes sur la patinoire au terme de l'entraînement, jeudi.

Le jeune homme de Québec est moins timide qu'il y a un an. Et pour cause, la saison passée en compagnie des nombreux vétérans de l'équipe bâtie pour la Coupe Memorial lui servira pour la poursuite de son stage junior. Aujourd'hui, il est l'un de ceux que les recrues suivront.

«Il y avait beaucoup de gros noms la saison dernière, et la plupart sont partis. Ça va être un peu dur de les remplacer, ils étaient de bons joueurs. Mais j'ai pris confiance, et Philippe [Boucher] en montrait aussi envers moi, alors ça aide grandement», disait le numéro 14.

Garneau a bien appris ses leçons à l'école de la LHJMQ. Le joueur de 16 ans qu'il était en 2014-2015 n'avait pas un premier rôle, mais il a réussi à prendre sa place dans ce vestiaire bourré de joueurs aux habiletés individuelles indéniables. Il a bouclé la campagne avec deux buts et cinq points en 51 matchs, n'étant pas toujours utilisé de façon régulière et voyant son nom être rayé de l'alignement à l'occasion.

«L'année dernière a été très profitable pour mon développement. J'ai eu un rôle plus défensif et j'étais à l'aise avec ça. J'ai quand même toujours été un attaquant un peu plus défensif et ça va être encore la même chose, cette saison, mais je vais pouvoir profiter un peu de l'offensive aussi», expliquait ce choix de quatrième ronde en 2014.

Alors qu'on badinait sur son passé dans le hockey mineur, le gardien Callum Booth écoutait discrètement, l'air taquin. «Tu as déjà scoré des buts, je ne le savais pas», lui a-t-il lancé en forme de boutade, tout en lui remettant casque, bâton et gants tandis que son ami avait enfilé le masque et les mitaines de l'autre quelques minutes plus tôt.

«Quand ça va débloquer, ça va bien aller», ajoutait Garneau, l'un des quatre joueurs de Québec à s'aligner avec les Remparts, les autres étant Raphaël Maheux, Yanick Turcotte et Matthew Boucher.

Esprit de famille

Garneau n'oubliera pas l'esprit de famille qui régnait l'an passé, ni l'aide des vétérans à son endroit. «Quand tu arrives le premier jour, tu ne sais pas à quoi t'attendre, mais les vétérans nous accueillent très bien, ils nous donnent des petits trucs. Juste de les regarder pendant les pratiques et les matchs, on voyait les petits détails qui faisaient la différence.»

Ces petits détails devront être au rendez-vous en cette saison de transition. L'entraîneur-chef répétait, jeudi, qu'il faudrait «s'armer de patience» avec cette jeune équipe. Pour un, Garneau pourrait être appelé à prendre des mises au jeu, d'autant plus que la position de centre n'est pas la plus profonde.

Qu'importe, les joueurs auront la victoire en tête, comme la semaine prochaine. «On veut bien faire au match d'ouverture [samedi 12 septembre] dans le nouvel amphithéâtre devant 18 000 spectateurs et on voudra offrir une victoire à nos partisans», précisait le joueur de deuxième année.

Etchegary vise la Ligue américaine

Avec son casque et ses culottes aux couleurs des Red Wings de Detroit, Kurt Etchegary détonnait parmi les hommes en noir des Remparts, jeudi matin. L'ancien capitaine s'envole mercredi pour Detroit afin de participer au camp des recrues et à celui de la LNH. Il sera aussi présent au camp de la filiale des Red Wings dans la Ligue américaine, à Grand Rapids.

«J'ai un contrat en poche avec l'équipe de Toledo, dans la Ligue East Coast, mais il y a une clause qui me permet de signer avec un club de l'AHL, que ce soit avec l'organisation des Red Wings ou une autre. Je me suis bien entraîné cet été, et je vais tout faire pour me tailler un poste dans la Ligue américaine. Mon objectif est d'atteindre la Ligue nationale, et pour cela, je vais conserver la même attitude que j'avais à Québec et gravir les échelons devant moi. Je vise aussi de porter à nouveau le titre de capitaine au niveau professionnel», disait Etchegary.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer