• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Remparts 
  • > Au menu des Diables rouges: pêche en haute mer et ascension de la «Big Hill» 

Au menu des Diables rouges: pêche en haute mer et ascension de la «Big Hill»

Les joueurs Mikaël Robidoux, Auguste Impose, Nikolas Brouillard... (Le Soleil, Kathleen Lavoie)

Agrandir

Les joueurs Mikaël Robidoux, Auguste Impose, Nikolas Brouillard et Luca Thierus célèbre leur conquête de la «Big Hill», le plus haut sommet de l'Île d'Entrée, d'une altitude de 174 m.

Le Soleil, Kathleen Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Grosse-Île) Pêche en haute mer, ascension de la «Big Hill» de l'île d'Entrée, exploration de grottes, kayak de mer... C'est tout un programme qui attendait les joueurs des Remparts au troisième jour de leur périple aux Îles-de-la-Madeleine, samedi!

Le capitaine du bateau La Mécatina IV, Maxime... (Le Soleil, Kathleen Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Le capitaine du bateau La Mécatina IV, Maxime Poirier, un ancien joueur des Saguenéens de Chicoutimi, exhibe la prise de l'entraîneur adjoint des Remparts, Martin Laperrière. 

Le Soleil, Kathleen Lavoie

Levés aux petites heures du matin, les hommes de Philippe Boucher ont été accueillis par un chaleureux groupe de pêcheurs sur leurs bateaux à Pointe-Basse, sur l'île du Havre-aux-Maisons. Objectif? Aller titiller le maquereau aux abords de l'île d'Entrée, par une magnifique journée ensoleillée.

Une fois au large, il n'a d'ailleurs pas fallu longtemps avant que le poisson ne se laisse prendre à l'hameçon, la sortie prenant rapidement des airs de pêche miraculeuse pour certains. Même que l'entraîneur-chef Philippe Boucher et le responsable vidéo Martin Bergeron ont eu la surprise de sortir des eaux du golfe Saint-Laurent des plies, à travers de nombreux maquereaux.

D'autres, moins chanceux, ont fait chou blanc... ou presque. Tout dépendait de la facilité du capitaine de son embarcation à trouver le meilleur endroit pour jeter sa ligne à l'eau.

Une fois les coffres bien remplis de poissons, les quatre bateaux de pêche ont accosté à l'île d'Entrée, située à environ 5 km de l'île du Havre-Aubert. Là-bas, un autre genre de défi attendait les Diables rouges : la montée de la «Big Hill», une butte à pic de 174 m d'altitude, qui demande des mollets et un coeur en bonne condition! Tous ont relevé le défi avec brio, même le président Jacques Tanguay, qui a apprécié le paysage s'offrant à lui au sommet.

Quelques joueurs des Remparts, dont le nouveau venu Sean O'Brien, ont quant à eux profité de ce lieu exceptionnel pour exercer leur swing de golf, expédiant des balles à des distances incalculables! Après avoir profité d'une vue à couper le souffle, tous ont redescendu la colline, un exercice tout aussi exigeant, étant donné la raideur de la pente!

À table

Il n'en fallait pas plus pour creuser les estomacs. Pendant l'ascension, les capitaines de bateau s'étaient heureusement chargés de nettoyer et de préparer les prises du matin. Pendant le voyage du retour, ils ont commencé à faire le repas qui a ensuite été servi aux joueurs, lors du retour au quai.

Oignons, moutarde, sauce BBQ, épices à steak... Le pêcheur Maxime Poirier, un ancien joueur des Saguenéens de Chicoutimi, n'a d'ailleurs pas hésité à partager ses secrets pour un bon assaisonnement du maquereau. Le gérant de l'équipement des Remparts, Stéphane Savard, un amateur de poisson, en a pris bonne note et n'a pas tardé à partager ses connaissances avec les joueurs intéressés, comme Mikaël Robidoux, Jesse Sutton et Matt Murphy.

Une fois le bateau amarré, les poissons ont été cuits sur des barbecues au propane installés sur les ponts. Il ne restait plus qu'à déguster le festin.

En après-midi, les Remparts ont été invités à l'Auberge La Salicorne, sur l'île de la Grande-Entrée, où ils ont pu découvrir les grottes créées par les vagues, le long des falaises de la Bluff.

Revêtus de combinaisons de plongée, de casques et de vestes de sauvetage, ils ont exploré à la nage ces étonnantes constructions de la nature. Une expédition qui s'est terminée en kayak de mer et n'a pas manqué d'ouvrir l'appétit pour le souper au homard organisé par l'hôte Patrick Deraspe, en soirée. Toute une journée!

Du renfort pour les Remparts

L'horaire chargé des Remparts aux Îles-de-la-Madeleine n'aura pas empêché Philippe Boucher de brasser des grosses affaires, vendredi.

Le directeur général des Remparts a finalisé un échange avec les Wildcats de Moncton, qui amène l'attaquant de 20 ans Bronson Beaton à Québec, en échange d'un choix de 10e ronde en 2018. Éprouvant des difficultés à l'attaque depuis le début du calendrier préparatoire, les Remparts obtiennent ainsi du renfort à l'avant, où ils n'affichent pas une grande profondeur.

«Je voulais lui donner une chance avec nous autres, parce qu'il a eu un très bon camp à Moncton. C'est un joueur qui en est quand même rendu à sa cinquième année. Alors, il a de l'expérience. Je pense qu'il peut nous apporter une certaine production. Il y a des joueurs qui, à 19 et 20 ans, débloquent», a noté Boucher, au sujet du Néo-Écossais, qui a inscrit 16 buts et 16 passes avec Bathurst et Moncton, la saison dernière.

Doté d'un bon gabarit - il fait 6'1" et 194 livres -, le droitier peut évoluer à toutes les positions à l'attaque, ce qui s'avère un avantage. «C'est un centre et un ailier. Il peut jouer aux deux positions. On a besoin d'un centre. On va l'essayer là. On va l'essayer à l'aile aussi. On va voir...» a laissé entendre Boucher.

Un joueur de 20 ans de trop

Avec l'ajout de Beaton, les Remparts comptent maintenant quatre joueurs de 20 ans dans leur alignement, avec les défenseurs Nikolas Brouillard et Matt Murphy, ainsi que l'attaquant Marcus Cuomo, soit un de plus que la limite permise. Boucher n'est toutefois pas pressé de régulariser la situation.

«On va y aller à quatre pour un petit bout de temps. On en a deux [Brouillard et Murphy] qui s'en vont dans des camps professionnels. On ne sait jamais ce qui peut arriver... Ça nous permet aussi d'utiliser deux avants de 20 ans pendant un petit bout de temps. On va analyser la situation après», a fait savoir l'homme de hockey.

Boucher n'a pas caché qu'il s'agit d'un échange de bon procédé avec les Wildcats, qui souhaitaient permettre à Beaton, qui rejoignait l'équipe aux Îles samedi, de poursuivre sa carrière junior. «Il mérite de rester dans la ligue et il peut nous aider. Le prix était raisonnable, mais il va peut-être changer un petit peu, s'il est encore avec nous autres après Noël», a indiqué le dg, qui cédera alors un choix de8e ronde, plutôt que de 10e ronde.

Dans un tout autre ordre d'idées, l'attaquant Ryan McReynolds a écopé d'une suspension d'un match pour un coup porté par-derrière dans le premier match opposant les Remparts aux Islanders, aux Îles-de-la-Madeleine, vendredi. Il ne sera donc pas en uniforme dimanche, au Colisée Albin-Aucoin de Fatima.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer