Philippe Boucher rapatrie son fils

Après les Bolduc, Chouinard et Roy, un nouveau duo père-fils sera en action... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après les Bolduc, Chouinard et Roy, un nouveau duo père-fils sera en action chez les Remparts, à l'automne.

En faisant l'acquisition de son aîné Matthew, des Voltigeurs de Drummondville, en retour d'un choix de cinquième ronde de 2015 (82e au total), Philippe Boucher vient combler un besoin prioritaire à l'attaque et faciliter la coordination travail-famille! L'art de faire d'une pierre deux coups!

L'arrivée du joueur de 18 ans vient aider à renflouer une attaque dégarnie, à la suite des départs des Erne, Duclair, Etchegary, Verrier, Roy et Tkachev. Choix de 7e ronde de l'Armada en 2013 (125e au total), l'attaquant de 5'8" et de 171 livres a cumulé huit buts et huit aides, en plus d'afficher à un différentiel de - 23, avec les Voltigeurs, cette saison.

«J'ai jasé avec Jacques [Tanguay] de la possibilité de le faire. On sait l'importance qu'il donne à la famille. On en a parlé à Noël, mais ce n'était pas approprié de le faire à ce moment-là. [...] J'en ai aussi jasé avec ma femme, avant de partir [pour Sherbrooke].

«C'est exigeant, ce qu'on fait, dans le hockey. Je ne l'ai pas tellement vu grandir. J'avais une opportunité de l'amener à Québec et de partager ça avec lui. En plus, on est dans une situation où il peut nous aider, puisqu'on n'a plus énormément de profondeur à l'attaque.»

«L'utile à l'agréable»

Le dg n'a pas caché qu'il avait été difficile au cours de la dernière saison de combiner ses fonctions au sein des Remparts et ses responsabilités de père. «La Coupe Memorial, c'est éprouvant. Quand on mixe ça avec des voyages pour aller le voir jouer 10, 12 ou 15 fois, c'est encore plus dur. Il était dans une bonne organisation et il n'était pas loin, mais dans le contexte actuel, il peut aider l'équipe. Ça permet de joindre l'utile à l'agréable.»

Le reste des discussions a tourné plutôt au ralenti vendredi, quant aux défenseurs de 20 ans que Boucher a mis sur le marché, les Matt Murphy et Nikolas Brouillard. Il ne désespérait toutefois pas de transiger pour améliorer son rang de sélection - il ne possède aucun choix dans les trois premières rondes - et permettre à son équipe de dépisteurs, chapeautée par son adjoint Christian Vermette, de travailler.

«J'ai promis que j'allais donner une chance à Christian Vermette de repêcher. Beaucoup d'équipes qui repêchent en première ronde visent un certain joueur. Nous, on ne vise pas un joueur en particulier. Peu importe le rang où on va repêcher, je fais confiance que Christian et son personnel vont repêcher le meilleur joueur disponible. Et qui sait? Peut-être qu'une fois sur le plancher, nos défenseurs vont être plus attrayants selon les joueurs disponibles», a laissé entendre Boucher, au sujet de la séance de repêchage qui s'amorcera à 10h, aujourd'hui.

Le juste prix

L'an dernier, le défenseur de l'Océanic Ryan MacKinnon avait été échangé à Charlottetown pour des choix de 1re et de 5e rondes. Vendredi, l'attaquant des Saguenéens Alexandre Ranger a pris la route du Cap-Breton pour des choix de 1re, 2e et 3e rondes. Où se situe le juste prix pour des vétérans d'impact comme Murphy et Brouillard?

Boucher n'était pas en mesure de se prononcer, vendredi. Il sait toutefois que s'il n'arrive pas à conclure un pacte aujourd'hui, il devra attendre à plus tard avant d'améliorer son équipe. «Si je ne bouge pas là, c'est sûr que ça retarde la reconstruction, parce que le gars que je pourrais repêcher ici pourrait faire l'équipe à l'automne.»

André Tourigny retombe sur ses pieds

L'ancien entraîneur adjoint de l'Avalanche du Colorado André Tourigny ne devrait pas mettre de temps à retomber sur ses pattes. Le copropriétaire des Huskies de Rouyn-Noranda a présentement deux offres sur la table, l'une dans la LNH - il s'agirait des Sénateurs d'Ottawa - et l'autre dans la LAH. L'ancien adjoint de Patrick Roy prendra sa décision d'ici le 1er juillet. L'ancien conseiller de Philippe Boucher chez les Remparts, Jean Gagnon, serait quant à lui déjà en discussions avec d'autres formations de la LHJMQ. Il a appris au cours de la dernière semaine que son contrat n'était pas renouvelé.

C'est confirmé: Donaghey à Halifax, DeLuca à Drummondville

La compensation future incluse dans l'échange qui a notamment amené Zachary Fucale et Matt Murphy à Québec, aux Fêtes, a été confirmée, vendredi. Le défenseur de 19 ans Cody Donaghey prend donc officiellement le chemin d'Halifax. En retour, les Remparts récupèrent un choix de deuxième ronde en 2018. Du côté de l'Océanic, l'attaquant Anthony DeLuca se retrouve quant à lui chez les Voltigeurs, comme compensation pour l'acquisition du gardien Louis-Philip Guindon, à Noël. Rimouski remet donc la main sur le choix de première ronde de 2017.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer