• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Remparts 
  • > Remparts 1 / Océanic 2: une troisième Coupe du Président pour Rimouski 

Remparts 1 / Océanic 2: une troisième Coupe du Président pour Rimouski

L'Océanic a battu les Remparts 2-1 en deuxième... (Collaboration spéciale Rémi Sénéchal)

Agrandir

L'Océanic a battu les Remparts 2-1 en deuxième prolongation, ce qui lui a permis de soulever la Coupe du Président pour la troisième fois de son histoire, lundi soir, à Rimouski.

Collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Rimouski) Le bonheur des uns fait le malheur des autres, dit-on. L'Océanic de Rimouski a choisi le bon moment pour signer la première victoire à domicile de la finale de la LHJMQ, lundi soir, au Colisée Financière Sun Life, puisque son gain de 2-1 en deuxième prolongation aux dépens des Remparts de Québec lui a permis de remporter la Coupe du Président au terme d'une série captivante.

Christopher Clapperton a ouvert la marque en avantage... (Collaboration spéciale Rémi Sénéchal) - image 1.0

Agrandir

Christopher Clapperton a ouvert la marque en avantage numérique pour l'Océanic à 12:00, mais Nikolas Brouillard en a fait autant avec un joueur en plus pour les Remparts, à 15:40 de la première période.

Collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Un peu plus de quatre périodes dans le... (Collaboration spéciale Rémi Sénéchal) - image 1.1

Agrandir

Un peu plus de quatre périodes dans le septième match de la Coupe du Président ont été nécessaires pour couronner un vainqueur.

Collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Pour l'Océanic, il s'agit de la troisième conquête de son histoire en cinq tentatives. Ce championnat vient donc s'ajouter à une récolte saisonnière amorcée avec le trophée Jean-Rougeau.

«Incroyable, c'est tout un moment. Les mots ne peuvent pas décrire à quel point je suis fier de nos joueurs, surtout [Philippe] Desrosiers», a déclaré l'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, sur une patinoire joyeuse après le match.

Michaël Joly a marqué le but vainqueur à 2:13 de la cinquième période au moment où l'Océanic profitait d'un jeu de puissance à la suite d'une punition décernée à Matt Murphy, trouvé coupable d'avoir fait trébucher un rival à sa ligne bleue.

«Pour nos joueurs, c'est dur à prendre. Je leur ai dit que la vie n'était pas juste. S'ils ne le savaient pas, ils viennent de l'apprendre. Ça ne pouvait pas finir de même», a commenté le coach des Remparts, Philippe Boucher.

Il était choqué de l'appel, mais aussi de ne pas avoir pu féliciter ses opposants d'une façon convenable. Il a rencontré la presse de Québec à l'extérieur de l'aréna, tout près de l'autocar de l'équipe déjà en marche.

«J'aurais aimé aller sur un podium pour féliciter M. Tanguay, les actionnaires locaux, Éric Boucher et sa gang, Serge Beausoleil et ses joueurs, mais là, je suis pogné dehors à côté de l'autobus. C'est ça, de la classe... Pour le reste, vous avez vu la punition, notre joueur a laissé tomber son bâton à terre. On l'aurait mérité, ils le savent de l'autre bord, mais cela étant dit, l'Océanic le mérite amplement. Le trophée, on ne peut pas le couper en deux», a ajouté Boucher en soulignant l'effort déployé par les joueurs des deux clubs.

Les deux finalistes se retrouveront dans la capitale dans les prochains jours pour le tournoi de la Coupe Memorial. Les champions des ligues de l'Ontario (Oshawa) et de l'Ouest (Kelowna) seront aussi de la partie. «On va se donner le temps de célébrer», a ajouté Beausoleil.

Train d'enfer

Les Remparts, qui cherchaient à doter la ville de Québec d'une première Coupe du Président depuis 1976, ne pouvaient pas offrir un meilleur effort, eux qui ont dominé 48-33 au chapitre des lancers.

Il s'agissait de la septième fois en neuf finales dans l'histoire de la LHJMQ qu'une équipe locale remportait le septième match. Jusqu'à cette victoire, personne n'avait réussi à triompher devant ses partisans.

Le match s'est déroulé à un train d'enfer, les deux clubs multipliant les charges offensives, notamment en prolongation. Les Remparts avaient eu le dessus jusqu'en troisième. Les deux gardiens, Philippe Desrosiers (Rimouski) et Zachary Fucale (Québec) ont brillé.

En première, Christopher Clapperton a ouvert la marque en avantage numérique pour l'Océanic, mais Nikolas Brouillard en a fait autant avec un joueur en plus pour les Remparts.

Il s'agissait de la première fois de l'histoire de la LHJMQ qu'un septième match d'une finale se rendait en prolongation.

Mince consolation pour Adam Erne, qui s'est vu... (Collaboration spéciale Rémi Sénéchal) - image 2.0

Agrandir

Mince consolation pour Adam Erne, qui s'est vu attribuer le trophée Guy Lafleur, remis au meilleur joueur des séries.  

Collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Etchegary: «On s'est fait avoir»

Injustice! Voilà le mot qui circulait à la porte du vestiaire des Remparts. «On s'est fait avoir», a déclaré le capitaine des Remparts, Kurt Etchegary.

L'uniforme encore sur le dos, le vétéran n'acceptait pas encore le sort jeté sur lui et ses coéquipiers. «Je ne peux pas trop en dire afin de ne pas me retrouver dans le trouble, mais on ne méritait pas cela. Les gars ont tout donné, bloqué une multitude de lancers, mais on s'est fait avoir par quelques personnes, ce soir [lundi]. On ne peut juste pas croire ce qui vient d'arriver, c'est totalement injuste et nous méritions beaucoup plus. Je suis tellement fier de porter ce chandail, de faire partie de cette équipe, je ne voudrais pas changer de place présentement», a-t-il ajouté.

Erne honoré

Son coéquipier Adam Erne préférait ne pas parler de la punition appelée contre Matt Murphy et qui a mené au but vainqueur de l'Océanic. «Je n'en ai pas le droit», a-t-il glissé avec prudence.

Quelques minutes plus tôt, Erne a mérité le trophée Guy-Lafleur, remis au joueur par excellence des séries, et ce, même si son équipe n'a pas gagné la Coupe du Président. Il est devenu le premier joueur de l'histoire des Remparts à l'obtenir, le troisième joueur natif des États-Unis.

«C'est un bel honneur, c'est spécial. Mais on en voulait plus. Deux grandes équipes viennent de s'affronter, c'est malheureux que ça se termine ainsi. On ne peut pas séparer le trophée en deux, c'est dur à prendre.»

La saison des Remparts n'est pas terminée, malgré la fin de cette série ayant offert un grand spectacle. Les Diables rouges disputeront le premier match de la Coupe Memorial, vendredi, devant leurs partisans contre Kelowna.

«Nous allons essayer de tourner cela à notre avantage. Oui, on peut être fiers, mais j'aurai une réponse différente, jeudi, car pour l'instant, la défaite est difficile à avaler et c'est dur de ne pas conclure la finale comme on l'aurait voulu.»

Live Blog Coupe du Président: le 7e match en direct
Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer