Le deuxième match vu par... les deux Gauthier

Lors du premier match de la finale entre...

Agrandir

Lors du premier match de la finale entre Québec et Rimouski, disputé mardi, Frédérick Gauthier (23) de l'Océanic en a arraché contre Kurt Etchegary en ne remportant que 12 des 33 mises au jeu contre le capitaine des Remparts.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Rimouski) Battu deux fois sur trois au cercle des mises au jeu, mardi, Frédérick Gauthier admet qu'il doit être plus efficace dans ce domaine afin de neutraliser, en partie, le gros trio des Remparts.


«Ça n'a pas été un fort match de ma part à ce niveau. Il s'agit de l'un des bons trios dans la Ligue, ils sont rapides, ils ont beaucoup d'habiletés, ce n'est pas facile à contrer. Il faudra jouer en unité de cinq, ne pas leur donner d'espace, les frapper, faire de l'échec-avant», indiquait le médaillé d'or de l'équipe canadienne.

Considéré comme étant le meilleur attaquant défensif au pays, le géant de 6,4" estime que la bonne vieille stratégie voulant que «plus longtemps on contrôle la rondelle, moins longtemps ils peuvent l'avoir» reste la plus efficace. Mais pour cela, il devra avoir une meilleure note que 12 sur 33 contre Kurt Etchegary, pivot de la ligne complétée par Anthony Duclair et Adam Erne.

«À ce stade-ci de la saison, les deux meilleures équipes s'affrontent et on sait que les joueurs seront à leur meilleur. Accorder sept buts, ce n'est jamais bon pour personne. La grande différence, mardi, c'est qu'on n'a pas respecté notre plan. On veut rebondir et sortir avec notre vraie équipe sur la glace», ajoutait le centre de l'Océanic, qui recommande aux siens d'afficher une plus grande discipline.

Le numéro 23 notait que l'approche était bonne dans le vestiaire malgré le retard de 1-0 dans la série. «Chaque match est aussi important l'un que l'autre, mais c'est toujours le prochain qui compte le plus. Il est donc important pour nous, on ne veut pas se retrouver en retard 2-0.»

L'autre Gauthier

De l'autre côté, Guillaume Gauthier sait ce qui attend les Remparts, lui qui a déjà joué dans le coin pendant une demi-saison en 2011 avant d'être échangé par Philippe Boucher, qui l'avait réclamé au troisième rang du repêchage quelques mois plus tôt.

«Ils se sont fait brasser un peu dans les journaux et par leurs partisans, on sait qu'ils vont sortir fort. La foule sera derrière eux, ça va crier fort et on aura un peu de misère à s'entendre sur le banc. On a l'habitude de faire face à cela, ils vont essayer de nous frapper et de tourner autour de nous. Il faudra être aussi intenses, sinon plus», expliquait le numéro 24, qui n'a aucun lien de parenté avec son homonyme.

L'ailier du deuxième trio prévoit donc une autre guerre de tranchées, comme celle de mardi. À ses yeux, les Remparts doivent porter plus d'attention à leurs sorties de zone, une facette du jeu plus difficile, mardi.

«Il s'agit des deux meilleures équipes de la Ligue. En bout de ligne, c'est celle qui le voudra le plus qui l'emportera», indiquait Gauthier, auteur de 13 points en 16 matchs éliminatoires.

Gardien à découvrir

Serge Beausoleil n'a pas dévoilé, jeudi matin, l'identité du gardien qui serait devant le filet au début du deuxième match, lui qui a utilisé les deux dans la défaite de 7-4, mardi. «On va laisser les gens le découvrir demain [vendredi]. On se base toujours [pour décider] sur les mêmes choses. Nous avons deux bons gardiens [Louis-Philip Guindon et Philippe Desrosiers], on va y aller avec les performances et le point de vue de notre coach des gardiens Michaël Rioux», expliquait l'entraîneur-chef, qui ramenait chaque référence au match de mardi à celui-ci de vendredi. «On peut-tu vivre dans le présent, un peu», demandait-il à un collègue. Pour les Remparts, Zachary Fucale sera encore au poste.

Veleno prêt à faire le saut, croit Duclair

Joseph Veleno pourrait devenir l'un des rares joueurs de 15 ans à évoluer dans la LHJMQ, la saison prochaine. Et foi d'Anthony Duclair, l'espoir des Lions de Lac-Saint-Louis y serait à sa place!

«J'estime qu'il est prêt à faire le saut. À cet âge, la maturité physique n'est pas encore développée, mais c'est déjà un gros bonhomme à 6'1'' et 170 livres», raconte le numéro 10 des Remparts, qui s'est entraîné avec lui, l'été dernier. Les deux sont représentés par Philippe Lecavalier. Veleno a récemment déposé une demande de statut de joueur d'exception afin d'avoir la possibilité de jouer dans la LHJMQ même s'il n'a pas l'âge requis.

«C'est un jeune très humble et doté d'un talent exceptionnel. Sa vision du jeu est incroyable, je pense qu'il peut jouer dans la LHJMQ à 15 ans. Je lui ai fait part de mon expérience à Québec, de mes visites dans les écoles de Boston, il prendra sa décision; mais il connaîtra du succès peu importe où il jouera», ajoutait celui qui a goûté à la LNH à 19 ans.

De son côté, Philippe Boucher se disait en faveur de la présence d'un joueur de 15 ans dans la LHJMQ. «On a besoin d'attractions et de bons joueurs dans la Ligue. Je ne veux pas le comparer à personne, mais ce que [Connor] McDavid a fait pour la Ligue de l'Ontario, c'est bon. On voit que ça n'a pas été une erreur [de jouer junior à 15 ans] pour lui, John Tavares et Sean Day», indiquait celui qui n'aurait pas pu en faire autant.

«À 15 ans, je jouais dans le bantam CC à Lotbinière... Je n'aurais pas été prêt pour le junior, je n'étais pas assez exceptionnel pour cela», ajoutait Boucher, dont la sélection par les Olympiques de Hull [aujourd'hui Gatineau] avait abouti devant les tribunaux puisqu'à l'époque, un joueur portant l'étiquette «d'exceptionnel» devait être repêché lors des trois premières rondes.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer