Les Remparts ouvrent la finale avec un gain de 7-4 à Rimouski

Anthony Duclair a étourdi la défensive de l'Océanic... (Collaboration spéciale, Rémi Sénéchal)

Agrandir

Anthony Duclair a étourdi la défensive de l'Océanic avec deux buts et une aide dans la victoire des Remparts.

Collaboration spéciale, Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Carl Tardif</p>
Carl Tardif

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) L'Océanic de Rimouski a découvert un rival bien différent qu'en saison régulière, mardi soir, devant 3847 spectateurs au Colisée Financière Sun Life, où les Remparts de Québec ont refroidi les vainqueurs du trophée Jean-Rougeau avec une victoire de 7-4 en ouverture de la finale de la Coupe du Président de la LHJMQ.

Les Remparts ont menacé les gardiens de l'Océanic... (Collaboration spéciale Rémi Sénéchal) - image 1.0

Agrandir

Les Remparts ont menacé les gardiens de l'Océanic à plusieurs reprises dans les deux premières périodes.

Collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Les Remparts, qui remportaient un 10e match de suite, ont donc pris les devants 1-0 dans cette série 4 de 7 qui se poursuivra vendredi dans le Bas-Saint-Laurent.

Le match s'est déroulé toutes voiles dehors, les attaques venant de tous les côtés. Les Remparts n'ont pas été ébranlés même si l'Océanic a réussi à prendre les devants 2-1 après 3:52 de jeu. Les visiteurs ont passé la soirée à marquer des buts importants, empêchant toute possibilité de retour quand l'Océanic cherchait à remonter la pente. Cette victoire envoyait-elle un message à l'adversaire?

«On n'est pas dans la phase d'envoyer des messages, mais de gagner des matchs. On a été opportunistes et on a marqué de gros buts lorsqu'on en avait besoin. On veut toujours gagner un match sur la route, on l'a fait, mais on va l'oublier assez vite», a résumé Philippe Boucher.

L'entraîneur-chef des Remparts venait de voir les siens inscrire sept buts contre une équipe qui n'en avait accordé que cinq dans la ronde précédente. Massimo Carozza, Anthony Duclair (2), Adam Erne, Matt Murphy, Raphaël Maheux et Kurt Etchegary ont touché la cible pour les Remparts, qui ont sorti le gardien Louis-Philip Guindon après leur quatrième but sur 17 lancers.

Encore le gros trio

Encore une fois, le gros trio a fait sentir sa présence avec quatre buts importants à chacune des périodes. «Il s'agit de trois vétérans qui ont les Remparts à coeur, qui semblent avoir du plaisir à jouer ensemble», a ajouté celui qui a apprécié voir les siens rentrer au vestiaire avec une égalité de 2-2 après une première période «qui est toujours la plus difficile contre une bonne équipe comme ça».

Duclair a créé l'égalité 2-2 et mis un point final dans une cage déserte. «On voulait aller en chercher une ici, on a répondu à l'appel. Personne n'a paniqué lorsqu'ils ont pris l'avance, on est resté calme sur le banc et ensuite, on a utilisé notre vitesse», a indiqué le numéro 10.

Les Remparts ont disputé une excellente deuxième, l'Océanic semblant s'éloigner de son plan de travail jusqu'à ce que l'écart ne soit que d'un but dans les cinq dernières minutes. Michaël Joly a réussi un tour du chapeau pour l'Océanic, Anthony DeLuca inscrivant l'autre aux dépens de Zachary Fucale, nommé gardien de la semaine dans la LCH. Mais on retiendra aussi sa mauvaise punition après un coup de sifflet en zone offensive qui tuait dans l'oeuf une possible remontée en troisième.

«Nous avons réussi quelques buts qui ont brisé leur rythme. Si on donne un effort de 60 minutes à chaque match, nos chances sont bonnes, mais ils n'ont pas fini au premier rang pour rien. La suite ne sera pas facile et on ne les prendra pas à la légère», a commenté Erne.

Les Remparts n'ont pas baissé les bras, même si Rimouski a marqué dès la 61e seconde. «Nous avons une équipe avec du caractère, ce n'est pas la première fois qu'on accorde le premier but, mais il restait encore 59 minutes à jouer, ça nous donnait du temps», a raconté Maheux, auteur du but vainqueur.

Une première petite étincelle vite éteinte

La première mise au jeu n'était même pas encore effectuée que déjà, mardi matin, une première petite étincelle vite éteinte a marqué l'ouverture de la finale entre les Remparts et l'Océanic. «On n'a pas besoin de motivation supplémentaire, et si on en avait besoin d'une, Nikolas Brouillard (photo) nous l'a fournie», a dit Serge Beausoleil après l'entraînement matinal des siens.

Une phrase lancée par le défenseur des Remparts, la veille, avait retenu l'attention de l'entraîneur-chef de l'Océanic. Le numéro 15 laissait entendre que les adversaires n'avaient pas «vu l'équipe qu'on a en ce moment», qu'ils avaient eu «trois séries faciles» à ce jour, tout en précisant que cela avait été aussi le cas pour les siens dans les deux dernières rondes.

«Il n'y a personne qui voulait affronter Gatineau, et pas plus Val-d'Or. Mais c'est correct, c'est un jeune, il a le droit de se tromper», a indiqué Beausoleil en abordant lui-même le sujet à sa sortie de la patinoire.

L'Océanic a vaincu Victoriaville en quatre matchs, Gatineau en cinq et balayé Val-d'Or pour accéder à la finale. Les Remparts, eux, ont éliminé Cap-Breton en sept matchs avant de s'offrir deux coups de balai contre Charlottetown et Moncton.

De l'autre côté, Philippe Boucher n'y voyait rien pour en faire un plat. Il estimait que ni l'un ni l'autre des finalistes n'avait affronté de telles équipes d'aussi fort calibre depuis un certain temps.

«Ramasser un journal et le mettre dans la chambre, on a tous vu ça; c'est un peu du stuff de junior. Je n'ai aucunement l'intention d'aller voir Nikolas Brouillard et de le réprimander sur ce qu'il a dit. La réalité, et je l'ai dit moi-même sur la glace [lundi], c'est qu'on n'a pas vu un club comme Rimouski depuis longtemps, et eux, n'en ont probablement pas vu un comme le nôtre depuis longtemps», a mentionné le Diable rouge en chef.

Live Blog Le duel Remparts/Océanic en direct

Notre vidéo:

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer