Pari amical entre deux Remparts

Carey Price et Steven Stamkos ont amorcé leur... (Photo La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Carey Price et Steven Stamkos ont amorcé leur demi-finale, vendredi à Montréal. Pendant ce temps, à Québec, Zachary Fucale et Adam Erne, qui appartiennent respectivement au Canadien et au Lightning, se préparent pour le début de la finale de la LHJMQ, mardi à Rimouski.

Photo La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si la Coupe du Président retient toute l'attention des deux joueurs des Remparts, Zachary Fucale et Adam Erne gardent un oeil intéressé sur les séries de la LNH, notamment sur celle entre Montréal et Tampa Bay. Qui l'emportera? On s'en doute, les espoirs du Canadien et du Lightning ne prédisent pas la même chose.

«Je pense que Tampa va l'emporter en six ou sept matchs, ça va être une bonne série, je ne serais pas surpris si chaque équipe l'emportait sur la patinoire adverse», prétend Erne, un choix de deuxième ronde de cette équipe en 2013.

«Ce serait le fun de voir le Canadien l'emporter», disait pour sa part Fucale, repêché par le Canadien quelques rangs plus tard. À savoir qui est le meilleur joueur, les noms de Steven Stamkos et Carey Price surgissent, bien sûr. 

Pour le reste, les deux joueurs s'inspirent de ce qu'ils voient à la télévision, sans chercher à entrer en contact avec les gars qu'ils connaissent. «Je serais trop gêné pour le faire», admet Fucale lorsqu'un collègue lui demande s'il oserait demander un conseil à Price.

«Tout ce que je veux, c'est de me concentrer sur notre série, mais c'est sûr qu'on suit le Canadien. Les matchs des séries de la LNH sont très intenses, il y a toujours quelque chose à retenir. C'est notre but, notre rêve, et ça donne un avant-goût de ce que peuvent être les séries. Et de notre côté, on s'attend aussi à une finale intense avec beaucoup de passion. Ça fait depuis 1976 que les Remparts n'ont pas gagné la Coupe du Président, c'est une année historique et spéciale», ajoutait le gardien à propos du duel contre Rimouski qui commence mardi.

Même son de cloche pour Erne, qui constate que l'ambiance est différente à ce moment-ci. En septembre, il sera prêt à batailler pour un poste avec le grand club, mais auparavant, une mission l'attend à Québec.

«Il s'agit de ma première et dernière chance de gagner dans le junior. C'est aussi la dernière année de cet édifice, on aimerait bien être la dernière équipe à y hisser une bannière, peut-être même deux. On veut laisser quelque chose en héritage», souligne le numéro 73, en refusant d'élaborer sur le pari amical entre lui et Fucale. «C'est illégal de parier...», disait-il à la blague.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer