Les séries du jeune Gagné

Éric Drouin et Simon Gagné lors de la... (Photo archives Le Soleil)

Agrandir

Éric Drouin et Simon Gagné lors de la série entre l'Océanic et les Remparts en 1998.

Photo archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La dernière fois que les Remparts et l'Océanic se sont affrontés en séries, la chanteuse Britney Spears faisait des débuts fracassants et Pierre Karl Péladeau n'était même pas encore président de Québecor, entreprise aujourd'hui propriétaire des Remparts!

La rivalité Québec-Rimouski a atteint son apogée sur la glace aux printemps 1998 et 1999. Le jeune Simon Gagné n'avait toujours pas disputé un match dans la LNH, lui qui est sur le point de tirer le rideau sur 15 ans et près de 1000 matchs dans la grande ligue.

1998

«On menait le sixième match 2-0», se rappelle Simon Gagné, à propos du premier duel éliminatoire, perdu il y a 17 ans. C'était la première saison des nouveaux Remparts, nés des cendres des Harfangs de Beauport.

L'Océanic avait gagné la rencontre en question 5-2, éliminant les représentants de la capitale et accédant à la grande finale contre Val-d'Or. «Pour moi, le Colisée de Rimouski a toujours été l'endroit le plus difficile à jouer dans la Ligue», admet Gagné, avec une pointe d'amertume.

Lecavalier en feu

Les Vincent Lecavalier, Derrick Walser et Brad Richards faisaient flèche de tout bois en attaque pour Rimouski. Même si l'Océanic s'est ensuite incliné face aux Foreurs de Jean-Pierre Dumont en finale, Lecavalier avait connu des séries du tonnerre avec 41 points en 18 matchs, ce qui demeure un record d'équipe.

À la fin juin de la même année, Lecavalier devenait le tout premier choix au repêchage de la LNH pour le Lightning de Tampa Bay, tandis que Gagné sortait 22e, à Philadelphie.

1999

«L'année suivante, c'était une revanche. C'est clair qu'on ne voulait pas perdre», atteste l'ancien Remparts, à l'évocation du deuxième tour éliminatoire de 1999. Une série gagnée 4-3 par Québec, après avoir effacé un recul de 3-1.

Dans le camp de l'Océanic, Lecavalier et Walser sont partis chez les pros. Richards et Juraj Kolnik mènent l'attaque, les Remparts ayant échangé le Tchèque en début de campagne pour faire de la place au Russe Maxim Balmochnykh, ensuite déserteur aux Fêtes.

Du peps au Colisée

Gagné vient de connaître la meilleure saison de sa carrière avec 50 buts et 120 points. Éric Chouinard a aussi marqué 50 buts en saison régulière pour Québec. Les Remparts sont sur une telle lancée que pour les séries, ils quittent le PEPS de l'Université Laval pour s'installer au Colisée de Québec. Ils y sont restés jusqu'à cette année.

«On perdait 3-1 et on revenait jouer le cinquième match au Colisée. On avait le moral bas. Mais on a gagné ce match-là [3-2, deux buts et une aide pour Gagné] et ensuite le sixième à Rimouski. Puis là, on a su dans le bus que les billets pour le match 7 s'étaient vendus en quelques heures!»

Pas moins de 15 320 partisans assistent à l'ultime gain de 4-0. «Au PEPS, ils ajoutaient des estrades et on se rendait à 3000 ou 4000, mais une foule de 15 000, on ne s'attendait pas à ça! Pour les matchs précédents, il y avait eu 10 000, mais 15 000, c'était vraiment impressionnant», raconte-t-il aujourd'hui.

Président d'honneur du tournoi de la Coupe Memorial, du 21 au 31 mai, au Colisée, le hockeyeur de 35 ans a sans doute joué son dernier match dans la LNH, le 6 décembre dernier. Seul le retour d'une équipe de la LNH à Québec ou une offre impossible à refuser empêcherait dorénavant la retraite du numéro 12.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer