Océanic/Remparts: la finale des destins croisés

Avant d'être le grand patron des Remparts de... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Avant d'être le grand patron des Remparts de Québec, Philippe Boucher était le dg de l'Océanic de Rimouski.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il a toujours été facile de tracer des liens entre l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec. Au deuxième étage, comme sur la patinoire, les destins de chacun se croisent. Et voilà que derrière le banc, deux ex-collègues partagent encore le même objectif : remporter la Coupe du Président... contre la formation qui les employait dans un passé encore récent. Pour Serge Beausoleil et Philippe Boucher, la finale de la LHJMQ est une occasion rêvée d'ajouter une let

Qu'ils se retrouvent dans les coins bleu ou rouge, les deux entraîneurs n'ont pas vraiment de secret l'un envers l'autre. Avant de succéder à Patrick Roy à la barre des Remparts, Boucher avait installé Beausoleil derrière le banc de l'Océanic au début de son mandat de deux ans à titre de directeur général de cette équipe.

«Il m'a donné ma première chance, je ne l'oublierai jamais. Je ne renierai jamais son importance dans l'évolution de ma carrière. Les gens que l'on côtoie dans la vie façonnent l'individu que l'on devient, j'ai eu la chance d'être toujours bien entouré, notamment par Maurice et Jacques Tanguay, Patrick Roy, Louis Painchaud, Philippe [Boucher], Donald Dufresne, Éric Dubois, Éric Boucher [président de l'Océanic] et d'autres.

«Le hockey ne se fait pas tout seul, ils en sont une preuve évidente. Je parle régulièrement à M. Tanguay [actionnaire et vice-président hockey de l'Océanic] et je n'ai cesse de l'écouter, mais ça va au-delà des mots, il y a toujours un message à retenir», confie Beausoleil.

Si Boucher a déjà oeuvré pour l'Océanic, Beausoleil en a fait autant pour les Remparts quand Jacques Tanguay - il était de l'aventure rimouskoise avec son père avant de faire renaître les Diables rouges - l'avait convaincu de reprendre du service dans le midget AAA lorsqu'il avait fait l'acquisition du Blizzard. Cette association l'a amené à agir comme conseiller à Roy jusqu'à ce qu'il soit embauché pour diriger l'Océanic en 2011-2012. Il en est à sa quatrième saison à Rimouski et à sa seconde finale.

Lien affectif

L'autre n'est pas étranger à cette poursuite de l'excellence. À son arrivée à la tête de l'Océanic en 2011, Boucher a jeté les bases de l'équipe que l'on connaît aujourd'hui avec des sélections éclairées au repêchage. Après son départ pour Québec, deux ans plus tard, Beausoleil a été promu dg et ajouté son grain de sel avec des gestes de son cru.

«Il y a un lien affectif avec Philippe, qui est une partie intégrante de ce qu'on a construit. Les gars sont rendus à maturité, mais il a été un élément-clé dans leur développement. Et regardez ce qu'il a fait à Québec. Selon moi, c'est un directeur général haut de gamme, il l'a prouvé à Rimouski et il a été très imaginatif avec les Remparts. J'estime qu'il a toujours été un pas devant tout le monde, il voit le talent, il a le nez fin pour cela», estime Beausoleil sur un ton élogieux.

À Rimouski, on doit à Boucher les choix de Samuel Morin, Frédérick Gauthier, Philippe Desrosiers, Anthony DeLuca et plusieurs autres joueurs importants. À Québec, il a orchestré les acquisitions de Zachary Fucale, Ryan Graves, Matt Murphy, Jérôme Verrier, Vladimir Tkachev et compagnie.

À l'origine, les deux clubs avaient ciblé la saison 2015 pour atteindre leur apogée. Le chemin pour s'y rendre a été différent, mais ils arrivent en même temps au terminus.

«Je l'ai déjà dit et je vais le répéter : j'ai passé toute ma vie dans le hockey, et s'il y a une chose dont je suis fier, c'est le travail que j'ai fait à Rimouski. On a redonné une direction à l'équipe, on voulait bâtir un club pour 2015 et je donne du crédit à Serge pour avoir ajouté des éléments-clés. Personnellement, j'ai le sentiment d'avoir accompli quelque chose de bien pendant mon séjour dans le Bas-Saint-Laurent», soutient le Diable rouge en chef.

Astres alignés

On pourrait croire que les astres étaient alignés pour qu'ils se retrouvent. Boucher et Beausoleil dirigent, cette saison, des joueurs ayant été des coéquipiers avec l'équipe canadienne junior voilà à peine quelques mois; le premier a joué avec les Gouverneurs de Sainte-Foy et le second les a dirigés à une époque différente; le fils de Boucher a fréquenté la même école où l'autre enseignait l'histoire quelques années plus tôt avant de plonger à temps plein dans le hockey.

«Je mentionne souvent aux joueurs qu'il n'y a pas d'amitié sur la glace, et c'est la même chose pour moi, même si des liens très proches nous unissent. Dans ma tête, je suis à 100 % dédié aux Remparts, mais il n'y a pas de raison pour me dissocier de mon passage là-bas», ajoute Boucher, qui serait l'un des premiers à se procurer un billet pour cette finale s'il n'était pas impliqué dans l'une ou l'autre de ces équipes.

Une routine bien établie

Les Remparts ont repris le boulot, hier matin, avec la ferme intention de ne pas déroger à leur routine des dernières semaines. L'entraîneur-chef Philippe Boucher a discuté avec ses joueurs, histoire d'expliquer l'horaire, mais il ne ressent pas le besoin d'y aller d'un discours émotif à l'aube de la finale, encore moins d'utiliser ses propres expériences passées.

«À TSN, on m'a demandé si j'allais montrer ma bague de la Coupe Stanley aux joueurs pour les motiver. Non, et je ne vois même pas la nécessité de parler dans la chambre de ma Coupe du Président [1992-1993 avec Laval] parce qu'on a des gars qui peuvent le faire, comme Fucale, Murphy, Lovell, Graves. Je veux les laisser vivre leur propre histoire. Il y a des gars en fin de carrière junior qui ont soif de gagner, qui savent à quoi s'attendre. Il y a plusieurs vétérans dans l'équipe, ils sont déjà passés par là, et c'est la même chose de l'autre bord. On connaît l'importance de ce qui s'en vient.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer