Wildcats 1 / Remparts 5: à un gain de la finale

Zachary Fucale a bloqué 24 des 25 tirs... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Zachary Fucale a bloqué 24 des 25 tirs des Wildcats, lundi soir.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Remparts ont pris une priorité insurmontable de quatre buts sur les Wildcats de Moncton pour l'emporter 5-1, devant 8156 amateurs, au Colisée Pepsi, lundi. En avant 3-0 dans la demi-finale de la Coupe du Président, les hommes de Philippe Boucher pourraient envoyer la troupe de Darren Rumble en vacances dès mardi.

Pour une deuxième ronde d'affilée, les Remparts seront en position de balayer une série lors du quatrième match, présenté ce soir, au Colisée Pepsi. Une situation dans laquelle ils se retrouvent au terme d'une huitième victoire consécutive, et malgré l'absence d'éléments importants tels que Marc-Olivier Roy (genou), Marcus Cuomo (genou) et Jérôme Verrier, blessé dans la première période de lundi. 

«De là l'importance d'avoir des joueurs qui se lèvent et qui jouent du gros hockey. On l'a vu aujourd'hui [lundi]. Turcotte, Garneau, Moody ont bien joué en relève. Nos joueurs de premier plan ont bien joué. En arrière, ç'a bien été. Et Zach [Fucale] a été très solide devant le but. C'est surtout ça qu'on veut voir, demain [mardi]. Pour le reste, on va prendre les matchs un à la fois et on verra demain [mardi]», a indiqué Philippe Boucher, qui se gardait bien de célébrer.

L'une des meilleures équipes de la LHJMQ à l'étranger en saison (,632, 2e) et en séries (,833, 3e) cette année, les Wildcats espéraient rebondir de leurs deux défaites à domicile, lundi. Les visiteurs n'ont toutefois jamais été en mesure de se mettre en marche. Les Remparts leur ont en effet coupé les jambes dès la première minute de jeu, alors que le défenseur Ryan Graves a complété une belle manoeuvre d'Anthony Duclair et de Massimo Carozza.

«Ç'a été une très belle performance. On est très satisfaits. On a joué un bon 60 minutes. Et notre premier but, à notre deuxième présence, ç'a donné du momentum en partant», a indiqué Duclair.

La troupe de Darren Rumble a ensuite écopé de trois désavantages numériques consécutifs, qu'elle a écoulés avec succès. Les Wildcats n'ont toutefois jamais repris leur rythme par la suite, du moins jusqu'à un double avantage numérique, qui a couru de la fin de la première période jusqu'au début de la deuxième.

Incapables de profiter de cette opportunité de niveler la marque, les visiteurs ont plutôt vu les Remparts doubler leur avance en deuxième (Adam Erne) et la quadrupler en troisième (Carozza, et Etchegary), avant de s'inscrire au tableau (Kyle Tibbo), en milieu de troisième. Zachery Moody a complété le pointage pour Québec, dans un filet désert.

Entre-temps, les unités de désavantage numérique des Remparts ont accompli du bon boulot, fermant la porte en quatre occasions. «Il faut donner crédit aux gars qui jouent sur le désavantage numérique. On sacrifie notre corps à chaque fois, on bloque des lancers. C'est vraiment beau à voir. Et quand on tue des pénalités comme ça, ça nous donne du momentum», a fait remarquer Duclair.

BOUCHER JONGLE AVEC SES TRIOS

Les Remparts se retrouvent donc en position d'éliminer les Wildcats, mardi. «On veut être affamés. C'est sûr que pour eux autres, ce sera do or die. Ils font face à l'élimination. En même temps, on veut gagner ce match-là. On ne veut pas retourner à Moncton», a poursuivi Duclair.

Philippe Boucher a quant à lui dû jongler avec ses trios pendant la rencontre, réunissant Duclair, Etchagery et Erne sur la même ligne, en raison de l'absence de Tkachev, malade, et de Verrier, qui s'est blessé sur une échappée, en première période. Ce dernier n'a pas été revu par la suite. 

«Erne et Duclair ont très bien fait ça ensemble. On a aussi mis Carozza, Gauthier et Timashov ensemble. Ça aussi, ç'a fait des flammèches. On ne voulait pas toucher à la ligne à Garneau, Turcotte et Moody, qui jouaient bien», a indiqué Boucher.

L'entraîneur-cher des Wildcats, Darren Rumble... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

L'entraîneur-cher des Wildcats, Darren Rumble

Le Soleil, Yan Doublet

Rumble: dans un trou profond, mais pas morts

«Nous sommes dans un trou profond. Mais nous ne sommes pas morts.» Darren Rumble est réaliste. Ses Wildcats ont maintenant toute une côte à remonter s'ils veulent battre les Remparts en demi-finale.

La solution passe par ses gros canons, dit l'entraîneur-chef. Conor Garland et Ivan Barbashev n'ont pas disputé un grand match, lundi, a-t-il admis. «Je n'ai pas aimé leur jeu. Ils doivent être nos meilleurs joueurs si on veut avoir une chance de gagner. Ils ont une vitesse supérieure», a-t-il lancé sans détour en parlant du duo qui a récolté 49 points au total depuis le début des séries.

Le défenseur Jacob Sweeney a aussi reconnu que l'attaque des Wildcats repose avant tout sur ces deux ailiers. «Quand ils ne comptent pas, c'est dur d'être dans le match. Quand ils ne performent pas à leur niveau, c'est dur pour nous, car ils font 50% de nos points», a expliqué le natif de Québec.

La rencontre de lundi aurait pu tourner à la faveur de Moncton en début de deuxième. Les Wildcats ont profité d'un avantage numérique de deux joueurs dès le départ, et cependant 1:38. Les Remparts menaient 1-0 à ce moment. «C'était décevant, a dit Rumble. Nous avons des jeux préparés et nous n'avons réussi à exécuter aucun d'eux. Cette séquence a tué notre momentum alors qu'elle aurait dû le générer.»

Aucun doute, les Wildcats sont encore affectés par la longue série qu'ils ont gagnée lors de la ronde précédente, une victoire épuisante en sept matchs contre les Mooseheads de Halifax.

«C'est sûr, dit Sweeney. Quarante-huit heures entre deux séries, c'est ridicule. Mais il fallait vivre avec. Il n'y a pas grand-chose qu'on pouvait faire.»

Sans aborder le sujet directement, Rumble a aussi mentionné le répit qui fait tant défaut à ses joueurs. «Si nous gagnons le match de demain [mardi soir], nous pourrons retourner à la maison et avoir quelques jours de repos...» Le cinquième match aurait lieu vendredi. 

Note: L'ancien attaquant des Remparts Mikhail Grigorenko, qui évolue maintenant avec les Sabres de Buffalo dans le LNH, faisait partie des 8156 personnes qui ont assisté à la rencontre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer