Meilleurs au meilleur moment

Le gardien Zachary Fucale et l'arrière Matt Murphy... (La Presse Canadienne, Greg Agnew)

Agrandir

Le gardien Zachary Fucale et l'arrière Matt Murphy sont deux des joueurs d'impact qui ont été ajoutés à l'alignement des Remparts en prévision de la longue route vers le tournoi de la Coupe Memorial. Ils font actuellement leur marque en séries éliminatoires.

La Presse Canadienne, Greg Agnew

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même s'ils ont engrangé 40 victoires et décroché une quatrième place au classement général, les Remparts ont connu une saison régulière inconstante, plus particulièrement sur les patinoires adverses. Connaissant l'une de leurs meilleures séquences de l'année, soit sept victoires dont quatre à l'étranger, les hommes de Philippe Boucher semblent avoir atteint leur pic au bon moment : en séries.

Voilà qui est de bon augure pour les Remparts, qui retrouvent lundi le Colisée Pepsi, où ils disputeront le troisième match de la demi-finale les opposant aux Wildcats de Moncton. En avance 2-0 dans la série, les Diables rouges entreront en confiance dans ce nouveau duel face aux hommes de Darren Rumble.

«Avant les séries, je disais que notre fiche sur la route ne m'inquiétait pas, parce que les séries, c'est complètement différent. Les gars étaient prêts. Et puis, on a été vraiment testés en première ronde. On n'était pas fiers de notre effort après le premier match [contre le Cap-Breton]. Mais quand tu es rendu au septième match et que tu tires de l'arrière 0-2, il faut que tu fasses preuve de caractère pour revenir de l'arrière. Depuis ce temps-là, on joue vraiment bien», a convenu Boucher.

Loin de crier victoire dans l'actuelle série de troisème ronde, l'entraîneur-chef se réjouit tout de même de voir la sauce finalement prendre au sein d'une équipe, qui a subi une importante transformation aux Fêtes.

«C'est ce que tu espères toujours. Mais ça prend plusieurs autres facteurs et une bonne profondeur, surtout quand il nous manque des joueurs importants. D'autres joueurs peuvent se lever. Si je regarde dans cette série-ci, sans dire qu'elle ne joue pas du bon hockey, la ligne d'Etchegary n'a pas vraiment contribué au pointage, mais elle joue des minutes très importantes», a-t-il fait remarquer.

À la place, c'est tantôt le personnel de soutien des Remparts, tantôt la défensive, qui se font remarquer avec leur contribution offensive.

«Hier [samedi], [Yanick] Turcotte a joué toute une game! [Guillaume] Gauthier, lui, est en feu. On a vu un gros jeu de [Aaron] Dutra et dernièrement, des buts qui sont venus de l'arrière, de Brouillard, Murphy, Graves. Ça vient d'un petit peu tout le monde», a convenu le pilote.

Enchanté par l'ambiance

Boucher aime l'ambiance qui règne au sein de son alignement, qui a fait l'objet des rumeurs les plus folles tout le long de la saison.

«C'est le fun de voir une équipe se resserrer au bon moment. Il y a toutes sortes de choses qui ont été dites sur nous. On parlait d'une équipe divisée, de cliques. C'était n'importe quoi. Ç'a toujours été un groupe uni. Et c'est le fun de voir que ça continue en séries», a indiqué l'entraîneur-chef, dont les amateurs ont, en vertu de ses récents succès, cessé de demander la tête.

Ayant passé toute sa carrière junior à Québec, le capitaine Kurt Etchegary confirme le statut unique du groupe d'individus formant actuellement les Remparts de Québec.

«On croit en nous. Nous sommes comme une famille, dans ce vestiaire. On est tous prêts à se sacrifier pour le gars assis à côté de nous. Chaque fois que quelqu'un a besoin qu'on l'aide à se relever, on le fait et on va de l'avant. C'est incroyable. C'est un sentiment spécial. En quatre ans ici, j'ai joué avec beaucoup de coéquipiers dont j'étais proche, mais je n'ai jamais ressenti rien de tel», a raconté le vétéran de 20 ans.

Donaghey quitte Québec pour Toronto... et Terre-Neuve

Blessé au genou, Cody Donaghey doit quitter Québec lundi en direction de Toronto, où il sera examiné par l'équipe médicale des Maple Leafs.

Le défenseur de 18 ans rentrera ensuite à la maison, à Terre-Neuve, où il continuera sa rééducation. Il reviendra dans l'entourage des Remparts juste à temps pour le tournoi de la Coupe Memorial, même s'il ne sera pas en mesure de jouer.

«C'est dur d'être dans l'entourage de l'équipe quand on ne peut pas jouer. Heureusement, les gars jouent du bon hockey, en ce moment. De mon côté, je vais me rendre à Toronto demain [lundi], afin de rencontrer le chirurgien qui a opéré mon genou. Il me fera passer des tests», a indiqué Donaghey.

Une fois à Terre-Neuve, il s'entraînera avec les professionnels originaires de la région, dont Ryan Clowe, Teddy Purcell, Zach O'Brien et Marcus Power.

«Je devrais pouvoir patiner trois ou quatre fois par semaine, cet été. Disons qu'on ne peut demander mieux comme ligue estivale!» s'est exclamé celui qui, à l'automne, poursuivra sa carrière junior avec les Mooseheads de Halifax, ce qui viendra compléter la méga-transaction pour Matt Murphy et Zachary Fucale.

Moncton vise 60 bonnes minutes

Bien que les Wildcats ont fait un meilleur boulot à compliquer le travail de Zachary Fucale, samedi, l'entraîneur-chef Darren Rumble estime que ses hommes devront faire encore mieux pour l'emporter lundi. «Il va falloir jouer comme lors du deuxième match, mais pendant 60 minutes. Et mettre encore plus de trafic devant le filet de Fucale, qui semble jouer avec confiance», a noté le pilote, qui avait déjà commencé à célébrer le but égalisateur des siens, lorsque le gardien a effectué un arrêt miraculeux sur un tir de Dominic Talbot-Tassi, dans les dernières secondes du deuxième match. Rumble espère également que son jeu de puissance créera davantage de chances de marquer, lui qui a touché la cible une fois en cinq occasions, samedi. «Je n'ai pas aimé notre avantage numérique. Je trouve que nous étions trop désinvoltes. On n'a pas eu de très bonnes chances et on n'a pas réussi à créer de momentum. Ça doit s'améliorer.»

Rapides et physiques en séries

Les Remparts ont adopté le slogan Fast and physical «Rapides et physiques», en séries. Pour la première fois, samedi, ils sont passés de la parole aux actes, appliquant quelques bonnes mises en échec aux Wildcats en première, ce qui a mis le feu aux poudres. «Il s'est échangé des coups bas... Personnellement, j'ai adoré! Lorsque "Turk" [Yanick Turcotte] et moi sommes sortis ensemble pour notre première présence, on s'est mis à frapper tous les deux. Ils n'ont pas aimé ça!» a lancé Brian Lovell, qui a été inséré dans l'alignement en remplacement de Ross MacDougall, malade. «Il y a eu une séquence de 10 minutes en première, où on a embarqué notre quatrième ligne et ils ont embarqué la leur... On dirait que ç'a eu un effet d'entraînement sur les deux équipes. C'est ce que tu veux voir en séries», a estimé Philippe Boucher. De son côté, l'attaquant Marc-Olivier Roy (blessé à un genou lors du premier match), qui avait cessé de se déplacer avec des béquilles samedi, sera évalué par le médecin de l'équipe, lundi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer