Québec 4 / Moncton 1: Duclair et Tkachev explosent

Anthony Duclair... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Anthony Duclair

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Moncton) Des doublés de Vladimir Tkachev et d'Anthony Duclair ont mené les Remparts à une victoire de 4-1 sur les Wildcats, devant une mince foule de 3374 amateurs, au Colisée de Moncton, jeudi.

Avec ce gain, les hommes de Philippe Boucher prennent les devants 1-0 dans la série demi-finale de la Coupe du Président. Vaincus deux fois en autant de matchs cette saison face aux Wildcats, des Remparts énergiques ont finalement solutionné la troupe de Darren Rumble.

«On a bien joué. Il fallait juste ne pas se frustrer et c'est ce qu'on a fait. Dubeau a été excellent. On l'a laissé voir beaucoup de rondelles», a noté Boucher, dont la troupe a bombardé Alex Dubeau de 44 tirs. «Je pense qu'on a été plus présents plus que la game avançait et ç'a payé.»

Connaissant un début de match tempête, les Diables rouges ont fait flèche de tout bois. Dubois a résisté aux attaques répétées des gros canons des Remparts, qui ont obtenu 18 tirs en première période seulement. À l'autre bout, Zachary Fucale a également eu à se signaler avec 26 arrêts au total.

«On savait que Moncton venait de sortir d'une série émotive. Je pense qu'on a joué une très belle première période. On a lancé au filet. On a été quand même physiques et on est très satisfaits de notre victoire», a indiqué Duclair, auteur de deux buts - dont le filet gagnant - une passe et de cinq lancers dangereux.

Les wildcats ontmarqué les premiers

Même si les Remparts ont dominé l'engagement initial, ce sont les Wildcats qui ont été les premiers à rompre l'impasse, alors que Kyle Tibbo redirigeait une passe de Garrett Johnston derrière Fucale, en toute fin de période.

Ivan Barbashev se trouvait au banc des pénalités en milieu de deuxième, lorsque son compatriote russe Vladimir Tkachev est revenu hanter son ancienne équipe, complétant une passe parfaite de Marc-Olivier Roy pour niveler la marque sur le 29e lancer des Remparts.

La troupe québécoise a raffermi son avance en troisième, alors que Tkachev profitait d'un avantage numérique pour marquer son deuxième but, sur une autre superbe passe de Roy. Duclair a complété le pointage.

«Tkachev et Duclair, ce sont deux joueurs importants, deux joueurs-clé, et quand ils jouent comme ce soir, on est encore meilleurs. Tony, quand il lance la rondelle, il est extrêmement dangereux et Tkachev quand il patine, c'est un très bon joueur de hockey», a estimé Boucher.

Les retrouvailles entre Tkachev et ses anciens fans des Wildcats n'ont pas été particulièrement émotives pour l'attaquant russe. «Je n'étais pas particulièrement attaché à eux, alors je me suis contenté de jouer mon match. [...] Je dois bien jouer contre toutes les équipes. Ce sont les séries, après tout. Tous les matchs sont importants.»

Les Remparts ont fait un bon boulot pour blanchir les menaçants attaquants Conor Garland et Ivan Barbashev. «Ça faisait partie de notre plan de match. Ce sont deux joueurs exceptionnels. Ils ont fini dans les premiers marqueurs de la Ligue, ce n'est pas pour rien. En même temps, nos défenseurs ont fait une très bonne job. Et nos attaquants aussi», a estimé Duclair.

Taylor Burke joue les espions

Échangé en compagnie de choix de septième et huitième rondes contre Vladimir Tkachev aux Fêtes, Taylor Burke (photo) a trouvé un second souffle, depuis son arrivée chez les Wildcats. Ayant traîné à Québec sa déception de ne pas avoir signé de contrat lors du dernier camp des Kings de Los Angeles, il a mis plusieurs mois avant de se remettre de ses émotions. Le changement d'air vers les Maritimes aura donc été bénéfique pour l'ancien capitaine des Olympiques, qui forme un troisième trio efficace, avec les ailiers Will Smith et Noah Zilbert.

«Honnêtement, je ne sais pas ce qui n'a pas fonctionné à Québec. Je pense que beaucoup de choses ont contribué à mes contre-performances. Je ressentais beaucoup de pression et j'avais de la misère à composer avec ça. Évidemment, le fait de ne pas avoir reçu d'offre de contrat au camp des Kings m'a beaucoup affecté. Lorsque je suis revenu dans le junior, à Québec, c'était aussi un grand changement pour moi. J'avais passé les quatre premières années avec une seule équipe», a rappelé l'attaquant de 20 ans, qui dit avoir néanmoins apprécié son passage avec les Remparts.

À Moncton, il est redevenu le joueur solide défensivement et acharné qui a fait sa réputation à Gatineau. Par moments, il a aussi contribué à l'attaque des siens, sa production étant passée de 13 points en 21 matchs, à Québec, à 28 points en 35 matchs, à Moncton. «Les choses vont bien pour moi depuis que je suis ici. J'ai recommencé à jouer mon style de jeu et à bien remplir les missions qu'on m'a confiées.»

Parmi ces dernières, Burke a contribué à la préparation de son équipe en vue de sa série contre les Remparts, en exposant les grandes lignes des systèmes de jeu de son ancienne formation à ses entraîneurs. «Je leur en ai dit autant que j'en savais! [...] Je connais très bien cette équipe, son système, alors ce sera plaisant de jouer contre eux», a fait savoir l'espion d'un jour.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer