Remparts contre Wildcats: Vladimir Tkachev contre son ancienne équipe

Vladimir Tkachev et les Remparts ont pris la... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Vladimir Tkachev et les Remparts ont pris la direction de Moncton, mercredi, en vue du premier match de la série demi-finale qui les opposera aux Wildcats jeudi.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À la recherche d'un joueur européen pour combler l'absence de Vladislav Kamenev, les Remparts avaient déniché, en décembre, un petit attaquant russe capable d'être tantôt flamboyant, tantôt effacé. Ironie du sort, Vladimir Tkachev affrontera son ancienne équipe de Moncton, en demi-finale.

Au début du mois de décembre, les Remparts ont acquis Tkachev en retour de Taylor Burke et des choix de 7e et 8e rondes. Cette transaction devait être complétée avec une autre, quelques semaines plus tard, mais la blessure au défenseur Cody Donaghey a changé les plans.

«Je me fiche de jouer contre mon ancienne équipe. Ce qui compte, c'est de bien jouer, peu importe l'adversaire», disait Tkachev, hier matin, par l'entremise de son coéquipier Dmytro Timashov, traducteur d'un jour.

Tkachev a bouclé la saison avec une récolte d'un point par match (33) avec les Remparts. Incommodé par un malaise à l'épaule à son arrivée, il a ensuite montré de belles choses, notamment lors d'une production de 15 points en 10 matchs, en février.

Son objectif dans l'actuelle série 4 de 7 ne sera pas de prouver quelque chose aux Wildcats, mais plutôt d'aider les Remparts à atteindre la finale de la LHJMQ. «On ne peut rien faire lorsqu'on est échangé, à part jouer du mieux que l'on peut pour notre équipe et c'est ce que j'essaie de faire avec les Remparts. Nous avons quatre bons trios et on se doit de jouer en équipe. Lorsqu'on le fait, on peut battre n'importe qui», soutenait l'ailier natif d'Omsk.

Si quelqu'un connaît bien les Wildcats, c'est bien lui. Existe-t-il une façon de freiner Conor Garland et Ivan Barbashev?

«Ils sont humains, tout le monde est arrêtable... Il faut jouer physiquement contre eux, et défensivement, un joueur comme Ryan Graves sera appelé à les contenir. Ils ont un bon jeu de puissance, il faudra se tenir loin du banc des punitions. Je pense qu'on peut les battre, nous avons aussi de très bons joueurs offensifs.»

Garland a surpris la LHJMQ en amassant 129 points, dont 94 passes. Il vient au second rang des marqueurs des séries avec 24 points, tout juste devant Barbashev. Mardi, l'Américain a participé aux cinq premiers buts des siens dans la victoire de 6-3 dans le septième match contre Halifax.

«Un gars de défi»

Tkachev n'a pas le même style que Burke, cédé pour l'obtenir. Le premier est reconnu comme un joueur offensif, l'autre étant plus responsable défensivement. À qui la transaction aura-t-elle profité le plus?

«Il faut parfois faire certains mouvements dans une année de Coupe Memorial. Même s'il n'était plus assuré d'y participer lorsqu'on l'a échangé, Burke s'est quand même retrouvé dans une bonne situation. Nous étions à la recherche d'un joueur européen, ç'a quand même bien fonctionné d'amener Tkachev ici», estimait Philippe Boucher.

L'entraîneur-chef souhaite que le numéro 21 soit un facteur important jusqu'à la fin de l'aventure. Si le passé est garant de l'avenir, ça pourrait être le cas.

«Il est un gars de défi, de gros matchs et sous les projecteurs, il a toujours été bon et jouait de bons matchs quand TVA Sports et Sportsnet étaient ici... Il voudra sûrement disputer du gros hockey contre son ancienne équipe.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer