En avant 2-0 dans leur série, les Remparts ne crient pas victoire

L'attaque à cinq des Remparts a été moins... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'attaque à cinq des Remparts a été moins efficace que celle des Islanders depuis le début des séries, mais Kurt Etchegary est confiant que le jeu de puissance retouve de son lustre.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Charlottetown) Les Remparts ont rallié Charlottetown, lundi, forts d'une avance de 2-0 dans la série quart de finale les opposant aux Islanders. En position confortable, les hommes de Philippe Boucher se défendent toutefois bien de crier victoire. L'entraîneur-chef, lui, compte sur ses vétérans les plus expérimentés pour garder le reste des troupes concentrées, à quelques heures du troisième match, mardi.

Le personnel d'entraîneurs des Remparts a fait ses devoirs, à l'approche de cette première rencontre, sur la glace du EastLink Centre. Une partie du boulot doit toutefois venir de l'intérieur même du vestiaire, estime Philippe Boucher. Ce dernier compte sur ses leaders, tels que Zachary Fucale, Ryan Graves ou Matt Murphy, qui ont tous de longues feuilles de route en séries, pour rappeler à leurs coéquipiers l'importance du match de mardi.

«Nous, on a une bonne idée de la façon dont on veut préparer notre équipe, on a eu le temps d'y penser. On l'a préparé en s'en venant. On sait quelles sont les choses à ajuster. Mais c'est le fun aussi quand, dans la chambre, des gars d'expérience peuvent le dire, que ce n'est jamais gagné», a convenu Boucher.

Ce dernier aimerait voir une meilleure exécution de la part de son équipe mardi, plus particulièrement en avantage numérique, où elle a fait chou blanc six fois en sept occasions, dont trois fois en prolongation, dimanche. Malgré plusieurs joueurs redoutables sur leurs deux unités d'avantage numérique, les Remparts (18,2 %, 9e LHJMQ) sont moins efficaces que les Islanders (19,2 %, 8e LHJMQ) dans cette facette du jeu, depuis le début des séries.

«On a eu nos chances, mais évidemment, il faut savoir profiter de nos avantages numériques. Ça aide à créer du momentum, même quand on ne marque pas, juste parce qu'on passe proche de le faire. Ça génère de l'énergie, de la vie sur le banc. Tout le monde gagne en confiance. Si on continue de travailler comme ça, ça va éventuellement rentrer», a estimé le capitaine Kurt Etchegary, lundi.

Le vrai visage de l'ennemi

De son côté, le quart-arrière de la première unité, Nikolas Brouillard, croit que le facteur «fatigue» a joué un rôle dans les récents déboires des Remparts sur l'attaque massive.

«Je pense que dimanche, on a eu de bonnes chances, mais en prolongation, il y a eu beaucoup de fatigue qui a embarqué. C'était la fatigue du septième match de la première ronde, plus celle d'un match rendu à trois minutes de la fin de la quatrième période... On avait de la misère à faire les petits jeux. On a quand même scoré un but en avantage numérique au début du match, mais on va devoir retravailler là-dessus», a jugé le défenseur.

D'autant plus que les Islanders ont montré un visage complètement différent dans le deuxième match de la série, eux qui avaient été déclassés dans le premier. Qui plus est, leur gardien Daryl MacCallum a retrouvé son aplomb.

«C'est leur vrai visage. En saison, ils avaient été très systématiques, solides, ils frappaient, dans le match qu'ils avaient joué au Colisée. C'est ce qu'on a vu dans la majorité du match, dimanche. [...] Et ils sont très bons dans leur aréna», a analysé Boucher.

Ses ouailles devront par conséquent se tenir prêtes à bien amorcer le match de mardi, qui s'annonce encore plus difficile. «Si on sort avec la même mentalité que nous avions lors du deuxième match, nous devrions avoir du succès sur la route. C'est ce que nous avons fait au Cap-Breton et ç'a marché», a rappelé Etchegary.

Le défenseur des Remparts, Nikolas Brouillard... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 2.0

Agrandir

Le défenseur des Remparts, Nikolas Brouillard

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Garder Ross Johnston à l'oeil

S'ils ne l'ont pas affronté souvent cette saison, les Remparts connaissent désormais mieux l'imposant attaquant des Islanders, Ross Johnston. À 6'5" et 225 lb, le colosse a fait sentir sa présence physique dans le deuxième match de la série quart de finale, au Colisée, dimanche, en plus d'inscrire deux buts.

«C'est un gros bonhomme. Il a scoré deux buts, mais c'était des rebonds qu'il a redirigés. Il va falloir être plus vigilants, peut-être essayer de le sortir de l'enclave, d'avoir toujours un gars sur lui. Je pense qu'il y a des gars encore plus dangereux que lui dans cette équipe-là, quand il s'agit de monter en attaque. Mais quand il est en zone offensive et qu'il est devant le but, il est extrêmement dangereux. Et il l'a prouvé dimanche», a constaté le défenseur des Remparts Nikolas Brouillard.

Maintenant que la série se poursuit à Charlottetown, il sera encore plus difficile pour les Diables rouges, qui ne détiennent plus l'avantage du dernier changement, de contenir l'espoir des Islanders de... New York. Ce dernier cumule trois buts et cinq passes en huit matchs des séries.

«C'est plus difficile de jumeler certains joueurs contre lui sur la route. On l'a fait d'une certaine façon à la maison, particulièrement à l'arrière. Parce qu'à l'avant, nos quatre lignes peuvent jouer contre à peu près n'importe qui. Mais c'est sûr que physiquement, Johnston a été très bon dimanche. Il a de bonnes mains. C'est l'un de leurs joueurs-clé. Il a joué comme un bon vétéran et il va falloir être un petit peu plus dur sur lui», a convenu l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Les autres menaces offensives des Islanders, les Daniel Sprong et Filip Chlapik, ont pour leur part été plutôt silencieux, jusqu'à maintenant. Les Remparts se méfient toutefois de l'eau qui dort.

«Ce sont des gars qui, tôt ou tard, vont nous faire payer le prix. Il va falloir jouer contre cette ligne-là, comme on l'a fait dans les deux premiers matchs», a estimé Boucher. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer