Gordie Dwyer blâme l'indiscipline

Daryl MacCallum, le gardien des Islanders, a été... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Daryl MacCallum, le gardien des Islanders, a été nettement plus solide que dans le premier match. Il a fait face à un barrage de 52 tirs dimanche.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même s'il était fier de l'effort des siens, Gordie Dwyer ne s'est pas gêné pour pointer l'indiscipline et le manque de concentration comme facteurs déterminants dans la défaite en prolongation, dimanche au Colisée Pepsi.

Les Islanders ont écopé d'une pénalité pour avoir retardé le match avec une seconde à faire en troisième période, puis de deux autres en prolongation, une pour avoir eu trop de joueurs sur la glace et une... pour avoir retardé le match. L'équipe de Charlottetown s'en est tirée chaque fois, mais n'a jamais vraiment pu prendre son élan en quatrième période.

«C'est facile à comprendre : quand tu donnes trois opportunités en avantage numérique en prolongation à une équipe talentueuse comme ça, c'est certain que ça coupe les jambes, ça coupe le momentum», a analysé Dwyer tout juste après le but crève-coeur.

«Peut-être un manque de concentration, un manque de focus», a de son côté lancé l'ailier Alexandre Goulet en guise d'explication. «Il y a beaucoup de joueurs qui ont été surutilisés.»

Aspects positifs

Malgré tout, Dwyer s'est concentré sur les aspects positifs dans son point de presse d'après-match. Au lendemain de la défaite de 7-2 dans le premier duel, l'ancien joueur de la LNH avait cru bon travailler sur le jeu de transition et l'échec-avant de sa troupe. De ce côté, il peut dire mission accomplie. «Je suis fier de la manière dont on a répondu» après un premier match difficile, a affirmé Dwyer. «La façon dont on a joué aujourd'hui nous donne confiance en vue du retour à la maison. On a patiné, on a été physique. On a su créer des chances autour du filet adverse. Pour nous, ce sont les clés du succès.»

Daryl MacCallum, le gardien des Islanders, a été nettement plus solide que dans le premier match, alors qu'il avait flanché sept fois sur seulement 26 lancers. Dimanche, le portier a fait face à un barrage de 52 tirs. «Daryl a été excellent aujourd'hui. Il nous a permis de rester dans ce match-là», a dit Dwyer.

Quelques fleurs

L'entraîneur-chef a aussi eu de bons mots pour son défenseur David Henley, qui n'a pas hésité à se projeter devant un lancer de la pointe en prolongation. Il a reçu la rondelle en plein visage, mais ne semblait pas trop mal en point en sortant de la patinoire, malgré le sang sur la glace. «C'est tout un joueur de caractère. En tant qu'équipe, on est fier de lui», a dit le pilote, qui ignorait l'état de santé de son joueur, quelques minutes après la fin de la rencontre.

La série quatre de sept se transporte maintenant à l'Île-du-Prince-Édouard pour les trois prochains matchs. Les Islanders ont conservé un dossier de 18-12-4 à domicile en saison régulière. Les Remparts n'ont gagné que 13 de leurs 34 sorties sur les patinoires adverses.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer