Philippe Boucher ne veut pas vendre la peau de l'ours

À sa première présence en séries, le Torontois... (La Presse Canadienne, Vaughan Merchant)

Agrandir

À sa première présence en séries, le Torontois Aaron Dutra (9) a bien fait dans la victoire des Remparts vendredi.

La Presse Canadienne, Vaughan Merchant

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ne dites surtout pas à Philippe Boucher, comme l'ont titré les deux quotidiens de la capitale samedi, que son club se trouve maintenant en position de commande dans la série qui l'oppose aux Screaming Eagles. Loin de pavoiser, l'entraîneur-chef des Remparts croit que ses hommes devront continuer de jouer leur meilleur hockey, s'ils veulent mettre un terme à leur série de première ronde en six matchs, au Colisée Pepsi, lundi.

Retrouvant leur domicile et l'avantage de la glace, les Remparts espèrent se nourrir de l'appui de leurs partisans, afin de mettre un terme à leur duel face aux hommes de Marc-André Dumont.

«J'aime revenir à la maison avec une avance, mais je n'aime pas qu'on dise qu'on est dans le siège du conducteur. Il va falloir gagner pour être dans le siège du conducteur. Mais j'aime l'attitude que nos joueurs ont affichée au Cap-Breton. On a évolué dans un environnement pas facile et ils ont bien réagi. Là, nous sommes de retour à la maison, où nous aimons jouer. J'espère qu'on va amener l'énergie des derniers matchs au Colisée», a souhaité Boucher.

Brouillard s'impose

Sur la glace, les Diables rouges ont montré des signes d'amélioration évidents, lors des derniers matchs, appliquant un échec-avant plus acharné et profitant finalement de leurs chances en avantage numérique.

Cela s'explique en partie par le jeu inspiré du quart-arrière Nikolas Brouillard, qui a fait fonctionner les unités de supériorité numérique des Remparts à fond de train (31,3 %), en Nouvelle-Écosse. Il a d'ailleurs participé aux cinq réussites des siens, avec un but et quatre passes, en 16 opportunités. Auparavant, les Remparts avaient été blanchis en 16 occasions.

«On a fait des ajustements au début de la série et on a commencé à les appliquer un petit peu mieux dans les derniers matchs. L'avantage numérique s'est ajusté contre un très bon désavantage numérique. On a eu beaucoup plus d'opportunités. Mais la différence, c'est que Nikolas Brouillard, qui est notre général à l'arrière, a connu deux très bons matchs. Ç'a aidé», a convenu Boucher, qui a donné congé à tout son monde samedi, incluant le personnel de soutien de l'équipe.

L'entraîneur-chef a également apprécié la performance de son gardien partant, Zachary Fucale, qui semble tranquillement retrouver son aplomb.

«J'ai aimé son jeu dans les derniers matchs. Il nous a donné une chance de gagner. C'est ça qu'on veut voir. Mais j'ai aussi aimé le jeu de Callum [Booth] dans le deuxième match. Pour nous, [le choix du gardien de but], c'était une décision comme toutes les autres, aux autres positions. Je pense que ç'a fait plus de bruit à l'extérieur de l'équipe qu'à l'intérieur», a-t-il laissé entendre.

Parmi ces choix, Boucher a décidé d'insérer le défenseur Aaron Dutra, qui formait une paire avec Ross MacDougall, dans l'alignement, vendredi. Il s'agissait de la première présence du Torontois, qui affichait un impressionnant différentiel de + 22 en seulement 38 parties cette saison, dans la série. Une décision qui a tourné à l'avantage des Remparts.

«On avait un gars d'expérience en Lovell et un jeune qui joue du bon hockey comme Fiori, à qui on voulait donner la chance de jouer. [...] Et puis, il y avait aussi MacDougall qu'on voulait faire jouer. Mais Dutra a connu une bonne game. J'ai vraiment aimé la game de tout le monde», a continué l'entraîneur.

Le cas de l'attaquant Marcus Cuomo (genou) continue d'être évalué au jour le jour. Les Remparts reprennent l'entraînement dimanche midi, au Pavillon de la jeunesse.

Bélanger ou Sullivan?

La question demeure entière du côté de l'entraîneur-chef des Screaming Eagles, Marc-André Dumont, qui a surpris en envoyant Miguel Sullivan dans la mêlée, lors du cinquième match de la série, vendredi. Ce dernier a commis une bévue autour de son filet, qui a mené au but gagnant de Dmytro Timashov et s'est avérée le point tournant de la rencontre. Le pilote du Cap-Breton défendait toujours son choix, samedi.

«Je n'ai pas encore pris de décision pour le prochain match. Sullivan a eu une bonne saison. Il nous a aidé à traverser toutes les tempêtes. [...] Il nous a toujours donné une chance de gagner. Je sentais que c'était peut-être le bon moment de l'amener dans la série. J'étais certain que je devrais l'utiliser à un moment donné», a-t-il laissé entendre.

Dumont espère voir de meilleures performances de ses vedettes, dont la sensation russe Evgeny Svechnikov et l'attaquant de 20 ans Kyle Farrell, lundi. Maxime Lazarev (haut du corps) pourrait effectuer un retour dans l'alignement. De son côté, le défenseur charlesbourgeois Olivier Leblanc, blessé à une cheville, se déplace désormais sans béquilles.

«Il faut que nos meilleurs soient meilleurs que ce qu'ils ont montré jusqu'à maintenant. Ils sont capables de mieux performer. C'est la raison pour laquelle on tire de l'arrière», a affirmé Dumont, dont la troupe ralliera Québec ce soir et s'entraînera au Colisée en matinée, lundi.

Le record de Luongo à la portée de Fucale

Avec un gain face aux Screaming Eagles lundi, le gardien de but des Remparts Zachary Fucale pourrait égaler le record pour le plus grand nombre de victoires par un gardien en séries éliminatoires dans la LHJMQ, présentement détenu par Roberto Luongo.

L'actuel portier des Panthers de la Floride avait établi son record de 38 victoires au terme de quatre saisons passées avec les Foreurs de Val-d'Or et le Titan d'Acadie-Bathurst, entre 1995 et 1999.

Avec sa 37e victoire vendredi, Fucale, qui a évolué avec les Mooseheads d'Halifax et les Remparts de 2011 à aujourd'hui, s'est rapproché à un gain du Montréalais, qu'il pourrait rejoindre dès lundi.

«Je ne me préoccupe pas beaucoup des statistiques, mais ce n'est pas étonnant. Il a connu une longue carrière junior et il a gagné beaucoup de matchs. Ça serait le fun d'aller chercher la game pour lui, lundi, a fait savoir l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Fucale détient déjà un record de ligue, en tant que gardien ayant atteint le plateau de 100 victoires le plus rapidement - à son 145e match -, réalisé lors d'un gain de 5-2 des Mooseheads sur les Sea Dogs, en janvier 2014. Ce faisant, il améliorait de cinq matchs la marque de Jacques Cloutier, datant de 1979.

Seulement neuf autres gardiens ont atteint le plateau de 100 victoires dans l'histoire de la LHJMQ, soit trois de ses homologues toujours actifs, Alex Dubeau (138), Philippe Cadorette (107) et François Brassard (100), ainsi que son entraîneur Maxime Ouellet (101). À ce jour, Fucale compte 134 victoires en carrière.

Avec ses 34 victoires en séries, le portier du Drakkar de Baie-Comeau, Philippe Cadorette, menace lui aussi le record de Luongo, qui ne devrait plus tenir bien longtemps.

Partager

À lire aussi

  • Cap-Breton 4/ Québec 3: vers un 7<sup>e</sup> match

    Remparts

    Cap-Breton 4/ Québec 3: vers un 7e match

    Il y aura un septième match mardi soir, au Colisée de Québec. Les Remparts ont perdu 4-3 en prolongation face aux Screaming Eagles du Cap-Breton,... »

  • Les Remparts éliminent les Screaming Eagles

    Remparts

    Les Remparts éliminent les Screaming Eagles

    Les Remparts ont signé une solide victoire de 6-3, mardi soir, pour éliminer les Screaming Eagles du Cap-Breton en sept matchs. Ils s'attaqueront... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer