Québec 5/ Cap-Breton 6: réveil beaucoup trop tardif

Callum Booth a été retiré après avoir accordé... (La Presse Canadienne, Vaughan Merchant)

Agrandir

Callum Booth a été retiré après avoir accordé 4 buts sur 10 lancers.

La Presse Canadienne, Vaughan Merchant

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sydney) Comme ils l'ont fait trop souvent cette saison, les Remparts ont tardé à se présenter, dans le troisième match de leur série contre les Screaming Eagles mardi, et n'ont pas été en mesure de compléter une spectaculaire remontée en troisième, s'inclinant par la marque de 6-5, devant 2944 amateurs, au Centre 200, à Sydney.

Avec cette défaite, les Screaming Eagles du Cap-Breton prennent une avance de 2-1 dans la série huitième de finale et compliquent considérablement la vie aux Remparts, qui ne bénéficieront pas de l'avantage de la glace lors des deux prochaines rencontres demain et vendredi.

«C'est sûr que lorsque tu perds un match comme ça, ça ne met pas les chances de ton bord. Dans les séries, ça se passe vite et il faut que tu sois prêt à jouer. Je pense que ce soir [mardi], on ne peut vraiment pas être satisfaits de ce qu'on a apporté sur la table. Tout ce qu'on peut faire c'est, peu importe le score de la série, des ajustements. Il faut vraiment tout faire pour remporter le prochain match», a estimé le gardien de but Zachary Fucale, venu en relève à Callum Booth à 3:35 de la deuxième période.

Booth sur le banc

Le jeune portier des Remparts avait accordé 4 buts sur 10 lancers - des filets de Bishop, Léveillé, Hinds et Dubois -, lorsque l'entraîneur-chef Philippe Boucher a sorti le crochet. Il n'est toutefois pas le seul à blâmer pour le mauvais départ de l'équipe, qui a connu deux premières périodes plus qu'ordinaires avant qu'un but de Jérôme Verrier, qui réduisait la marque 4-1 en troisième, sonne le réveil des troupes.

«Les deux buts en première, c'est deux erreurs. On aurait pu bloquer le lancer sur un et l'autre, on ne l'a pas sorti. On était quand même égaux dans les lancers. On s'attendait à ce qu'ils sortent fort. Mais on ne s'attendait pas à ce que soit 2-0. La deuxième période, j'ai bien de la misère à me l'expliquer...» a laissé entendre Boucher, visiblement dérouté.

Mauvaise deuxième

Il faut dire que l'engagement médian a vraiment mal commencé pour les Remparts. Ces derniers bénéficiaient d'un avantage numérique, lorsqu'Adam Erne s'est fait sortir du jeu par une percutante mise en échec du capitaine des Eagles, Clark Bishop, alors qu'il allait récupérer la rondelle à sa ligne bleue. Marcus Hinds s'est amené à toute allure, s'est emparé de la rondelle libre, et s'est présenté seul devant Booth, qu'il a facilement déjoué, en désavantage numérique. À peine une minute plus tard, le jeune Pierre-Luc Dubois a profité d'un avantage numérique des Eagles pour battre à nouveau Booth, qui a été chassé de la rencontre au profit de Zachary Fucale. Philippe Boucher a d'ores et déjà annoncé que c'est ce dernier qui amorcera le quatrième match de la série, demain.

À leur 17e occasion, les Remparts ont finalement rompu le silence en avantage numérique pour inscrire leur premier but de la série, lorsque Jérôme Verrier a trompé Alexandre Bélanger d'un tir puissant, réduisant la marque à 4-1, en début de troisième. La réplique des Eagles fut immédiate, avec le deuxième du match de Léveillé.

C'était donc 5-1 lorsque Guillaume Gauthier, en avantage numérique, Ryan Graves (sans aide), puis Adam Erne (en échappée) ont enfilé trois buts en seulement 1:31 pour réduire la marque à 5-4. Raphaël Maheux a complété la spectaculaire remontée avec le but égalisateur, en milieu de troisième. C'est le défenseur des Eagles, Bradley Lalonde, qui a tranché le débat avec 4:23 à faire dans le match. C'était trop peu trop tard pour les Remparts, qui tenteront d'égaler la série, jeudi.

En vitesse...

  • Les Screaming Eagles ont dû se passer des services de leur meilleur marqueur, Kyle Farrell, blessé au «bas du corps», selon Marc-André Dumont. Le cas de l'attaquant de 20 ans est réévalué au jour le jour. Du côté des Remparts, Giancarlo Fiori a remplacé Brian Lovell dans l'alignement.
  • En début de troisième, le défenseur des Remparts Matt Murphy a essuyé une mise en échec à la tête de Phélix Martineau, qui n'a valu qu'une pénalité mineure à son auteur. «Je ne l'ai pas vraiment vu pendant la game, mais on va y jeter un coup d'oeil...» a dit Philippe Boucher.
  • Selon Marc-André Dumont, son club n'a jamais paniqué, lors de la remontée des Remparts. «Le temps d'arrêt a calmé certaines choses, puis le changement de gardien de but», a indiqué celui qui a remplacé Alexandre Bélanger par Miguel Sullivan après le cinquième but de Québec.
  • Maxime Lazarev des Eagles n'a pas terminé la rencontre. On n'a eu aucun détail sur la nature de sa blessure.

***

Matt Murphy... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 2.0

Agrandir

Matt Murphy

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Graves : «C'est inacceptable»

Le défenseur Ryan Graves (photo) ne cachait pas sa frustration, au terme de la rencontre d'hier. Une performance de la part des Remparts qu'il a jugée inqualifiable. «C'est inacceptable de jouer deux mauvaises périodes comme celles de ce soir [hier]. Lors du dernier match à Québec, nous avions offert un bon 60 minutes et nous l'avions emporté. Et on revient ce soir [hier] avec un épouvantable 40 minutes. On ne peut pas jouer seulement 20 minutes. Ce n'est pas suffisant», a déploré l'espoir des Rangers de New York. Selon ce dernier, les Remparts devaient s'attendre à une vive opposition des Screaming Eagles, hier. «Ils misent sur leurs atouts et respectent leur système. On savait qu'en venant ici pour la première fois, ils auraient beaucoup d'énergie, mais nous l'avons égalé qu'une seule période...» Les Remparts se sont particulièrement fait brasser. «C'est une game physique et il y a des éléments physiques de l'autre côté qui ont bien fait leur job. Je n'ai rien à redire contre ça», a indiqué l'entraîneur Philippe Boucher. 

***

Jouer avec le «feu dans les yeux»

Le gardien de but des Remparts Zachary Fucale croit que les Remparts ont ce qu'il faut pour revenir de nouveau de l'arrière dans la série, en autant qu'ils soient voués à la tâche. «On le sait que lorsqu'on est sur notre match, qu'on joue notre système et qu'on fait ce qu'on a à faire, que ça marche. Quand on voit une situation comme ce soir [...], où l'on est tombés en arrière 0-4 avec autant de punitions, ça nous dit qu'on n'a pas fait notre job. Ce n'était pas notre game. [...] On comprend que lorsqu'on joue avec du feu dans les yeux et qu'on met de la pression, les bonnes choses arrivent», a estimé le portier, dont les coéquipiers, les vétérans Kurt Etchegary, Anthony Duclair - qui a retiré son casque à Svechnikov -, Matt Murphy et Nikolas Brouillard, ont tous péché par indiscipline, en deuxième période.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer