Cap-Breton 0/Québec 2: animés par la peur de perdre

Marcus Cuomo a ouvert la marque en fin... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Marcus Cuomo a ouvert la marque en fin de première période en trompant Alexandre Bélanger entre les jambières. Encore solide samedi avec 36 arrêts sur 38 lancers, le gardien du Cap-Breton a cependant perdu son duel face à Callum Booth, qui a bloqué les 31 rondelles dirigées vers lui.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Appuyé par une défensive étanche, Callum Booth est sorti grand gagnant d'un excitant duel de gardiens avec Alexandre Bélanger en blanchissant 2-0 les Screaming Eagles, samedi, devant 8669 amateurs au Colisée Pepsi. Du coup, les hommes de Philippe Boucher ont égalisé 1-1 leur série huitième de finale, qui se transporte au Cap-Breton, mardi.

Contrairement à la veille, ce sont des Remparts affamés qui sont sortis des portillons de départ. Transportés par un discours de motivation du copropriétaire Jacques Tanguay, les Diables rouges ont mis le pied sur l'accélérateur dès la mise au jeu initiale et n'ont jamais relâché la pression, comme en font foi leurs38 lancers dirigés sur le filet de Bélanger, au cours de la rencontre.

«Personne n'était heureux avec notre performance de la veille. On ne se cachera pas que ce n'était pas notre meilleur match. On a commencé à jouer en milieu de troisième. Aujourd'hui [samedi], le mot d'ordre, c'était de mettre un peu d'urgence dans notre game. On sait qu'on va aller à la Coupe Memorial, mais on ne veut pas arriver par la porte d'en arrière. L'urgence et la peur de perdre nous ont aidés», a estimé Jérôme Verrier, qui a brillé par son intensité.

Il aura toutefois fallu attendre la 18e minute de la première période, avant que les hommes de Boucher s'inscrivent à la marque. Marcus Cuomo s'est emparé d'un retour de lancer de Kurt Etchegary pour tromper Bélanger entre les jambières.

Les Remparts ont doublé leur avance en deuxième lorsqu'un foudroyant lancer frappé de l'enclave de Ryan Graves s'est logé dans le fond du filet. Les locaux ont ensuite défendu leur avance à coups de tirs bloqués et de solides arrêts de Booth, qui s'est vu remettre la veste en cuir de guerrier du match par ses coéquipiers.

«Ç'a été une excellente performance d'équipe. Je n'ai jamais vu un groupe de gars aussi dédiés à une tâche en commun, qui était de gagner. Ils se sont tous sacrifiés. Ç'a été tous les gars en désavantage numérique, comme Mass [Carozza], Cuomo, Erne, Etchegary. Je peux nommer tous les gars de l'équipe, qui ont tous bloqués des lancers. Ç'a été un excellent travail. Je suis juste content qu'on ait gagné», a indiqué le portier de 17 ans, qui a effectué 31 arrêts.

Booth était le premier gardien des Remparts à signer un jeu blanc en séries depuis François Brassard (4-0 sur les Saguenéens, à Chicoutimi, le 27 mars 2013).

Duclair abonné aux poteaux

À l'attaque, Anthony Duclair a connu un bon match, même s'il ne s'est pas inscrit à la feuille de pointage. Manquant d'opportunisme, l'espoir des Coyotes a frappé les poteaux des buts à trois reprises. Quant à Marcus Cuomo (un but et une passe), il a brillé dans tous les aspects du jeu, notamment du point de vue physique.

«J'espère qu'on a montré notre vrai visage. Il ne faut toutefois pas être satisfaits de juste un match. Autant il fallait oublier le match d'hier [vendredi], autant il faut penser à la troisième game. Il faut prendre le positif, parce qu'il y en a eu beaucoup plus que vendredi», a soutenu Boucher, espérant que ses joueurs afficheront le même style de jeu sur la route.

En vitesse...

Insatisfait de la prestation d'Anthony Duclair vendredi, Philippe Boucher avait de bons mots pour son attaquant vedette, samedi. «Il a eu beaucoup de chances de marquer, il a utilisé sa rapidité, il s'est impliqué physiquement. On est en droit de s'attendre à des matchs comme ça de sa part. J'espère qu'il va amener ça sur la route»... Pour une raison qu'il n'a pas voulu expliquer, l'entraîneur-chef des Screaming Eagles, Marc-André Dumont, a refusé de s'adresser aux médias de Québec avant la rencontre de samedi. Il a également laissé la meute médiatique faire le pied de grue à l'entrée du vestiaire de son équipe, une bonne vingtaine de minutes après la rencontre, sans se présenter, contrevenant du coup aux exigences de la LHJMQ... L'attaquant Zachery Moody (photo) a retrouvé sa place dans l'alignement des Remparts samedi, alors que le réserviste Olivier Garneau a été retranché... Les Remparts amorcent ce matin le long voyage en autocar en direction de Sydney, en Nouvelle-Écosse, qu'il devrait rallier en fin de soirée.

Impuissance numérique

Malgré quelques ajustements apportés samedi, les unités d'avantage numérique des Remparts ont été blanchies en 12 occasions depuis le début de leur série face aux Screaming Eagles. Une situation qui s'explique en partie par la grande efficacité des adversaires endésavantage numérique. La situation n'inquiète toutefois pasl'entraîneur-chef Philippe Boucher, parce que son équipe obtient ses chances de marquer. «La bataille des unités spéciales est importante, mais il y a des games où tu n'en auras pas. En séries, des fois, tu vas en avoir juste un de chaque bord, alors il ne faut pas tu mettes tous tes oeufs dans le même panier et penser qu'il y a juste ça d'important. Sauf que dans une situation comme vendredi, où l'on en a eu plusieurs dans la première période, on aurait pu leur faire mal et on ne l'a pas fait.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer