Remparts: une quatrième position à l'enjeu

Les Remparts et l'Océanic mettent un terme à... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Les Remparts et l'Océanic mettent un terme à leur saison régulière avec un programme double l'un contre l'autre, vendredi soir à Québec et demain à Rimouski.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec un point au classement, en fin de semaine contre Rimouski, les Remparts de Québec confirmeraient leur quatrième position au classement général de la LHJMQ. «Ça ne nous empêche pas de vouloir rentrer dans les séries avec deux victoires», précisait l'attaquant Adam Erne, qui a profité de quelques jours de repos, cette semaine.

Le calendrier de la LHJMQ tire à sa fin, la plupart des équipes - à l'exception de Moncton et de Halifax - n'ayant plus que deux matchs à disputer. À l'instar de l'an dernier, ça se termine donc par un programme double entre les deux équipes rivales de la division Est. En l'emportant deux fois, l'Océanic s'assurerait du trophée Jean-Rougeau.

«C'est le fun de finir contre Rimouski, il s'agit de notre rivalité naturelle. J'y suis allé hier [mercredi], et plusieurs m'ont rappelé à quel point ils aimaient les Remparts... Il y a toujours un enjeu. Ce sera peut-être le premier rang pour eux et le quatrième pour nous, sinon, il y aura l'enjeu de la fierté», notait l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Il existe encore une possibilité pour que les Remparts glissent en cinquième position, notamment à cause d'un possible bris d'égalité qui irait à l'avantage de Shawinigan. À ce moment-ci, ce n'est qu'une hypothèse, comme l'identité de l'adversaire en première ronde éliminatoire.

«On garde un oeil sur ce qui se passe aussi ailleurs, mais la parité dans la Ligue fait en sorte qu'on ne sait pas encore ce qui va arriver. On se concentre surtout sur ce qu'on a à faire. Il manque plusieurs bons éléments à l'Océanic, mais leur but est de finir premier. Nous, on veut continuer à mettre l'emphase sur ce qu'on a bien fait depuis quelques semaines, sur l'éthique de travail et l'implication physique. J'aime où l'on est, présentement, et j'espère qu'on va rentrer comme ça dans les séries», estimait le coach des Remparts.

15 matchs en 31 jourspour l'océanic

Dans le coin bleu, les absents seront encore nombreux. Des huit joueurs manquant à l'appel, mercredi, un seul pourrait revenir au jeu. Samedi, on ajoutera le nom de Michaël Joly, puisque sa suspension sera terminée.

«On ne fait pas dans la magie, notre objectif est de jouer le meilleur hockey possible, et quand on le fait, les résultats suivent. On ne parle pas du premier rang, ni des mathématiques pour finir en tête. On sait qu'en remportant les deux matchs, on est certain d'être champion de la saison régulière. Pour l'instant, on en a un à gagner, celui de demain [vendredi]», confiait Serge Beausoleil, l'entraîneur-chef de l'Océanic.

Son club n'a pas la vie facile depuis quelque temps. En plus d'être privé de plusieurs éléments, l'Océanic complète sa portion la plus éreintante du calendrier avec 15 matchs en l'espace de 31 jours.

«Et nos sept derniers l'auront été contre des clubs de notre division. On peut dire que notre route n'est pas parsemée de fleurs. Souvent, les équipes font face au blues des séries à l'approche de la fin de la saison, mais nous, c'est plutôt rock'n'roll», rigolait celui qui a arrêté de compter à 200 le nombre de matchs ratés par ses joueurs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer