Boucher commence à manquer de patience envers Duclair

Philippe Boucher n'entend pas à rire avec son... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Philippe Boucher n'entend pas à rire avec son as Anthony Duclair qui pourrait passer son tour face aux Cataractes de Shawinigan, ce soir, même s'il est en parfaite santé.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Anthony Duclair représente un cas incertain pour le match des Remparts de Québec, ajourd'hui, mais cela n'a rien à voir avec une quelconque blessure. Insatisfait de l'effort déployé par celui-ci, l'entraîneur-chef Philippe Boucher l'a recalé sur le trio des réservistes, lundi matin, et se donnait 24 heures pour déterminer s'il allait affronter les Cataractes de Shawinigan, mardi soir.

«Je répète depuis le début qu'il faut être patient, mais on commence à manquer de patience», a dit Boucher après avoir invité Duclair à se joindre au cinquième trio à l'occasion de la séance d'entraînement de l'équipe tenue au Pavillon de la jeunesse, lundi.

L'entraîneur-chef n'a pas pris cette décision sur un coup de tête. Il a eu toute la fin de semaine pour y penser, puisque les Remparts ont obtenu un congé de deux jours après la défaite de 5-2 aux mains de l'Armada à Boisbriand, vendredi. Voilà aussi déjà quelques semaines qu'il songeait à lancer un message de la sorte à Duclair, qui ne joue pas à la hauteur de son talent depuis son retour d'un stage dans la LNH. En 22 matchs avec les Remparts, le numéro 10 montre une fiche de 11 buts et 16 passes (27 points), bien que sa production ne soit pas au coeur de l'actuelle situation.

«Ce n'est pas la première fois qu'on y songe, on y avait aussi pensé lors du voyage en Abitibi, ça fait un petit bout qu'on réfléchit à ça. On ne rend pas service à Anthony et aux Remparts en le laissant jouer comme il le fait», a avoué l'homme de hockey.

Boucher ne pouvait confirmer la présence de Duclair pour le match de mardi qui serait d'ailleurs son 200e dans l'uniforme des Diables rouges, mais si la rencontre avait eu lieu lundi, il n'aurait fort probablement pas joué. «Il nous reste 24 heures pour changer d'idée», se limitait-il à dire, lundi, en fin d'avant-midi.

La LNH et la médaille d'or

Après une saison du tonnerre en 2013-2014 où il avait marqué 50 buts et amassé 99 points en 55 parties avant de rater les séries éliminatoires en raison d'une commotion cérébrale, Duclair a surpris bien des observateurs en se taillant un poste avec les Rangers de New York. Il a conservé une fiche de sept points (1-6) en 18 matchs dans la LNH jusqu'à ce qu'il soit prêté à l'équipe canadienne junior, puis retourné aux Remparts. Fort d'une expérience professionnelle et d'une conquête de la médaille d'or, les analystes et amateurs croyaient bien qu'il ferait un malheur dans la LHJMQ.

«Tout le monde sait qu'il peut en donner plus, nous on le sait, a déclaré Philippe Boucher. Je ne dirais pas que nos succès passent par lui parce qu'on a remporté plusieurs matchs lorsqu'il n'était pas là. Par contre, est-ce que sa présence nous permet d'avoir un meilleur club? Absolument! On a besoin d'Anthony Duclair, on a besoin qu'il joue comme il en est capable.»

L'entraîneur-chef ne remet pas en question le talent qui habite le joueur de 19 ans, ni ses habiletés. «Peu importe ce que tu fais dans la vie, j'ai toujours pensé que l'effort faisait foi de tout, que c'était à la base des résultats. On s'attend à un meilleur effort de sa part», a ajouté l'entraîneur-chef en retournant dans ses quartiers pendant que le principal concerné accompagnait ses coéquipiers dans le gymnase.

«Je le mérite amplement!» - Anthony Duclair, au... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 2.0

Agrandir

«Je le mérite amplement!» - Anthony Duclair, au sujet de sa rétrogradation au sein du trio des réservistes

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Duclair veut «tout faire pour aider l'équipe à gagner»

«Je le mérite amplement!» Anthony Duclair n'a pas cherché de faux-fuyant, lundi, au sujet de sa présence au sein du trio des réservistes à l'entraînement quotidien des Remparts. Au-delà de la symbolique, il s'agissait d'abord et avant tout d'un message d'insatisfaction de l'entraîneur-chef à propos de son implication et de son effort pendant les matchs. Et qui dit message lancé dit message reçu!

«On me demande de travailler, d'y mettre de l'effort. Je comprends, et c'est à moi de répondre. La pire chose à faire serait de bouder dans mon coin», a affirmé Duclair après avoir passé du temps dans la salle d'exercice.

Le numéro 10 sait très bien que les attentes sont élevées à son endroit. Depuis le début de la saison, il est le point de mire de l'équipe, même lorsqu'il n'était pas encore arrivé à Québec. Pendant qu'il faisait ses débuts dans la Ligue nationale, plusieurs espéraient son retour dans la LHJMQ en cette année de Coupe Memorial. Or, depuis son arrivée, tous s'accordent pour dire qu'il peut en faire plus.

«Il y a de la pression sur moi, comme il y en a sur toute l'équipe. Je dois me regarder dans le miroir. J'ai l'intention de garder la tête haute et de tout faire pour aider l'équipe à gagner, c'est ce qui compte le plus», a ajouté celui qui ne traverse pas une première période difficile.

Du déjà-vu

À 17 ans, il avait aussi été réprimandé par l'entraîneur-chef du temps, Patrick Roy, pour les mêmes raisons. Au bout du compte, il avait dû patienter jusqu'en troisième ronde (80e au total) pour être repêché par les Rangers en 2013. La semaine dernière, la formation new-yorkaise le cédait aux Coyotes de Phoenix afin de mettre la main sur le défenseur Keith Yandle.

Duclair montre une fiche de 112 buts et 242 points dans la LHJMQ. Son prochain match sera le 200e de sa carrière dans l'uniforme des Remparts. Reste à voir s'il le jouera mardi!

***

Brouillard encore absent

Les Remparts seront encore privés des services du défenseur Nikolas Brouillard, mardi, contre les Cataractes de Shawinigan. Il reprendra l'entraînement avec contact, demain, après avoir raté les quatre derniers matchs de la formation québécoise en raison d'une blessure au haut du corps. Par contre, le joueur affilié Ross MacDougall sera de la partie, lui qui peut encore s'aligner trois fois pour respecter la limite de 10 rencontres admissibles. «Il va jouer le maximum avec nous, et après la fin de la saison de son équipe régulière dans la Ligue Jr, A des Maritimes [qui tombe lors du premier week-end éliminatoire], il reviendra pour de bon avec nous», a précisé Philippe Boucher à propos du joueur du Nouveau-Brunswick qui a su le convaincre qu'il avait sa place dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Blessé à un genou, le défenseur Brian Lovell, qui n'a disputé que cinq matchs avec les Remparts depuis son acquisition des Saguenéens, s'est entraîné avec l'équipe, lundi matin.

Un autre bon test

Les Remparts n'ont pas un calendrier facile pour terminer la saison régulière, puisqu'ils affronteront Shawinigan (mardi), les Huskies de Rouyn-Noranda, les Foreurs de Val-d'Or et finalement l'Océanic de Rimouski, deux fois. «Ce sont tous de bons tests. Depuis que je suis à Québec, tous les matchs sont serrés contre les Cataractes. Avec un gardien comme [Marvin] Cupper, ils ont toujours une chance de gagner. Il s'agit d'une très bonne équipe avec du «punch» à l'attaque et de jeunes défenseurs vraiment solides», a convenu l'entraîneur-chef, en faisant le pari que la fin de semaine de congé accordée à ses joueurs et à son personnel après le difficile match à Blainville-Boisbriand, vendredi, soit bénéfique à long terme. Le gardien Zachary Fucale obtiendra le départ pour les Remparts, qui montrent une fiche de 4-1 contre Shawinigan cette saison.

Quatrième rang à solidifier

Le premier rang de la division Est étant désormais hors de leur portée, les Remparts veulent s'assurer de terminer au quatrième échelon du classement général. «On veut bien finir et solidifier notre quatrième place. Collectivement et individuellement, on veut trouver de la constance dans notre jeu pour gagner dans les séries», a estimé l'entraîneur-chef Philippe Boucher, qui a rendu hommage à l'Océanic, champion de l'Est. «Tout le monde voyait Rimouski en tête, ce n'est pas surprenant. Ils ont une belle machine de hockey qui a fait preuve de constance, c'est mérité de leur part. Je pense qu'on a connu une très bonne saison. Avec la Coupe Memorial, on s'attendait à ce que l'on soit en haut du classement et avant Noël, on n'était pas loin. On s'est un peu cherché après la période des transactions, mais là on est sur la bonne voie et il faut continuer.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer