Remparts 2/Armada 5: un trio impossible à rattraper

Le gardien des Remparts, Zachary Fucale, a eu... (Photos collaboration spéciale Nancy Lavoie)

Agrandir

Le gardien des Remparts, Zachary Fucale, a eu l'aide de ses coéquipiers pour contrer l'attaquant de l'Armada Yvan Mongo, sur cette séquence.

Photos collaboration spéciale Nancy Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'espoir de rattraper le trio de tête de la LHJMQ s'est envolé pour les Remparts de Québec à la suite de leur défaite de 5-2 aux dépens de l'Armada de Blainville-Boisbriand, vendredi soir au Centre d'excellence Sports Rousseau.

Avec huit points d'écart et cinq matchs à terminer, les Remparts pourront difficilement monter plus haut que le quatrième échelon au classement général de la LHJMQ.

Il s'agissait d'un troisième match entre les deux équipes depuis qu'elles font partie de Québecor, l'Armada ayant eu le dessus deux fois sur trois. Au total de la saison, les Remparts n'auront conservé qu'un dossier de 1-3 contre les champions de la division Ouest, qui faisaient salle comble (3500) pour l'occasion.

En s'inclinant, les Remparts voyaient s'éteindre leur séquence de trois victoires de suite. Après un match très offensif (9-3) à Victoriaville, jeudi, celui de vendredi soir était plus fermé, le jeu s'approchant beaucoup plus du style pratiqué dans les séries.

«C'est le genre de match qu'il va falloir apprendre à gagner. On s'est placé dans une position pour aller le chercher, sauf que l'Armada a été meilleur que nous en troisième. Il y avait un peu de fatigue, mais on s'attendait à un meilleur effort», disait l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

Même si les siens ont marqué une fois en cinq avantages numériques, ils auront perdu la bataille des unités spéciales puisque l'adversaire a marqué en désavantage dès le début du match et une autre fois en quittant le banc des punitions en troisième période. Danick Martel a capté une longue passe à sa sortie du cachot pour s'échapper, tromper Zachary Fucale et soulever la foule.

absence remarquée

L'absence de Nikolas Brouillard, un général à la ligne bleue, s'est fait sentir sur le jeu de puissance. «On ne cherche pas d'excuse parce qu'on a des chances, mais ça fait mal quand l'avantage numérique tire de la patte. Il joue 25 minutes par match, ça paraît lorsqu'on demande aux défenseurs de jouer un style agressif», ajoutait Boucher.

Les Remparts avaient réussi à créer l'égalité 1-1 en première par l'entremise de Guillaume Gauthier (26e). Mais ils ont fait connaissance avec Nikita Jevpalovs, auteur d'un tour du chapeau complété dans un filet désert en fin de match.

Tirant de l'arrière 3-1 avec 10 minutes à faire, les visiteurs ont repris espoir grâce à Matt Murphy (8e), mais ce fut trop peu trop tard, l'Armada ajoutant deux buts d'assurance par la suite. Alexandre Delisle-Houde a aussi marqué pour les vainqueurs. Le but de Martel, un dynamo de 20 ans, constituait son 100e point de la saison et son 200e en carrière.

«On s'attendait à une bonne performance, mais on est tombé à court. Quand les choses n'allaient pas, on a continué à travailler, mais les bonnes équipes doivent trouver un moyen de gagner et il faut réussir à faire la différence», estimait Fucale, qui reprenait sa place devant le filet après une pause de deux matchs.

La passion de Bouchard a servi Roy

La tape dans le dos était sincère. Quand Marc-Olivier Roy (photo) a croisé Joël Bouchard avant le match, hier soir, on pouvait sentir un respect mutuel entre les deux. «Si je deviens un joueur professionnel, ce sera grâce à lui», admettait l'attaquant des Remparts.

Roy, qui a joué pour l'équipe de sa ville natale pendant trois ans, disputait le dernier match de sa carrière en saison régulière au CESR. «Si on affronte l'Armada dans les séries, ce sera une source de motivation supplémentaire. J'ai tourné la page, mais c'est spécial quand même de jouer ici», notait le choix de troisième ronde d'Edmonton en 2013.

Le numéro 11 disait avoir tout appris de Bouchard, qui était entraîneur adjoint pendant son séjour à Boisbriand. Il l'a pris sous son aile, éduqué comme hockeyeur. «Il m'a fait grandir comme joueur, montré comment un professionnel devait se comporter. Même après avoir été échangé, l'été passé, il a continué de m'aider. Il permet aux jeunes de progresser. Si je n'avais pas joué pour l'Armada, je n'aurais peut-être pas la chance de graduer chez les pros. C'est un passionné, je suis certain qu'il a un avenir comme coach dans la LNH.»

Le principal intéressé n'est cependant pas dévoré par l'ambition. Bouchard ne s'invente pas de scénario, surtout lorsqu'il est question de son avenir, bien qu'il ne soit pas interdit de penser que les portes de la LNH pourraient s'ouvrir devant lui. «Avoir de l'ambition, c'est correct, mais ma carte de hockey de la LNH, je l'ai eue comme joueur. Si je pensais à cela, je serais malhonnête envers les joueurs à qui je demande de faire leur job à chaque jour, de ne pas voir plus loin que le prochain match. Qui sait où l'on sera dans cinq ans? La vie est trop courte pour voir trop loin.» 

Un congé en prime

Outre les deux points au classement, il y avait un autre enjeu à Victoriaville, jeudi : si les Remparts l'emportaient, ils obtenaient un congé complet pour la fin de semaine. Plusieurs joueurs de la région de Montréal sont donc retournés dans leur famille, hier soir, au lieu de revenir à Québec, où l'entraînement reprendra lundi matin. «C'est notre dernier congé avant les séries», disait Philippe Boucher... Confiné au gymnase, le défenseur Nikolas Brouillard n'a pas accompagné l'équipe pour la partie contre l'Armada. Donovan Rehill et Olivier Garneau étaient du voyage d'un jour, mais n'ont pas joué... Joël Bouchard ne perd pas le sommeil avec la situation de la double propriété des Remparts et de l'Armada par Québecor, la santé de la Ligue étant sa priorité. Et si l'interdiction de transiger entre eux devait se prolonger? «J'ai déjà joué avec une côte fracturée, je peux endurer bien des affaires», disait-il en riant... Les Remparts disputeront un troisième match de suite sur la route, mardi, à Shawinigan. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer