Remparts: une défaite à venger

Raphaël Maheux croit que les Screaming Eagles du... (PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, Pascal Ratthé)

Agrandir

Raphaël Maheux croit que les Screaming Eagles du Cap-Breton ne feront pas de cadeau aux Remparts ce soir au Colisée Pepsi. La troupe des Maritimes avait infligé un cuisant revers de 8-5 aux Remparts lors de leur dernier affrontement.

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si les séries de la Coupe du Président commençaient aujourd'hui, les Remparts (4e) affronteraient les Screaming Eagles du Cap-Breton (13e), en première ronde. Le hasard fait que les hommes de Marc-André Dumont sont en visite au Colisée Pepsi ce soir, dans ce qui pourrait s'avérer un prélude à un affrontement huitième de finale de la LHJMQ.

Avec seulement neuf matchs à jouer en saison régulière, les prochaines séries étaient pourtant bien loin de l'esprit des joueurs des Remparts, jeudi. Les hommes de Philippe Boucher espéraient plutôt venger le cuisant revers de 8-5 subi aux mains des Eagles le 13 décembre, au Centre 200, à Sydney.

Au cours de ce match à oublier, le meilleur marqueur du Cap-Breton, Kyle Farrell, avait noirci la feuille de pointage de cinq points, alors que la talentueuse recrue Pierre-Luc Dubois, fils de l'entraîneur adjoint de l'Océanic Éric Dubois, avait récolté quatre passes. L'ancien gardien des Remparts, François Brassard, qui s'alignait alors avec les Eagles, avait pour sa part inscrit un premier but dans la LHJMQ, dans un filet désert. De leur côté, Callum Booth et Éric Brassard avaient été bombardés de 43 lancers.

«Le message à lancer, c'est que la dernière fois qu'on a été là-bas, on n'a pas bien performé. On leur en doit une et on a hâte à cette game-là», a estimé l'attaquant Guillaume Gauthier.

Le problème, c'est que les Screaming Eagles s'amènent à Québec sur une lancée de deux victoires, alors que les locataires du Colisée Pepsi, en panne sèche à l'attaque, viennent d'encaisser deux blanchissages consécutifs.

«On n'est pas vraiment inquiets. On sait qu'en avantage numérique, on est dominants et qu'on est capables de capitaliser. Il faut juste amener ça à cinq contre cinq. On aime ça scorer les buts faciles, les buts cute, mais il va falloir se salir le nez pour scorer des buts à cinq contre cinq», a soutenu Gauthier.

À cet égard, son coéquipier Raphaël Maheux croit que les Screaming Eagles ne feront pas de cadeau aux Remparts, pas plus que les équipes qu'ils affronteront d'ici la fin du calendrier régulier. «Il n'y aura pas de matchs faciles, soit ça se bat pour faire les séries en bas de classement, soit ça se bat pour le premier rang en haut du classement.

«Cap-Breton, c'est une équipe très coriace. Ils n'ont peut-être pas eu le début de saison qu'ils voulaient, mais ils ont fait des ajustements et, depuis la période des transactions, c'est une très bonne équipe», a estimé le défenseur, qui obtiendra du temps de jeu en avantage numérique, en l'absence de Nikolas Brouillard, blessé au haut du corps (au jour le jour).

Erne sur la touche

Outre Brouillard, l'attaquant Adam Erne sera sur la touche pour les deux matchs de la fin de semaine. Blessé au haut du corps, l'Américain de 19 ans est également évalué au jour le jour.

«Les blessures, ça fait partie de la game. Certains s'en servent comme excuse. Nous, on ne l'a jamais fait. [...] Cela dit, c'est sûr que c'est des morceaux importants de notre équipe, mais l'essentiel, c'est que ce ne sont pas des blessures majeures ou à long terme. C'est plus important qu'ils prennent soin d'eux autres et qu'ils reviennent à 100 %», a indiqué Philippe Boucher, qui a désigné Zachary Fucale pour affronter le Cap-Breton.

Rappelé au cours des derniers jours, le défenseur Ross MagDougall rejoindra l'équipe aujourd'hui  pour le reste de la saison.

***

Sutton près d'un retour

Tenu à l'écart de l'action depuis le camp d'entraînement à la suite d'une opération visant à réparer un labrum, l'attaquant Jesse Sutton (photo) rencontrait les médecins de l'équipe hier, afin d'obtenir le feu vert pour reprendre l'entraînement avec contact. Advenant un verdict positif, le premier choix des Remparts en juin (3e ronde, 50e au total) pourrait participer à un match dès la semaine suivante. «C'est sûr qu'on va lui donner des matchs. Premièrement, il est ici parce qu'il l'a mérité. Deuxièmement, ce n'est pas une saison facile. Tu es ici à 16 ans, à t'entraîner depuis le début de la saison... Il fait tout ce qu'on lui demande. Il mérite la chance de se faire valoir. Combien de matchs? Ses performances vont faire foi de tout», a laissé entendre l'entraîneur-chef Philippe Boucher.

***  

La chaise musicale dans les trios

Avec les absences de Nikolas Brouillard et Adam Erne, Philippe Boucher a été forcé, une fois de plus, de jongler avec ses trios à l'entraînement, hier. C'est ainsi qu'Anthony Duclair s'est retrouvé à la gauche d'un trio complété par Kurt Etchegary, au centre, et de Vladimir Tkachev, à droite. Marc-Olivier Roy était quant à lui aux côtés de Guillaume Gauthier et de Dmytro Timashov. Le pilote convenait qu'il y avait eu peu de stabilité sur ses trios offensifs, dernièrement. «Tu veux en avoir, c'est sûr... Mais on va vraiment donner une bonne chance à Duclair et Etchegary, ensemble. Ils ont joué ensemble. Marco avec Gauthier et Timashov, ç'a fait des flammèches, cette année. C'est sûr qu'on avait des plans de mettre Adam au centre, mais ç'a été repoussé de quelques matchs», a rappelé Boucher. De son côté, Gauthier estimait que tout ce remue-ménage servait les Remparts. «Ça crée une chimie entre tous les joueurs.»  

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer