Remparts: panne offensive temporaire

Contrairement au match de dimanche à Val-d'Or, l'entraîneur... (Photo Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Contrairement au match de dimanche à Val-d'Or, l'entraîneur Philippe Boucher a apprécié l'effort fourni par ses protégés, mardi, face à l'Océanic de Rimouski.

Photo Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au lendemain d'un second jeu blanc d'affilée, personne ne broyait du noir chez les Remparts de Québec, mercredi.

Le discours positif de la veille tenait encore la route, même que les Diables rouges participaient à une séance d'entraînement en gymnase avec le sourire. Un signe que la disette de 138 minutes et 33 secondes ne porte pas encore ombrage aux 230 filets inscrits depuis le début de la saison.

«Même lorsqu'on gagne sept matchs sur huit, comme on l'avait fait avant de jouer à Val-d'Or, dimanche, on répète qu'il ne faut pas être pleinement satisfait. Alors, est-ce qu'on a le droit de ne pas aller se tirer en bas du pont parce qu'on perd deux fois de suite?» demandait l'entraîneur-chef Philippe Boucher, mercredi matin.

Effort louable

Bien sûr, le rendement offensif de son équipe ne lui plaît pas depuis deux matchs. Mais contrairement à la défaite de 6-0 en Abitibi, il estime que ses joueurs ont offert un effort louable dans celle de 3-0 contre l'Océanic de Rimouski, mardi.

«On jouait quand même contre l'une des bonnes équipes de la Ligue et il nous manquait des joueurs, nous aussi... Le résultat n'était pas là, mais avec un tel effort, je pense qu'il va venir. Présentement, l'exécution offensive n'est pas là, on ne profite pas de nos chances. Comme tout le monde, on a soif de victoire, on ne s'en cache pas, mais il n'y a pas plus de panique», a ajouté celui qui coiffe aussi le chapeau de directeur général de l'équipe.

Si le jeu défensif de sa troupe s'est amélioré, récemment, les siens devront éviter le banc des punitions. Les Remparts ont accordé 12 jeux de puissance à l'adversaire dans les deux récentes défaites. Une indiscipline qui s'explique peut-être par la problématique à trouver le fond du filet.

«Il y a peut-être une certaine frustration de ne pas marquer, c'est nouveau pour nous et on doit être en contrôle de nos bâtons. Lorsqu'on était à cinq contre cinq, on jouait bien. Notre désavantage numérique fait du bon boulot, mais on lui en demande beaucoup trop», a noté celui qui estime que la rapidité et l'exécution font présentement défaut.

Boucher admet que son attaque peut et doit être plus menaçante. Mardi, le rapport officiel sur le site de la LHJMQ n'indiquait que trois lancers «dangereux» sur les 30 en direction du gardien Philippe Desrosiers. Dans l'esprit de l'entraîneur-chef, il y en a un peu plus que cela.

«Desrosiers a été très bon, le coach de l'autre bord l'a dit, moi, je l'ai dit, les joueurs le savent, les médias l'ont écrit et il a mérité la première étoile. On doit sûrement en avoir eu plus que trois... Lorsqu'on parle d'opportunisme et d'instinct du tueur, Rimouski l'a eu et pas nous», ajoutait-il à propos de l'équipe occupant le septième rang du top 10 canadien derrière Moncton (5e) et devant Blainville-Boisbriand (8e).

L'heure n'est donc pas au découragement dans le vestiaire des Remparts. «Il y a assez de monde qui a le doigt sur le bouton de panique, pourquoi serait-on découragé? Si on avait eu deux efforts de suite comme celui à Val-d'Or, on pourrait s'inquiéter, mais ça n'a pas été le cas. On a encore l'une des bonnes offensives de la Ligue, c'est juste qu'on vient de coller deux matchs où on n'a pas marqué», a ajouté celui dont le club recevra les Screaming Eagles du Cap-Breton, demain, au Colisée Pepsi.

Coupe Memorial: horaire dévoilé

La LCH a fait connaître, mercredi, le calendrier officiel pour le tournoi de la Coupe Memorial. Les Remparts disputeront le match d'ouverture, le vendredi 22 mai à 19h30 contre l'Ouest. Ils joueront ensuite le dimanche 24 (16h30) contre l'Ontario tandis qu'ils affronteront l'autre équipe de la LHJMQ le mercredi 27 (19h30).

Depuis 1983, neuf équipes hôtesses ont remporté la Coupe Memorial, la dernière étant les Cataractes de Shawinigan en 2012. Depuis la création du tournoi à la ronde en 1972, l'Ouest l'a emporté

19 fois, y compris la conquête de la saison dernière par Edmonton. Il y aura aussi des matchs le samedi 23 (LHJMQ contre Ontario à 16h30), le lundi 25 (LHJMQ contre Ouest à 19h30) et le mardi 26 (Ontario contre Ouest à 19h30). La demi-finale est prévue pour le vendredi 29 mai à 19h30, tandis que l'heure de la finale, le dimanche 31, reste à déterminer.

***

Tournage d'un jour

En raison du tournage d'une émission de télévision éducative et de voyage des États-Unis, mercredi matin, les Remparts n'ont pas été en mesure de s'entraîner. Ils ont plutôt travaillé en gymnase et sauteront sur la glace, aujourd'hui, inversant ainsi la planification d'origine.

Philippe Boucher, Anthony Duclair et Ryan Graves ont participé à Awesome Adventures, un rendez-vous hebdomadaire diffusé dans plus de 85 % du marché américain. Pour l'occasion, l'animatrice Nicole Dabeau, qui portait un équipement de gardien de but, avait invité deux adolescents de la région de Québec à «vivre une expérience spéciale et à découvrir certaines facettes du hockey».

L'émission sera présentée en septembre et comprendra des volets sur les Remparts, une promenade en traîneau à chiens, de la sculpture sur glace et une visite du Village Vacances Valcartier. 

***

Brouillard: «Rien de majeur»

Nikolas Brouillard et Adam Erne pourraient rater les prochains matchs contre Cap-Breton (vendredi) et Chicoutimi (dimanche) pour des blessures au haut du corps.

«On aimerait les avoir, mais ce sont deux cas incertains. Dans le cas de Brouillard, on n'anticipe pas le pire, ce n'est rien de majeur», a expliqué Philippe Boucher sur l'état de santé de celui qui s'est blessé pendant le match, mardi, tandis qu'Erne avait abdiqué après la période d'échauffement.

L'arrière Ross MacDougall a été rappelé en renfort, son équipe scolaire n'ayant pas de compétitions à l'horaire pour quelques semaines. Il devrait disputer le nombre maximal de matchs permis pour un joueur affilié (10) avant de rejoindre les Remparts à temps plein après la première fin de semaine éliminatoire, soit au terme de son dernier tournoi avec sa formation du Nouveau-Brunswick.

Dans les circonstances, les pertes pour l'année de Cody Donaghey, de Brian Lovell et de Simon Boudreau font mal. 

Partager

À lire aussi

  • Remparts: une défaite à venger

    Remparts

    Remparts: une défaite à venger

    Si les séries de la Coupe du Président commençaient aujourd'hui, les Remparts (4e) affronteraient les Screaming Eagles du Cap-Breton... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer